AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le favoris du Dragon (pv Manu)

Aller en bas 
AuteurMessage
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Ven 15 Avr - 1:36

Le nouveau favoris. Un titre qui ne se portait pas à la légère. C'était avec eux qu'il était le plus exigeant et à qui il demandait le plus de temps. Le dernier en date, Kurt, était mort, de sa propre main qui plus est. Ce petit fumier avait tenter à sa vie, mais la Tête du Dragon s'en était lui-même charger avant même que ses hommes n'aient plus lui porter main-forte. Il lui avait fracasser le crâne avec une lampe de chevet. Son sang avait giclé, tâchant les draps et les murs, dans une chambre, un peu comme celle-ci d'ailleurs. Les gens avaient tendance à oublier à quel point il pouvait se montrer violent et meurtrier, même sans la présence de ses hommes.. Il était peut-être même plus dangereux que certains d'entre eux.

Disons que depuis cet incident, Chen ne choisissait plus n'importe qui avant de les mettre dans son lit. Il avait prit le temps de se renseigner à propos de ce jeune homme qu'il avait remarquer, un soir orageux. Il l'avait fait suivre, il avait tout voulut savoir à son sujet. Mais tout ces efforts en avaient valut la peine. Il s'était avéré tout à fait plaisant.

Devant la glace , Shui-Khan finissait de délasser sa cravate. Il jeta un petit regard à travers le miroir, pour apercevoir , au dessus de son épaule, la silhouette endormie de Manu. Il était peut-être 5 ou 6 heures du matin, et le soleil n'était pas encore totalement lever. L'ensorceleur n'avait évidemment pas passer la nuit avec son amant, il venait au contraire de réintégrer la chambre en catimini. La Tête du Dragon avait au contraire passer la nuit à régler le cas d'un de ses revendeurs de sortilèges. Ce dernier lui avait causer de certain dégât . Par sa faute, l'UDPH avait saisit une partie de leur stock. Et cela avait fort déplut à Shui-Khan. Disons qu'il ne restait plus grand chose de cet homme...

Retirant son veston, Shui-Khan s'approcha du lit, dont les draps étaient en bataille. Il s'assied sur le coin du lit et caressa doucement la joue du jeune homme, avec un regard attendrit.


Dernière édition par Chen Jia Li le Dim 2 Oct - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Immanuel Blackson

avatar

Age : 27 ans
Race : humain
Lieu d'habitation : centre-ville
Métier/Occupation : Pirate informatique pour l'UDPH

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Ven 15 Avr - 3:32

Jamais avant ce soir, je n'aurais cru être le "Favoris" comme il dit. J'explique. Le plus bref dont je suis capable, puisque je sais que je me perds souvent en dialogues interminables et gavés d'explications pas toujours pertinentes. Chen... Je n'ai encore rien dit à Kael. En fait c'est seulement la deuxième fois que je me retrouve avec lui. Non, pas la deuxième. Peut-être la dixième je ne suis pas certain, mais je n'ai couché avec lui que deux ou trois fois. Rien de plus. Rien de plus... Bien sur je n'ai rien dit à Kael, je ne suis pas certain de sa réaction, surtout qu'il est étrange depuis un moment. Il est étrangement attentionné, j'ai presque des remords en fait. Je ne regrette pas ces moments passés avec Chen, bien au contraire. Je ne me suis jamais sentis autant... aimé, oui aimé serait le terme exacte selon moi. Mais voir Kael revenir vers moi avec tant de... avec... Il était désespéré. J'ose croire. Je ne sais pas comment l'expliquer. Mais le voir ainsi m'avait fait douter. Juste un peu. Je savais que Kael voyait quelqu'un d'autre. Il traînait son odeur partout. Une femme qui plus est. Je n'aurais jamais cru qu'il aurait une nouvelle femme dans sa vie après ce qui s'est passé avec la première. Mais on ne s'était jamais rien dit. En théorie, je n'étais pas censé savoir pour la mystérieuse amante de mon amant. Et donc... il n'avait pas à savoir pour moi et Chen. Nous n'étions pas un couple tout de même, je pouvais bien faire ce qui me plaisait. Alors si j'avais envie de me retrouver avec Chen ou Robin ce n'était pas à Kael de décider. Mais Chen... Je me demande s'il sait pour Kael. Et Robin. Bon il ne s'est malheureusement rien passé avec Robin, et je doute qu'il arrive un jour quelque chose, la patience... C'est l'un de mes points fort, je suis capable d'attendre, mais l'optimisme... c'était autre chose. J'étais patient, mais je n'avais pas vraiment d'espoir côté Robin. Je ne l'avais vu qu'une seule fois aussi... Mais voilà. Je ne pense pas avoir quelle chance que ce soit avec Robin, alors de ce côté je ne devais pas m'inquiéter, mais pour Kael. Je n'osais pas en parler à Chen. Je ne le connaissais pas beaucoup. Pas encore. Il était très mystérieux et ne me parlait jamais de lui. Mais je le savais déjà très possessif et dominant. Après m'être retrouvé dans son lit à quelque reprise je savais un peu à quoi m'attendre. Juste à y penser j'en ai des frissons. Jamais on ne m'avait touché de la sorte. J'ai l'impression de... je dois me calmer, fermer les yeux et me calmer. Je ne suis pas pour avoir un "boner" en plein dans la rue quand-même, je ne porte pas de pantalons moulants, mais c'est difficile de marcher correctement avec une télécommande entre les jambes. C'est une façon de parler bien sur, ne nous méprenons pas. J'aurais pu utiliser un autre mot, mais c'était réellement le premier qui m'était venu à l'esprit. Peu importe, je m'égards encore. Donc. Je sais qu'il est possessif et il a même des tendances un peu... jalouses. Lorsque je recevais un message de Kael ou d'un ami qui voulait faire une petite session de "Jam" il avait ce regard... je ne sais comment l'expliquer, mais chaque fois j'avais l'impression que je lui devais des explications. C'est juste un ami qui veut jouer de la musique... Ah mauvais numéro. Mon patron. Etc. Je me créais des excuses à la seconde que j'entendais la sonnerie de mon portable. Je ne sais pas pourquoi j'avais ce réflexe si troublant. Je ne devais rien à Chen et pourtant il me faisait sentir le contraire. J'avais l'impression de le tromper avec Kael et d'être malhonnête quand j'avais une petite pensée pour Robin. Mais il était comme un aimant. Il avait ce quelque chose d'attirant qui m'enivrait et qui me poussait vers lui incontestablement. Et qui me rendait maussade lorsqu'une femme posait un regard avide sur lui et qui laissait très bien comprendre ce qu'elle avait en tête... Peu importe, qu'elle aille en enfer celle-là.
 
La première fois que je l'ai vu, bon j'y suis après un dialogue d'une demi page... Je disais. La première fois que je l'ai vu c'était un peu comme un rêve. Une apparition sortie de nulle part, venue à moi pour me faire l'amour comme personne et me faire sentir aimé. J'avais passé une vrai journée d'enfer et la pluie n'avait pas aidé, et voilà qu'il arrivait comme un cheveux sur la soupe avec sa limousine et son charme à faire saliver n'importe qui, hétéro ou pas. Il m'avait un peu libérer d'un poids énorme cette nuit là. Mais maintenant. J'en avais encore plus lourd sur les épaules que je n'en avais jamais eu. Car j'étais à lui maintenant et sans vraiment savoir pourquoi, j'étais parfaitement zen avec cela. J'étais à lui. Je ne m'étais jamais opposé à cette possibilité. Mais maintenant quoi? Je laisse Kael et voilà? J'oublis Robin? Jusqu'à quel point Chen était-il possessif? et était-ce seulement moi qui avait à me priver pour lui pendant qu'il couche à gauche ou à droite? Ou on était un peu comme un couple maintenant? Pouvais-je vraiment lui poser cette question? Mais si je ne demandais aucune précision et feignais de croire que nous n'étions rien d'autres que des amants, cela me permettait-il de rester avec Kael et d'espérer revoir Robin? Je ne savais vraiment pas où me placer. Je devais simplement rester moi-même, s'il avait quelle exigence que ce soit, je suis certain qu'il m'en ferait part un jour ou l'autre. Pour l'instant je n'avais pas à changer mes habitudes. 

Il entra dans la chambre en silence et ferma la porte derrière lui en soupirant. 

Penser m'épuise. Vraiment je dois arrêter de m'en faire autant. Je dois continuer à vivre au moment présent. Comme avant. Le futur n'a aucune importance, car je n'ai rien de beau devant moi, rien qui ait le mérite de traverser mes esprits. 

Il fit le tour de la chambre d'hôtel des yeux avec cette petite satisfaction nouvelle tout en se débarrassant de sa veste noire et de ses chaussures, puis, une fois à l'aise il se promena un peu, touchant un peu partout avec le bout de ses doigts. Chen ne faisait jamais dans la dentelle. Lorsqu'il organisait quelque chose il y mettait coeur et âme. 

Immanuel enleva ses bracelets de cuirs tressés et les posa sur la commode avec ses boucles d'oreilles "stretch" en forme de dent de requin, son collier en perle de bois alla bientôt rejoindre le reste des bijoux. Son chandail ample à manches longues, rayé noir et mauve, son favoris, alla choir sur le dossier de la chaise. Il avait déposé son sac à dos au pied du lit avec sa guitare. Chen lui avait dit qu'il ne serait pas là avant le souper. Il avait donc amené le nécessaire pour passer le temps ; rien de moins que sa guitare, ses écouteurs et un, non deux, joints. Durant une bonne heure il était resté étendu dans le grand lit king size à regarder le plafond, un joint entre les lèvres. Puis vers les huit heures du soir il avait décidé de se commander quelque chose à manger il n'avait rien avalé depuis le matin. Il avait, par la suite, fumé une seconde fois tout en jouant de la guitare, écouteurs sur les oreilles. 

Quand minuit sonna il s'écroula dans le lit épuisé et confus. Une tristesse lancinante lui enserrait la poitrine il avait rejeté les draps à l'autre bout du lit et s'était blotti contre les oreillers immenses et duveteux, puis la fatigue le gagna et il finit par s'endormir enfin. Ce n'est que plus tard, en fait, plus tôt dans la journée que Shui-Khan se pointa finalement dans la chambre. Immanuel ne l'entendit pas entrer et ne le senti pas à ses côtés dans le lit. Sa main d'une douceur de soie l'extirpa du sommeil et il n'eut aucun mal à reconnaître l'odeur suave de son nouvel amant. Un sourire étira ses lèvres dans un demi sourire. Mais trop épuisé, il garda les yeux fermés et lâcha un soupir las en posant un bras ballant devant ses yeux. Vraiment, il doit être au moins sept heures du matin... j'ai mal partout. Je devrais peut-être essayer de bouger un peu question de me réveiller. Son corps immense s'étira d'un coup et il se frotta les yeux avant de les ouvrir enfin et de les poser sur le visage tendre de Shui-Khan. Ses yeux las et constamment épuisés se mirent à briller et sa moue un peu blasée se transforma en un mince sourire affectueux.
  
J'oubliais. Le "Favoris" Est celui qui, comment je dirais. Celui ou celle qui a toutes les faveurs de Chen. Et plus encore. C'est un peu flou pour moi, je ne suis pas certain de ce que cela représente, mais je sais que je vais le savoir bien assez vite. Peu importe, il est tellement... beau n'est pas assez puissant pour expliquer comment il est... Quand il me regarde comme ça.

Immanuel retint son souffle un moment et un langoureux frisson parcouru sa peau, son corps en entier, le faisant détourner le regard avec gêne. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Dim 17 Avr - 1:14

Le sourire sur les lèvres du jeune sorcier s'étirèrent davantage. Il suivit les contour de la bouche sensuel du bel endormi de son pouce d'un geste lent et doux.

"Je ne suis pas très gentil de te réveiller comme cela" avoua-t-il, sans que cela ne semble réellement le déranger." Tu était trop beau, je n'ai pas pu faire autrement que de te toucher."

Il se pencha sur lui et embrassa doucement son front.

"Je me disais... J'irais prendre une douche. Puis on pourrait descendre déjeuner."

Sa voix était chaude et profonde au creux de son oreille.

Shui-Khan s'était tout de suite attaché à ce garçon. Une sorte de coup de foudre. C'était étrange, étant donné qu'il avait rarement beaucoup d'affection pour ses amants. Et en majorité, cette affection se gagnait avec le temps. Non, avec lui, ce fut quasi instantané. Il l'avait désiré au premier regard. Immanuel avait cette fragilité, de côté éphémère presque surnaturelle qu'on certain papillon. Un spécimen rare. Non, toute à fait unique qu'il fallait conserver sous une cloche de verre. Et c'était ce qu'il comptait faire. Plus que jamais.

Chen approcha ses lèvres des siennes.

"Prends le temps de te réveiller." Lui dit-il avant de lui voler un baiser.

Shui-Khan se redressa, puis se dirigea vers la salle de bain, pressé de retirer cet aura de violence et sanglante qui lui collait à la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Immanuel Blackson

avatar

Age : 27 ans
Race : humain
Lieu d'habitation : centre-ville
Métier/Occupation : Pirate informatique pour l'UDPH

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Dim 17 Avr - 1:44

Pour être honnête, j'avais envie qu'il reste avec moi. Mais je ne me sentais pas capable de le retenir de quelle manière que ce soit, j'avais cet espèce de respect envers lui qui m'empêchais de m'imposer de quelle manière que ce soit, même si c'était subtile. Je ne m'autorisais pas à décider pour nous deux. Je ne sais comment l'expliquer plus clairement. Avec Chen... Je respectais chacun de ses choix sans dire un mot. Il voulait aller dans la douche, je ne me permettais pas de le retenir avec moi. Et pourtant, le désir d'aller le rejoindre m'épuisait. Vraiment. Avec Kael je l'aurais fait. Mais Chen avait ce... cette... cette dominance qui m'empêchait de le traiter en égal. Je me sentais trop inférieur pour poser une geste sur lui qui l'obligerait à changer ses plans, importants ou non, comme aller dans la douche et simplement se laver. J'avais appris au cours de nos sorties à avoir un respect et une attitude soumise. Je ne peux pas dire que je détestais ça, au contraire ça m'allumais de voir quelqu'un prendre le contrôle de ma vie. Je ne voyais que la mort. Mais Chen me faisait voir autre chose comme si la Mort n'avait plus le contrôle sur moi, Chen ayant pris sa place. C'était rassurant à première vue. Je sais que ça l'air complètement absurde, mais c'était ainsi. Chen venait de prendre le plein contrôle de ma vie. Bon, j'exagère un peu. C'était ainsi seulement lorsque j'étais avec lui. Une fois seul, la Mort revenait. Je l'oubliais presque. Mais il ne me laissait jamais vraiment le temps de l'oublier complètement, ce n'était pas bien long avant que je me retrouve dans ses bras à nouveaux. Il n'en paraissait peut-être pas, mais il était très exigeant. Je ne pouvais jamais lui dire non lorsqu'il m'invitait à souper, et heureux pour moi que ce ne soit encore jamais arrivé lorsque j'étais avec Kael... Car souvent il organisait nos soirées à l'avance, mais des fois il débarquait chez moi sans avertissement. Mais je ne déteste pas ça. Ça fait changement. Il me fait sentir bien. Vraiment. Je ne regrette rien. La vie est trop courte pour avoir des regrets. 

Immanuel regarda Shui-Khen un moment, lèvres entrouvertes, ne sachant s'il devait répondre ou pas. Il détourna les yeux une fois que son amant ce soit enfermé dans la salle de bain. Il avala de travers et se redressa au milieux des draps en bataille. 

On dirait presque que j'ai baisé. Mais seul. *soupir*. Je ne sais pas quoi faire. Je m'habille? je vais le rejoindre? je reste couché? Je me sens tellement las. 

Il soupira à nouveau et passa une main dans ses cheveux emmêlés tout en repoussant les oreillers et ce qui restait des draps qui avaient tapissés le planché de la chambre. Il prit le temps de s'étirer longuement pour mieux se réveiller et se dégourdir. La chambre était baignée de lumière, le soleil brillait et réchauffait doucement la pièce maculée de blanc, parsemée de lignes jaune poussin. C'était une chambre spacieuse, luxueuse, tout ce dont ils avaient besoin était là. La télévision géante, le foyer, les commodes en bois, le miroir sur pieds. Immanuel fit le tour de la chambre à nouveau, ses yeux s'arrêtèrent sur le bureau placé devant la fenêtre. Il savait que Shui-Khen prenait souvent du temps dans la douche, il décida alors de sortir son laptop qu'il avait traîné bien malgré lui. Une fois le tout branché il attacha ses cheveux de flammes sur sa tête et posa ses lunettes sur son nez aquilin. Son chandail traînait dans son dos alors que ses bracelets attendaient sur la commode avec ses boucles d'oreilles. Je devrais les remettre, ce serait déjà ça de fait. Bon. Maintenant je peux regarder s'il y a du nouveau... Il venait de se rasseoir après avoir mis ses boucles d'oreilles lorsque l'écran s'illumina enfin et qu'une longue série de chiffres défilèrent sous ses yeux. Rien. Immanuel soupira et se releva lentement en grimaçant. Je ne sais pas ce que j'ai fait, mais j'ai mal aux omoplates. Il se massa les épaules tout en faisant les cents pas dans la chambre. Elle était spacieuse, mais il avait vite fait le tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Dim 17 Avr - 2:01

Et une autre petite dose de potion pour la route. Après ça, il ne pourrait pas se changer pour un moment. Des vacances. Il avait salement besoin. Un petit chalet à la montagne. Ou un petite villa sur le bord de la mer. Seule. Elle seule. Mais de magie, pas de maléfice.

Shui-Khan savait parfaitement qu'il était aussi entrain de se rendre malade. Il avait tellement été occuper dernièrement. Tout ces changements le pesait beaucoup. La magie avait un prit, Bao ne lui dirait jamais assez. Mais pour le moment, il ne pouvait pas arrêter . Les choses allaient trop vite. Et la Tête du Dragon avait vraiment l'impression de perdre les pédales. Une guerre de clan avait éclater au coeur de la triade. Ça s'empoisonnait , ça disparaissait. Il devait reprendre le contrôle des choses et vite.

Il demeura un moment , perdue dans ses pensées , sous la douche. Oh! Oui.. Des vacances. Le jeune homme ferma les yeux, perdu dans la vapeur.

Il sortit, une serviette tombant sur ses hanches. Shui-Khan, un peu perturbé, il chercha     son amant des yeux. Ses trois nuits blanches, il les avait méchamment dans le corps . Et le chef de la mafia commençait à être très à bout. Tant que Manu serait là, il ne pourrait pas fermer l'oeil, et baisser sa garde. Il ne pouvait pas.

"Je t'ai manqué?"ironisa-t-il en s'approchant dans son dos.

Il posa sa main dans la nuque d'Immanuel pour la masser doucement. Il regarda ce qu'il faisait par-dessus son épaule.

"On descend? Tu as faim?"


Dernière édition par Chen Jia Li le Dim 2 Oct - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Immanuel Blackson

avatar

Age : 27 ans
Race : humain
Lieu d'habitation : centre-ville
Métier/Occupation : Pirate informatique pour l'UDPH

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Dim 17 Avr - 17:54

La voix de Shui-Khan le fit sursauter et il frissonna.

Je ne peux m'expliquer ce sentiment que j'ai lorsqu'il me touche. Mon corps devient engourdi et mon esprit brumeux. Lorsqu'il pose les yeux sur moi j'ai l'impression que la terre entière cesse de tourner et que le temps n'est plus. Lorsque je suis avec lui, tout ce perd et plus rien n'existe. Mais ça je l'ai déjà dit auparavant. Je me répète, mais c'est plus fort que moi. Je le réalise à chaque fois que je suis avec lui. Plus rien n'est vrai à l'exception de Chen. Il est le seul dans ma vie qui a lieu d'être lorsque je me retrouve dans ses bras. Il avait beau être plus petit que moi aussi... il imposait le respect et l'obéissance. Sitôt qu'il ouvrait la bouche, sa voix se répercutait sur chaque partie de mon corps qui se couvrait de frissons. Le son de sa voix... Je ne me sentais jamais le courage de lui désobéir lorsqu'il me parlait de sa voix grave, suave, mais ferme. Et je ne l'avouerais pas, mais oui, il me manquait. À l'instant où je mettais le pied chez moi après avoir passé une journée avec lui, je pensais déjà à le revoir. C'était à me rendre complètement fou et jamais avant de le connaitre j'avais pensé à recommencer à consommer de l'héroïne. Je ne l'ai toujours pas fait, mais chaque fois que je me retrouvais seul chez moi après avoir été avec lui, le désir intense et douloureux de me piquer me prenait à la gorge. Parce qu'être avec lui avait les mêmes effets enivrants et même plus puissants que l'héroïne. Il me donnait l'impression d'être libre, de pouvoir voler et aller où je voulais. Il m'amenait avec lui dans un monde que je ne connaissais pas avant et dont j'avais accès une fois dans ses bras seulement. Ses lèvres avaient ce goût simple, délicat et exotique qui me faisait perdre la tête. Et que dire de son corps. Parfait. Il avait ce qu'il fallait où il le fallait. Et sa façon de bouger, de poser ses yeux sur moi. De me toucher, c'était grisant et étourdissant. Je parle peut-être comme une fille en m'exprimant ainsi, mais je pense que tout le monde peu avoir ce genre de pensé quand il découvre ce qu'ils peuvent croire être l'amour. Je ne pense pas être ne amour avec Chen, mais il me fait sentir comme tel. Alors, même un homme, sous l'emprise et l’intérêt d'une personne aussi exaltante que Chen peut avoir ce genre de pensée. Et puis, je vais être bien honnête. Je suis souvent celui des deux qui est passif, alors avoir ce sentiment, le sentiment d'être en sécurité, d'être libre et étourdit avec l'autre personne est normal en soit. Je ne pense pas que Chen ou Kael se sent en sécurité avec moi puisque de nous trois, je suis surement le seul qui ne sait pas se battre et qui n'a tué personne. Les gens me craignent parce que je mesure deux mètre. Les gens craignent Kael et Chen parce qu'ils sont imposant par leur allure, cette lueur dans leur regard et cette force virile qu'ils dégagent. Pas que je ne suis pas viril, mais je ne suis pas aussi imposant qu'eux. Peu importe, je me perds encore. Le fait est que je me sens bien  avec Chen et que j'ai le désir d'être avec lui plus souvent. Voilà.  

Immanuel eut un petit ricanement et recula pour prendre son chandail qu'il enfila d'un coup avant de prendre un moment pour penser. Il avait mangé la veille. Mais sa faim était différente de celle dont son amant parlait, mais ça, il n'osa le dire et se contenta de rougir légèrement. 

-Un peu, fit-il d'une voix douce en levant les yeux vers Shui-Khan. 

Il agrippa ses bracelets et ses bagues et les enfila en silence tout en se dirigeant vers son le bel homme qui l'attendait. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Dim 29 Mai - 0:55

(HJ: dude , faut tu mette des paragraphe dans ton texte . C'est difficile à lire haha surtout sur mon cell]

Ils ont vraiment un succulent buffet . Fruits frais , crêpes, gaufres, ils ne manquent de rien tu verras."
"
Il lui tint la porte avant de la refermer derrière lui.

Les deux hommes traversèrent le couloir sous le regard de deux femmes de ménages . Shui-Khan leur servit un de ses fameux sourire diaboliquement séduisant et elle se mirent à glousser comme des dindes .

Puis, il appela l'ascenseur en pressant sur le bouton .

Bien que ses goûts en matière d'hommes soient connu de certain , Shui-Khan s'affichait beaucoup moins avec ses amants que ses amantes. Question d'image malheureusement .  Le clan demeurait très traditionnel malgré tous les efforts de leur chef pour faire avancer les mentalités . Un homosexuel à la tête des triades de Ténébris ... Non il perdrait en crédibilité . La réalité était bien triste . Il s'en permettait bien plus sous sa véritable apparence.

Une fois dans l'ascenceur , le jeune homme sourit à son amant.

"Tu as l'air.... Ailleurs. Ça va?"


Dernière édition par Chen Jia Li le Dim 2 Oct - 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Immanuel Blackson

avatar

Age : 27 ans
Race : humain
Lieu d'habitation : centre-ville
Métier/Occupation : Pirate informatique pour l'UDPH

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Mar 7 Juin - 23:50

[Je veux bien, mais c'est difficile d'en mettre quand c'est pas nécessaire... Je vais faire attention quand-même]

Immanuel suivit Shui-Khan à l'extérieur de la chambre et regarda les deux femmes de ménage par-dessus son épaule lorsqu'elles gloussèrent. Il arqua un sourcil et pinça les lèvres.

Je dois avouer avoir ce petit défaut, bien ordinaire et classique, très commun en soit, mais qui a le don de m'énerver : je suis jaloux. Et fier. Je laisse alors très rarement paraître lorsque je suis contrarié, mais voir les femmes se pavaner devant Chen et lui leur sourire avec ce même sourire qui m'a séduit plus d'une fois... j'en ai des frissons méprisants. Je ne peux m'en empêcher c'est plus fort que moi et j'ai toujours été ainsi, avec Kael surtout, le connaissant, je devais parfois faire la gueule aux hommes et femmes qui le regardaient un peu trop à mon goût. Le seul avantage de ma grandeur et mon air blasé étaient que les gens craignaient de me déplaire s'ils regardaient trop longtemps mon amant, croyant très certainement que j'étais celui des deux qui dominait, quelle farce. 

Mais c'est un peu pourquoi j'offris un regard mordant aux deux femmes qui tournèrent les talons à ma plus grande satisfaction. Je commence réellement à aimer ce petit pouvoir que j'ai sur les gens beaucoup plus petits que moi. Lorsqu'on ne me connait pas il est plus simple pour moi de m'imposer. 

Immanuel cligna des yeux et se tourna vers Chen. Il répondit à son sourire en hochant la tête. J'aurais pu lui faire la même remarque. Pensa-t-il en l'observant un moment.
-Je suis encore un peu endormi.

Il passa ses mains dans son visage puis les glissa dans ses longues mèches rouges en soupirant. La nuit avait été longue.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Mer 8 Juin - 0:17

Il rit un peu puis caressa son visage d'une main tendre .

"Il faut remédier à cela .
"

Shui-Khan fit un pas vers lui, un sourire suave aux lèvres . De son pouce, il suivit la courbe sensuel de la bouche du jeune Immanuel . Puis il embrassa longuement , puis avec une fougue inouï . Il y avait quelque chose de clairement dominant dans ce baiser qu'ils échangeaient.

Le "ding" sonore de l'ascenceur qui atteint l'étage demander poussa Chen à s'écarter , espérant que cette petite étreinte ait suffit à réveiller son amant comme il se devait .

Une fois à l'étage restaurant, le jeune homme demanda sa table habituelle, plus en retrait , face à l'immense baie vitrée.

"Dis moi ce qui te ferait plaisir ce matin " lui dit il en s'asseyant .


Dernière édition par Chen Jia Li le Dim 2 Oct - 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Immanuel Blackson

avatar

Age : 27 ans
Race : humain
Lieu d'habitation : centre-ville
Métier/Occupation : Pirate informatique pour l'UDPH

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Mer 8 Juin - 0:52

Ses caresses... Je pourrais passer une journée entière à le laisser me toucher du bout de ses doigts avec ce regard qui faisait rougir mes joues. Le toucher en retour... Sentir la chaleur de son corps contre le mien. J'en rêve encore et y rêverai jusqu'à me retrouver dans ses bras et son lit. Mais je dois me calmer, penser à autre chose ou ne pas penser tout simplement. Ce qui ne m'est pas si difficile en soit. Je suis un expert en ce qui attrait à la non fonctionnalité du cerveau. Bon quand je suis lucide il m'est plus difficile de me perdre en regardant un trou dans un mur, mais si je fais de gros efforts j'y arriverais certainement sans trop de peine. Je crois. Enfin, juste penser à cela m'a complètement calmé, il ne faudrait pas que j'arrive au restaurant avec, disons... je n'aimerais pas que les gens sachent à quoi je pense juste en posant les yeux sur mon pantalon. Si je peux le dire sans être vulgaire. Mais Chen n'aida en rien, vraiment, je venait de réussir à me calmer!

Immanuel le regarda s'avancer vers lui et senti son ventre se serrer. Il pencha le visage vers celui de Shui-Khan et son sourire le fit frémir. La caresse de ses doigts sur ses lèvres l'étourdit et il dû poser une main sur la parois lisse de l’ascenseur pour se retenir de tomber vers l'avant et d'écraser son amant sous lui. Lorsqu'il sentit les lèvres de Shui-Khan contre les siennes il en perdit le souffle. La caresse était si douce, il se permit de poser ses mains sur ses hanches étroites. C'était langoureux, tendre et... Il sursauta sous la fougue soudaine du baiser et poussa un petit gémissement de désir. 

La fougue de Chen était si... indescriptible et je me sentis terriblement petit et faible devant lui. Avec un simple baiser il pouvait me faire faire ce qu'il voulait. J'étais terriblement soumis à cet instant. Juste à lui. Il était si imposant. Et ce baiser farouche avait été si soudain. Il m'avait pris au dépourvu et je me laissai entrainer contre ses lèvres, je n'avais jamais fait l'amour dans un ascenseur à bien y penser. La perspective et la possibilité que cela arrive m'intrigua et m'excita à nouveau. 

Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent et Immanuel suivit Shui-Khan en silence, le regard baissé sur le sol, ses longs cils noirs cachaient tant que mal sa gêne et le désir brûlant qui brillait au fond de son regard sombre. Ils se rendirent à leur table et le rouquin resta pensif un moment, se mordillant la lèvre inférieure. 
Du sucre. Tout ce qu'il y a de plus doux et sucré. Il sourit en coin et leva les yeux vers lui en penchant la tête sur le côté.

-Je mangerais bien des crêpes, fit-il du bout des lèvres en observant le restaurant distraitement. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Dim 2 Oct - 23:42

(HJ: maudit , j'aime te lire!)

Shui-Khan était parfaitement au courant de l'effet qu'il avait sur Manu. En effet, cela le flattait au-delà des mots et rendait le garçon d'autant plus précieux et désirable. Cette passion, voir cette dévotion, était si rafraîchissante. Elle le changeait de toutes ces petits garces et petits salauds qui n'en avaient qu'après son argent et sa position. Le jeune homme ne pouvait pas se vanter d'avoir des motifs beaucoup plus nobles lorsqu'il se choisissait un partenaire, mais il recherchait au moins une certaine passion. Une réelle flamme idyllique  s'était développée entre eux.  
I
Pourtant, une tâche sombre venait assombrir leur belle histoire. Manu n'en avait pas explicitement parler, mais Chen avait le pressentiment de ne pas être seul dans le coeur de son favoris. Il avait fait une exception jusqu'à maintenant et avait fermé les yeux sur la situation. Mais plus le temps passait et moins il pouvait se passer de Manu. Il ne pourrait plus le partager encore le temps.

"Alors... Des crêpes ce sera."

Il posa sa main non loin de la sienne et effleura du bout des doigts son poignet, de manière fugace.

Le soleil était entrain de se lever sur Ténèbris, pointant son nez, timide, à l'horizon. Mais les serveurs du grand hôtel étaient déjà sur le plancher.

Shui-Khan fit signe à l'un d'entre eux pour que ce dernier s'approche de leur table.

"Deux assiettes de vos crêpes les mieux garnis de fruits. Je les veux très minces. Merci."


Shui-Khan pouvait avait souvent ce ton lorsqu'il s'adressait aux gens qui l'entourait, autoritaire, mais un brin charmant. Pourtant, on n'avait pas à le contredire. Il avait ce parlé qu'avait les gens qui était né avec le don d'être obéit. C'était tout naturel.
Il se retourna vers Manu, un tendre sourire aux lèvres.

Lorsque le serveur fut repartit avec leur commande, Shui-Khan prit les mains de Manu dans les siennes.

"Aimerais-tu te retirer un peu? Loin de toute cette agitation pour un temps, il me semble que je suis dû pour des vacances."

Il était plus que temps qu'il fasse trouver celui qui lui faisait de l'ombre.


Dernière édition par Chen Jia Li le Mer 26 Oct - 1:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Immanuel Blackson

avatar

Age : 27 ans
Race : humain
Lieu d'habitation : centre-ville
Métier/Occupation : Pirate informatique pour l'UDPH

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Lun 24 Oct - 17:20

[hj: hihi merci! j'aime le jouer! et j'adore Chen *-*]

C'est un drôle de sentiment que de sentir le regard de l'autre pénétrer notre âme... de sentir ses yeux traverser la dure carapace si difficilement construite autour de nous, cette carapace qui a prit le temps de se former autour d'un coeur encore trop fragile. Sentir le feu de quelqu'un d'autre consumer cette infime barrière pour aller jeter un oeil à ce que nous avons de plus secret... de plus difficile à montrer au vrai jour. Cette part de nous que nous tentons de cacher, de garder précieusement et égoïstement.

Chen n'avait peut-être pas idée de ce qu'il voyait vraiment en me regardant, il ne sait que ce que je veux bien lui montrer, pourtant, j'ai l'impression que ses yeux voient plus loin encore, mais qu'il ne s'en rend pas totalement compte. Il sait qu'il voit quelque chose, mais il ne sait pas ce que c'est, et je sais aussi qu'il le voit, qu'il a le doigt dessus, et plus je tente de le lui cacher, plus il a des doutes. En fait, je n'ai jamais voulu lui cacher quoi que ce soit, mais c'est plus fort que moi, cette petite partie sombre de ma vie m'appartient, elle est à moi, seulement à moi et je la garde jalousement dans mon coeur fermé et serré dans un cocon des plus froids.

Kael est mon plus grand secret, mes plus grandes peines, mes plus grandes joies. Je le répète souvent, mais avant lui, je n'existais pas. Ma vie d'avant n'a rien à voir avec maintenant, le jour où je l'ai rencontré tout a basculé et je me suis retrouvé dans un monde auquel je n'aurais jamais cru aspirer. Des rêves sans fin, des désirs inassouvis, des pulsions incontrôlables, des paroles... inexcusables.

Et alors que je pense à cela, j'ai le seul homme sur terre, devant moi, qui me veut vraiment du bien. C'est égoïste bien sûr. L'être humain est égoïste, Chen ne ferait pas tant de choses pour moi si ça ne lui donnait rien, mais il le fait de sorte que je puisse en profiter aussi et en jouir. Je sais que je m'éloigne du sujet, mais c'est ainsi que fonctionnent les pensées, et ce qui fait qu'elles sont merveilleuses. Se perdre dans le fin fond de son esprit et s'empreindre de la moindre petite pensée, le moindre petit jugement qui caresse le dessus de notre peau et nous laisse en extase.


Immanuel posa ses yeux sur sa main lorsqu'il sentit doucement, brièvement, la caresse de Chen sur son poignet. Il leva les yeux sur son visage angélique et un mince sourire étira ses lèvres. Puis, son regard se perdit à l'horizon. Le soleil se levait lentement, éveillant la ville grise et encore endormie.

Je ne suis pas un matinal, mais je dois avouer que les levers de soleil, ont ce petit quelque chose... Il éveille en moi des sentiments inexplicables, un sentiment peut-être de contentement, d'ahurissement, de profonde quiétude. J'ai souvent voulu me sentir comme un lever de soleil, vous savez? Calme et silencieux, éveillant les âmes et calmant les esprits tourmentés par la nuit. Quelque chose de chaud et de doux comme l'orangé des rayons au travers d'un nuage blanc. Les couchers de soleil me sont plus triste. La fin de la journée, de la chaleur et de cette douceur paisible. Les couchers de soleil sont plus comme... le début de l'ombre et de la crainte. Le soir venu, je suis toujours plus anxieux que lorsque je me lève et que le soleil fait briller les feuilles des arbres....

Un mince sourire étira les lèvres de Manu devant le ton impérieux de Shui-Khan, doux comme une plume, mais avec un tranchant auquel il était impossible de désobéir. Il avait parfois eu ce ton avec Immanuel, mais ce dernier ne s'en dérangeait pas, il ne détestait pas être un peu guider de temps en temps.

Immanuel cligna des yeux un moment avec surprise. Il entrouvrit les lèvres, mais aucun son n'en sortit. Un mince sourire étira ses lèvres et il détourna les yeux un moment pour se replier dans ses pensées. Une mèche rouge glissa devant ses yeux et il serra doucement les mains de Shui-Khan.

Partir... c'est sûrement l'un de mes plus grands rêves. Mais pour aller où? Je savais depuis toujours qu'il était impossible de partir d'ici. Kael me l'avait si souvent répété et avec tant de hargne. Cette ville était notre prison. Et pourtant, il était encore possible de fuir, et je ne parle pas de manière imaginaire. Littéralement, partir, quitter un moment ce monde et se retrouver seul avec soit-même dans un lieu où il est permis d'être différent et avec une personne toute aussi différente.

Mais quelque chose, ou plutôt quelqu'un l'empêchait de partir réellement, physiquement. Immanuel se mordit la lèvre inférieure, tout en reposant ses yeux sur son amant.

-Je... oui, j'aimerais beaucoup, mais je vais devoir trouver du temps...

Il détourna les yeux nerveusement, évitant un moment le regard du bel homme. Immanuel n'était pas un mauvais menteur, mais Shui-Khan avait cette façon de le regarder qui lui faisait comprendre qu'il savait lire dans son regard ce à quoi il pensait réellement. Il prit une grande inspiration et reposa ses beaux yeux maintenant plus calmes sur son amant, un mince sourire sur les lèvres.

-Je vais en parler à mon superviseur, je ne crois pas qu'il va m'en vouloir de partir deux ou trois jours...

Le serveur arriva avec leurs assiettes et Immanuel baissa les yeux sur le plat qui fleurait bon. Un mince sourire enfantin étira ses lèvres alors qu'il caressait les fruits et les crêpes des yeux. Cela devait faire une bonne dizaine d'années qu'il n'avait pas mangé cela. Il regarda un moment son assiette, soudain hésitant. Il n'avait rien contre la viande, mais il évitait de plus en plus d'en manger, et il savait que parfois une saucisse ou une tranche de bacon pouvait se cacher sous la panoplie de fruits. Une fois rassuré, il leva les yeux vers Shui-Khan, son mince sourire toujours sur ses lèvres pleines.


Dernière édition par Immanuel Blackson le Lun 31 Oct - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Mer 26 Oct - 2:44

Voilà qu'il ne s'attendait pas à cela. Sa réponse lui déplut grandement. Ses yeux s'étrécirent soudainement et il chercha à sonder le regard de son interlocuteur, mais ce dernier se déroba en se détournant. Il lâcha ses mains, soudain vexé. N'importe qui de censé aurait sauté sur l'occasion, envoyant balader tous le restes, et au diable le patron.

"Trouver du temps?" Répéta-t-il, soudain beaucoup plus froid.

On vint leur servir leur petit-déjeuner, d'apparence succulent, comme d'habitude. Il n'y porta, pourtant, aucune attention réelle. Shui-Khan était toujours suspendu aux lèvres de son amant à la crinière de feu.

"Je doute qu'on te refuse de partir un vendredi ou de manquer un lundi." Dit-il, après avoir fait un effort pour s'adoucir.

Le jeune homme attrapa ensuite ses couverts.

"Je possède une très jolie maison, en plein coeur de la montagne, loin de la Métropole. Je n'y ai pas mis les pieds depuis une éternité. "

Son père l'avait fait bâtir , pour se retirer, trente années auparavant. Il se rappelait encore y avoir jouer, enfant, se perdant volontiers durant des heures dans la forêt avoisinante... La voix de Bao , au loin, qui appelait son nom.

Elle avait été imaginée dans un style très traditionnel . Sa grand-mère y avait même fait installé un jardin asiatique. Shui-Khan avait toujours trouver que cet endroit avait quelque chose de très spirituel. On était bien loin de Ténébris et de ses grattes-ciels lorsqu'on y mettait les pieds.

Les Chens avaient perdu une bonne partie de leur héritage culturelle lorsqu'on les avait coupé du monde, et Bao tentait de préserver ce qu'il leur restait de savoir et de traditions.

"Ça te plairait j'en suis sûr." Ajouta-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Immanuel Blackson

avatar

Age : 27 ans
Race : humain
Lieu d'habitation : centre-ville
Métier/Occupation : Pirate informatique pour l'UDPH

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Lun 31 Oct - 15:41

La voix... une des rares choses invisibles qui a le pouvoir de faire pencher l'échine, de comprimer la cage thoracique et de faire accélérer les battements du coeur. Et celle de Chen en particulier. Elle a cette force, cette force avec ce tranchant inquiétant qui peut figer dans la crainte le plus courageux des hommes. Et elle a cette douceur qui couvre la peau de frissons et la caresse avec passion, une flamme réchauffant le corps avec douceur. Avec sa simple voix il peut demander ce qu'il veut. Il contrôle tous ceux qui ont le malheur ou le bonheur d'être pendus à ses lèvres lorsqu'il ouvre la bouche, et je fais parti de ceux qui ont le bonheur de sentir la caresse de son souffle lorsque ses lèvres s'expriment avec légèreté.

Mais en ce moment, le ton était tout autre et il eut l'effet escompté: j'enfonçai presque imperceptiblement ma tête dans mes épaules et évitai son regard alors que mon pouls accélérait dans ma poitrine comprimée.

Je dois avouer que j'envie tous ceux qui ont cette force dans leur voix. Personne n'ose leur refuser quoi que ce soit, tous veulent leur être agréable et s’attirer leurs bonnes faveurs. Personne qui ne possède le même caractère ose les contredire ou les corriger. Et c'est si facile pour eux d'obtenir ce qu'ils veulent. Et chaque instant où mon regard se pose sur Chen, je sais qu'il peut me demander ce qu'il veut. Je n'ai qu'à regarder ses lèvres pour comprendre que je suis comme tout le monde avec lui, que je ne suis pas spécial ou différent, car je n'oserai jamais lui tenir tête ou lui refuser quoi que ce soit, et il le sait. c'est peut-être ce qui est si agaçant ou inquiétant... de savoir que nous sommes soumis à une simple voix, à ce quelque chose d'invisible et d'impossible à toucher du bout des doigts. Mais c'est peut-être ce qui rend le tout si excitant et différent. Il n'use jamais de la force physique, son regard et sa voix sont ses seules armes lorsqu'il sait qu'il n'a pas besoin de quelque chose de plus radical.

J'aurai beau essayer de faire comme lui, je ne pense pas avoir cette force de caractère. Mais pourtant, quelque chose me laissait espérer que j'avais, malgré tout, un quelconque contrôle sur Chen, parce que nous avons tous une faiblesse, je n'ai pas besoin de dire qu'elle est la mienne, mais Chen avait cette petite faille, quelque part enfouie au plus profond de son âme et personne au monde ne devait la trouver, pas même moi. Et ce secret si bien caché est la preuve que l'humain est faible et qu'un rien peut le détruire, une seule parole peut détruire un homme, aussi grand et puissant soit-il...


Immanuel le regarda un moment avant de se perdre dans ses pensées, il imagina la maison entourée d'arbres et de montagnes, un mince sourire niais étira sa bouche pleine et sucrée, lui donnant un air enfantin. Kobin ne lui refuserait pas, surtout qu'il pouvait travailler à l'extérieur du bureau si c'était nécessaire, mais il s'abstint d'en faire part à Shui-Khan qui n'aurait peut-être pas été aussi enthousiasme que lui à l'idée de travailler un peu, exclu de la ville et de ses problèmes.

-Je le pense aussi, minauda-t-il en plantant ses yeux dans les siens, son sourire toujours aux lèvres.

Il baissa les yeux sur son assiette presque vide alors que son amant n'avait presque rien touché. Il détourna les yeux en pinçant les lèvres, il l'avait très certainement contrarier en ne lui donnant pas un oui catégorique. Shui-Khan ne semblait pas aimer les "peut-être", l'incertitude et le doute et Immanuel se surpris à sourire en coin. Il vivait dans l'incertitude et le doute jours et nuits et s'y accoutumaient plutôt bien, mais son amant semblait plus du genre à organiser sa vie et tout noter dans un agenda.

Il déglutit lentement et passa ses mains dans son visage pâle, lissant ses mèches rebelles vers l'arrière, sans quitter le bel homme des yeux.

Le restaurant commençait à se remplir et il captait du coin de l'oeil les regards que les femmes posaient sur eux ou sur Chen. Les murmures se transformèrent en paroles bien distinctes et le brouhaha de l'endroit le fit frissonner. Il détestait les foules et le bruit, et cette soudaine activité le prit à la gorge. Il posa ses yeux sur Shui-Khan, lèvres pincées, forçant un petit sourire distrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Sam 12 Nov - 18:14

Adoucit, il se permit un petit soupire,


"Tu me diras ce qu'il en advient d'accord?"
Shui-Kham baissa les yeux , un instant, sur son assiette. Il se retint de plisser le nez , il ne pouvait pas s'empêcher d'avoir comme un léger arrière-goût ferreux dans la bouche en repensant aux dernières heures. Cela lui coupa l'appétit tout bonnement. Il se retint de repousser son assiette.

"Viens, on s'en va."


Shui-Khan se leva et fit signe au jeune serveur qui leur avait été assigné.
"Mettez cela sur le compte de la suite 902 !"

[HJ: je prends pour acquis que Manu le suit Wink]
Ce dernier opina.

"Sans problème, monsieur Chen."

En habitué du grand hôtel, les employés avaient tendance à le reconnaître. D'ailleurs, la suite 402 était d'ailleurs sa nouvelle chambre préférée.
Shui-Khan le remercia d'un sourire et posa sa main dans le dos de son jeune ami, avant de le pousser doucement vers la sortie du restaurant. Manu n'était pas un grand amateur de foule.

"Je vais devoir partir bientôt
." Lui  avoua le jeune homme en appuyant sur le bouton de la l'ascenseur, de retour dans le lobby.

Une fois les deux hommes à l'intérieur, Shui-Khan attrapa doucement sa main, avant de l'attirer à lui. Il prit un instant pour profondément apprécier  le contact de leur deux corps parfaitement emboîtés, dans les bras l'un de l'autre. Puis, sortit de nu part, une douleur lancinante lui traversa le ventre de part en part, suivit de violents tremblements... Encore??!
Shui-Khan serra les dents et étouffa un grognement, se retenant le plus possible de frémir. Il s’écarta quelque peu. Les crises étaient de plus en plus fréquentes et violentes nota-t-il.


Dernière édition par Chen Jia Li le Sam 26 Nov - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Immanuel Blackson

avatar

Age : 27 ans
Race : humain
Lieu d'habitation : centre-ville
Métier/Occupation : Pirate informatique pour l'UDPH

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Mer 23 Nov - 14:04

Je pourrais encore me perdre longtemps dans de longues pensées philosophiques et avoir l'air complètement absent alors que je vois et entend tout ce qui se passe autour de moi, mais ce n'est plus le moment. En quelques minutes à peine j'avais réussi à contrarier Chen. Je ne pourrai jamais comprendre la rapidité avec laquelle l'homme réussi à passer d'une émotion à l'autre et parfois la raison m'est complètement inconnue. Il est si facile de se faire des peurs et de s'inquiéter sans qu'il y ait une raison valable. Le simple fait de penser nous pousse vers cet amalgame d'émotions mélangées et incontrôlables. Je pense être un bon exemple... Mais peut importe. Je suis toujours surpris de constater aussi à quel point les émotions guides nos gestes et nos paroles, il est facile de dire tout haut ce que l'on pense lorsque nous sommes contrariés ou de se refermer sur soit-même et de garder un silence tout de même inquiétant.

Immanuel se leva lentement à la suite de Shui-Khen et garda le silence. Il n'aurait pu dire ce qui rendait son amant si amer tout d'un coup, il évita tout de même de lui poser des questions et ce contenta de le suivre, plutôt de le laisser le pousser vers la sortie alors que le restaurant commençait à se remplir.

Manu se tourna vers Shui-Khan en arquant un sourcil et détourna les yeux un moment.

-Oh...

Il s'adossa au mur et ses yeux verts se posèrent sur les portes qui se fermèrent lentement. Le grand rouquin se tourna vers le jeune homme lorsque ce dernier l'attira à lui et un mince sourire étira alors les commissures de sa bouche pleine. Il glissa ses mains dans le dos de Shui-Khan et le senti se crisper contre lui. Il recula, l'inquiétude étirant ses traits, lui qui avait habituellement un visage de marbre en permanence.

-Ça va? demanda-t-il en le regardant intensément.

Il posa sa main contre sa joue et planta son regard dans le sien, s'attendant à un "Je vais bien" plus ou moins convainquant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Sam 26 Nov - 17:00

Merde! Merde! Merde! Son visage crispé laissa sous-entendre sans difficulté la douleur qu'il ressentait à présent, il n'en pouvant plus de se retenir de grimacer.

Shui-Khan lâcha un juron étouffé dans sa langue natale, à présent persuadé qu'il allait perdre connaissance.

"Il faut... il faut que je m'allonge dans la chambre... Agh!" Éructa-t-il en perdant l'équilibre.

Le jeune homme dû se retenir à l'épaule de son jeune amant. L'humiliation était insoutenable mais la douleur l'était davantage.

Dans un bref moment de répit, il appuya frénétiquement sur le bouton du 9e étage.

Hors de question qu'il s'affaisse sur le sol au pied de Manu. Cette fois avec Vyle avait été de trop. Il fit appel à tout ce qui lui restait de volonté et de force pour atteindre le 9e étage, puis la chambre, non sans l'aide du garçon.

"La... la carte de la chambre est dans la poche intérieure de ma veste." Lui dit-il. "Aide moi à m'étendre, s'il te plaît."

C'est dans ses moments comme cela qu'il était heureux de ne pas se trouver dans une foule. Heureusement qu'ils avaient quitté le restaurant, autrement , il serait entrain de faire le bacon sur le sol en-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Immanuel Blackson

avatar

Age : 27 ans
Race : humain
Lieu d'habitation : centre-ville
Métier/Occupation : Pirate informatique pour l'UDPH

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Ven 2 Déc - 23:41

Est-ce que la douleur est réellement la chose qui peut pousser un homme à agir différemment, je veux dire, une douleur physique qui pousse à des décisions précipitées, une douleur mentale qui pousse à des actions dérisoires. L'homme est si complexe, je me demande bien souvent qu'est-ce qui le dirige, qu'est-ce qui le pousse à agir. Est-ce que les émotions changent vraiment nos perceptions de la réalité? peut-être qu'elles les accentues en fait, personne ne s'est jamais posé la question? Je me le demande souvent, pour être franc. Je me demande qu'est-ce qui fait qu'une chose est douloureuse ou non et pourquoi, pas physiquement bien sûr, plus mentalement, pourquoi une situation peut être positive pour l'un, mais négative pour l'autre et pourquoi le malheur d'une personne peut faire le bonheur d'une autre? J'ai toujours été curieux de comprendre cette manie qu'a l'homme de vouloir prendre une place plus importante en rabaissant les autres autour de lui, est-il si difficile de se forger une place en s'associant avec les autres plutôt qu'en les repoussant du revers de la main? Si nous n'étions pas aussi soupçonneux et paranoïaque je dirais que c'est possible...

Et pour ce qui est de la douleur physique... Pourquoi nous atteint-elle si facilement alors que ce corps n'est pas le nôtre... je sais que je semble complètement incohérent, mais sérieusement. Nous ne sommes qu'une pensée dans un corps, vraiment. Ce corps n'est pas à nous, pas vrai? sinon, à notre mort il partirait avec nous et nous ne laisserions aucune trace physique de notre passage sur la terre. S'il était à nous j'aurais le plein contrôle dessus, je déciderais de mes douleurs, de mes problèmes, de mon bien-être. Si ce corps était le mien, je pourrais le modeler à ma guise et ce, sans passer par des chirurgies bien sûr, je ne sais pas si je suis facile à suivre... mais je ne sais pas comment mieux expliquer ce que je pense. Je crois vraiment que ce corps, grand, maigrelet, pas exceptionnel, un peu mal fait et abîmé, n'est pas à moi. Il m'est prêté le temps de mon passage sur terre et puis, lors de ma mort, il m'est retiré et je me retrouve avec... avec rien en fait. Seulement ma pensée. Ma pensée est la seule chose qui m'appartienne. Je peux la contrôler, la modeler à ma guise. La changer autant que je veux, la cacher aux yeux des autres, cette pensée et mienne et seulement mienne et elle n'est pas question de partage ou de jugement extérieur.

Et alors que j'ai Chen dans mes bras qui se crispe de douleur je réalise à quel point nous sommes fragile et que nous n'avons aucune contrôle sur ce qui nous arrive, sur notre environnement et notre corps qui est extérieur à notre pensée. Alors que je regarde son visage modelé par la douleur, je réalise que ce corps, qui n'est pourtant pas à nous, a cette facilité à nous contrôler et à nous faire perdre le contrôle de nos pensées, la seule chose qui est mienne et qui est inaccessible... nous sommes si facile à prendre en charge. L'effroi est la seule chose qui me vient à l'esprit quand je réalise que je n'ai aucune liberté, ni sur mon corps, ni sur ma pensée, elle que je crois si intime, elle se perd dans mon corps comme s'ils ne faisaient qu'un l'un et l'autre alors qu'à la toute fin, il se séparent pour ne plus jamais se revoir... La déception aussi m'envahi quand je réalise que je n'ai aucune contrôle sur ce qui est censé être à moi... mais bref, peut-être que je suis trop pessimiste et que je pense trop...

Surtout que ce n'est pas le moment...


Immanuel hocha lentement la tête, l'attirant à lui pour le soulever, il n'était pas très large, mais sa force physique était tout de même surprenante. Il l'aida à se rendre jusqu'à la chambre et une fois devant la porte il fouilla rapidement dans les poches de Shui-Khan puis ouvrit la porte, une fois dans la chambre il l'amena jusqu'au lit où il l'aida à s'étendre. Le visage du grand rouquin était maintenant crispé d'inquiétude et d'incompréhension. Il s'ébouriffa les cheveux pensivement et fit le tour de la chambre, il avait l'allure d'un animal en cage, éperdu et effrayé. Il voulait l'aider, mais il n'osa appeler l'ambulance. Il ne faisait rien si Shui-Khan ne lui demandait pas de le faire, c'était une habitude et tout le monde faisait pareil, s'il ne commandait pas, tu n'agissais pas sans son consentement.

Immanuel s'arrêta net dans le milieu de la pièce et se tourna vers son amant étendu dans le lit. Il l'observa longuement de ses yeux verts, les sourcils arqués, sa lèvres inférieure roulée entre ses dents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   Ven 16 Déc - 19:07

Le jeune homme observa ce grand corps qui n'était pas le sien être parcourut de spasmes. Furieux et impuissant, il lâcha un grognement et serra les dents. Shui-Khan tenta une fois de plus de se maîtriser. Il faisait pitié à voir.



Il ne pourrait pas tenir bien longtemps comme cela. Shui-Khan le savait très bien. Et il ne pouvait tout simplement pas rester en compagnie de Manu dans cet état.



Dans un ultime effort, il atteint son portable dans sa poche et appuya sur la touche qui appelait automatique Xun. Ce dernier n'était jamais bien loin. Shui-Khan et lui échangèrent quelques mots dans une langue inconnue au jeune homme et déjà, on cogna à la porte.



"Tout va bien. Ouvre lui, s'il te plaît." Demanda-t-il au grand rouquin.



[Hj: je suppose qui la fait Smile dis moi si je me trompe.]



Le géant fidèle entra dans la chambre, le visage impassible, mais une lueur d'inquiétude dans le regard.



-Je vais rentrer... je... Je t'appellerai bientôt, lui assura le sorcier alors que Xun passait son bras autour de son cou pour le remettre debout. Ré-réfléchis à ma proposition.

(HJ: veux-tu qu'on les continue au chalet?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le favoris du Dragon (pv Manu)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le favoris du Dragon (pv Manu)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Obscure Clarté :: Le Quartier des Affaires :: Le Star Light Hôtel :: Les Chambres-
Sauter vers: