AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et si le loup y était?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Et si le loup y était?   Mar 5 Avr - 18:12

Le soleil frappait Ténébris de tous ses rayons. Le mercure était plutôt élevé et une odeur de printemps flottait dans l’air. Les oiseaux répétaient leur récital et Vullpjha avait travaillé toute la matinée dans son jardin. L’été arriverait bientôt : il y avait tant à faire! Avec l’OM, l’ancien ermite délaissait plus que de raison son potager. À l’instant, il prenait une pause et en profitait pour se promener alentour de sa maison. Sur son épaule droite était son fidèle sac en bandoulière dans lequel se trouvaient quelques sacs en papier rapportés de la ville, ainsi qu’un petit couteau bien affilé. Il avait plu des cordes deux jours auparavant et cela annonçait le moment parfait pour la cueillette de champignons. Il avait d’ailleurs découvert une souche de chagga récemment sur un jeune bouleau décrépit. Il s’était d’abord étonné de voir un arbre frappé par la foudre, puis avait compris en s’approchant. Sur le coup, il n’avait rien pour récolter ce précieux thé mycologique.

Mais il en était différemment aujourd’hui et c’est pieds nus que l’elfe s’y rendait. Il marchait lentement, prenait le temps d’observer ce qui l’entourait : les animaux curieux et inquiets, les arbres fruitiers en fleurs projetant leur parfum à tout va. Les feuilles bruissaient doucement pendant qu’une biche sautillait au loin. C’était le calme plat et Vullpjha se sentait bien ainsi. Il appréciait de plus en plus la compagnie d’autres monstres et avait fait de belles rencontres, mais il ne pourrait jamais plus habiter en ville : le bruit, les déplacements et la pollution lui étaient insupportables. En pensant à ses jeunes années, il se demandait comment il avait fait…

Son nez fin sentit le champignon avant de le voir. Il s’en approcha, sortit son couteau et entreprit d’enlever ces petites pépites noires aux vertus infinies de l’écorce qu’elles parasitaient. C’était un travail minutieux et ses pensées eurent tôt fait de vaquer à leurs propres occupations. À certains moments, il se demandait encore ce que tout cet engagement apporterait réellement à la cause des créatures… Et, si elles arrivaient à se faire reconnaître par la population humaine… qu’arriverait-il à celle-ci… et à toutes les créatures, une fois qu’elles n’auraient plus le lien de l’ennemi commun à combattre? Ténébris serait-elle alors la scène d’un carnage sans nom? Sincèrement, Vullpjha n’avait aucun mal à se l’imaginer…

Un craquement lointain le sortit de ses pensées et retint son attention. Puis, un son sourd mais puissant le suivit. À l’affût, l’elfe tourna ses oreilles vers la source du bruit, sans bouger, les yeux fermés. Le coup se répéta et il put entendre une espèce de soupir retenu, comme si une force l’avait empêché de sortir pleinement. Une odeur forte de transpiration se joignait à cela et Vullpjha, en y portant une attention particulière, reconnut cette odeur de canidé caractéristique des loups-garous et l’assimila à la meute de la forêt. Malgré tout, quelque chose l’intriguait : ses voisins n’avaient pas pour habitude de venir chercher leur bois si près de chez lui.

Il finit donc par se relever et escalada un arbre pas trop loin, s’éloignant des éparses bouleaux. Sans savoir exactement pourquoi, il préférait que ce visiteur incongru ne le voie pas arriver. Il passa donc de cime en cime par les grosses branches solides où il pouvait se poser sans faire de bruit. En même temps, il se revoyait faire la même chose, mais par une nuit de plein lune. Instinctivement, son cœur se mit à battre davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Jacob Dawson

avatar

Age : 25
Race : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Et si le loup y était?   Mer 13 Avr - 15:42

Le sculpteur s'était laissé aller dans une vague créatrice, la pleine lune lui ayant étrangement donnée de nouvelles idées, comme si le loup en lui avait parlé et donné son avis sur ses travaus actuels, une idée étrange mais qui parlait étrangement à Jacob. C'était donc complétement crevé qui s'était mis sur son balcon avec sa réserve en bois pour le mois à venir. Et il avait fait un faon, dans une seule pièce. Les pattes fragiles avait nécessité une attention tout particulière pour l'équilibre de la pièce, mais au final, le collègue de bambi était incroyablement stable sur quatre maigres pattes, totalement disproportionnées à son corps, mais totalement réaliste par apport à sa version de chair et de sang. Le lycantrophe avait passé en plus un temps fou à creuser les orbites de sa créature afin d'y coller deux billes d'argent jouant le rôle des yeux avec une grâce et une beautée étonnante.

Qui ne connaissait pas Jacob pouvait s'étonner de la délicatesse de ce qu'il avait produit. Mais ce faon qui regardait le ciel avec des yeux de mercure, juché sur des pattes graciles, c'était précisement ce que Jacob aimait faire. L'animal pouvait sembler dérangeant avec ses yeux un peu trop vivant pour une sculpture, mais le loup garou l'avait indéniablement fait pour lui : c'était préciement le genre de chose qu'il avait toujours un mal fou à écouler.

Mais cette création avait sifflé sa réserve en bois comme sa soeur pouvait siffler, dans une autre vie, une bouteille de Jack Da'

Il n'était pas obligé de chercher du bois maintenant, mais une vieille mamie lui avait demandé une petite chouette à offrir à son mari pour ses 82 ans, et c'était précisement le genre de travail que le lycantrophe avait du mal à refuser.

Il était donc parti avec sa vieille bécane, la hache sur l'épaule et avait mis un temps fou à trouver une arbre qui correspondait à ses souhaits : pas trop vieux, parce qu'il aurait mal au coeur de faire tomber un centenaire. Pas trop jeune non plus parce que la texture ne lui convenait pas.

Il finit par trouver un érable qui correspondait à ce qu'il cherchait et commença le travail.

Au bout d'un quart d'heure il avait fait les trois quart du travail mais le coeur résistait, et Jacob sentait la sueur qui coulait sur son front, qu'il essuya avec son front, ne voyant pas qu'il n'était plus seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: Et si le loup y était?   Mar 19 Avr - 18:14

Plus il s’approchait, plus il reconnaissait l’odeur. C’était inévitablement un loup-garou, à n’en point douter… Mais que diable faisait-il si près de la clairière et de la cabane de Vullpjha? Les seuls moments où la meute s’en était approchée était par nuit de pleine lune ou simplement pour passer. Rarement s’y arrêtait-elle… et cela était encore plus rare pour un loup solitaire.

De son perchoir, l’elfe de feu observa les agissements du lycanthrope. Ses oreilles ne l’avaient pas trompé : il bûchait un arbre… et un érable, qui plus est! Vullpjha savait son bois réputé pour transmettre une bonne chaleur une fois enflammé, bien plus qu’un conifère, notamment.

L’imposant végétal semblait particulièrement résistant et l’elfe eut un pincement au cœur en anticipant sa chute… Au moins, le bûcheron ne coupait pas un pionnier de la forêt. Le sylvain songea qu’heureusement, il n’avait pas lui-même à faire cela trop souvent, grâce à son contrôle du feu et à se propre chaleur corporelle. Une seule bûche pouvait lui durer jusqu’à un mois, en période hivernale!

Cela faisait déjà quelques minutes que le vieux Renard observait Jacob à l’œuvre et il finit par se rendre à l’évidence du ridicule de son immobilisme. Cet homme était indéniablement un loup-garou, et sûrement inoffensif pour l’elfe… pourquoi rester ainsi caché, donc? L’elfe pensa à rentrer, mais se retint : il était quand même trop intrigué pour rebrousser chemin si facilement. Il profita de la pause du loup pour sauter gracieusement au bas de l’arbre, à une dizaine de mètres de lui, vers sa droite. Des brindilles et anciennes feuilles mortes de l’automne passé craquèrent sous ses pieds nus, annonçant sa présence. Ne laissant même pas le temps au loup de réagir, il lui demanda : « Enfant de la Lune, pourquoi être si loin de votre meute? », toujours convaincu que le loup-garou devant lui faisait partie de la meute de la forêt, la seule qu’il connaissait, au fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Jacob Dawson

avatar

Age : 25
Race : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Et si le loup y était?   Mar 26 Avr - 9:22

Un craquement sortit Jacob de la bulle qui s'était créée autour de lui, concentré qu'il était dans son effort. Le loup garou se retourna sa hache pointée vers le sol, mais ferme dans sa main et prête à servir. Il se détendit quand il comprit la nature de celui qui était en face de lui : un elfe.

« Enfant de la Lune, pourquoi être si loin de votre meute? »

La phrasé était typique de sa race. Jacob n'avait jamais eu l'occasion de croiser un elfe auparavant mais sa sœur était faite un devoir de le renseigner sur les différentes natures qui peuplaient la ville et ses alentours.

"Ma meute s'en est allée là où je peux pas la rejoindre, elfe."

La nature méfiante de Jacob ne se manifestait pas : celui ci n'avait rien à protéger et en conséquence était rarement agressif. Et pour être tout à fait honnête, Jacob était assez curieux : son interlocuteur était le premier elfe qu'il rencontrait et le sculpteur n'était pas contre un peu plus d'informations sur celui qui l'avait interpellé.

Sa réponse lancée de sa voix rauque et grondonnante était neutre et relativement polie.

Le loup garou ne se démonta pas et commença à tourner autour de l'arbre sur lequel il acharnait depuis un bout de temps. D'un main ferme, il le poussa d'un côté et si l'érable plia sous sa force, il ne tomba pas. Toujours de sa main gauche (la gauche tenant la hache) il banda ses muscles et poussa plus fort.

"Timber" grogna Jacob dans un ton presque humoristique qui soulignait l'absence de personne qui pourrait être mise en danger par la chute de l'arbre (Jacob ayant pris garde à le faire tomber du côté opposé de l'elfe).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: Et si le loup y était?   Ven 29 Avr - 19:24

Là où il ne pouvait la rejoindre? Instinctivement, il pensa à sa propre histoire et crut quelques instants que la meute avait fini par quitter Ténébris, puis se rendit compte du ridicule de pareille pensée. C’était tout simplement impossible. Mais alors, qu’est-ce que cela signifiait?

Pendant que le loup-garou recommençait son petit manège autour de l’arbre, l’elfe l’observa, sans mot dire, toujours en plein questionnement sur le sens des mots qu’il lui avait répondu. Il remarqua néanmoins que l’arbre allait tomber, bien avant que le bûcheron ne lance un « Timber! » plutôt ironique. Vullpjha, ne connaissant pas lui-même ce type de jargon, n’aurait su qu’en comprendre s’il avait été dans la ligne de chute de l’érable et il remercia intérieurement le lycanthrope d’avoir été consciencieux à cet égard.

Le vieux Renard porta son attention sur le nouveau défunt, puis s’en approcha, se pencha et déposa sa main droite sur son écorce. Ses doigts suivirent les veinures pour aboutir là où le coup fatidique avait été donné.

« C’est un bel arbre… Vous comptez-le brûler? », demanda-t-il, en levant son regard vers Jacob. Jamais n’avait-il eu en tête qu’il puisse s’agir d’un sculpteur.

Il avait toujours son autre question en tête, mais préféra attendre la réponse à celle-ci avant de le questionner sur sa meute.

[HJ : Désolée, mon cerveau enrhumé est tout raplapla. Mon prochain sera meilleur. ^^’’]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Jacob Dawson

avatar

Age : 25
Race : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Et si le loup y était?   Mer 4 Mai - 14:51

« C’est un bel arbre… Vous comptez-le brûler? »

*Tiens donc, dirait on vrai sur l'amour des elfes sur tout ce qui se rattache à la nature ?*

Lorsque sa soeur ou son père lui racontait ce qu'ils savaient sur les créatures qui n'étaient pas humaines, leurs savoir étaient en réalité faible, juste assez pour que Jacob sache faire la part entre les discours extrémistes et la réalité. Mais des détails comme la relation entre les elfes et la nature, c'était précisement ce genre de choses qu'il ignorait, ayant toujours vêcu isolé de toute communauté non humaine.

Jacob érouvait tout d'abord un profond respect pour ce qui se rattachait à la nature. Il savait que dans la plupart des cas, un animal sauvage n'attaquait pas si on se tenait à l'écart de lui. Il avait pour la nature en général le même égard qu'il avait pour la bête qui venait régulièrement squatter sa conscience avec la même précision qu'un métronome : un respect, une interdépendance et un fond d'attachement.

"Je vais le sculpter." grogna le lycantrophe.

Jacob reprit sa hache avec les deux mains et s'attaqua aux branches de l'arbre qui ne lui serviront pas surtout si elles étaient aussi fines.

"Vous pouvez vous servir en petit bois si vous le souhaitez."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: Et si le loup y était?   Mer 11 Mai - 19:18

Quand le loup-garou lui répondit, Vullpjha ne put se retenir de pencher sa tête de côté et de cligner des yeux en fronçant les sourcils. Le sculpter? Cet arbre tout entier? Il avait bien sûr déjà vu des œuvres gigantesques, notamment ces espèces de grands poteaux où s’élevaient d’étranges personnages près de la tribu de Tyee… Il s’agissait de « thèmes »* ou quelque chose dans ce genre-là; il n’était plus certain du nom exact.

Ne disant mot, il observa le sculpteur enlever les minces branches pour ne conserver que le tronc, ou presque. Une légère brise se faufila au-travers les arbres et un bruissement indistinct l’accompagna. L’elfe en profita pour inspirer une grande bouffée d’air. Il avait passé trop de temps en ville ces dernières semaines. En entendant de nouveau la voix du lycanthrope, il posa ses yeux sur son visage, bien que ce dernier ne semblait pas lui accorder une attention particulière, puis sur les branches qui jonchaient le sol. Rapidement, il tenta de se remémorer la quantité de bois qu’il lui restait. Il était vrai que l’hiver avait été plutôt rude et que sa réserve avait baissé plus que de raison, mais il en avait encore suffisamment pour passer l’hiver prochain sans problème. Néanmoins, il nota l’emplacement de tout ce bois, si jamais il changeait d’avis.

« C’est gentil à vous. Je passerai peut-être ces prochains jours. », dit-il calmement, puis il laissa de nouveau le silence s’installer et observa les manœuvres de Jacob. Finalement, il ouvrit de nouveau la bouche et demanda, l’air inquiet : « Mais, dites-moi… Pardonnez mon impertinence, mais… je vous saurais gré de m’indiquer où s’en est allé votre meute. », toujours convaincu que la meute en question était celle de la forêt. Cela faisait déjà un bon moment qu’il n’avait plus vu Tyee Amarok, ni dans les parages ni à l’OM et il se demandait bien ce qui avait pu leur arriver pour qu’ils doivent partir si promptement en laissant derrière eux un membre, sans lui laisser de moyen de les rejoindre.

*Totems
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Jacob Dawson

avatar

Age : 25
Race : Loup-Garou

MessageSujet: Re: Et si le loup y était?   Ven 20 Mai - 10:25

« C’est gentil à vous. Je passerai peut-être ces prochains jours. »

Jacob fut satisfait de ces mots. Il n'aimait pas gacher, et savoir que quelqu'un profiterait des branchage qui lui étaient inutiles le réconfortait. Brièvement, l'idée de poursuivre un tel arrangement pour les futurs arbres, mais le côté asocial et bourru du lycantrophe revint rapidement à la charge, effaçant tout espoir de sociabilisation. De plus le fait que son interlocuteur soit un elfe le rendait plus méfiant qu'autre chose étant donné que malgré quelques vagues connaissances sur sa race, le bonhomme aux oreilles pointus comprenaient beaucoup de variables inconnues.

« Mais, dites-moi… Pardonnez mon impertinence, mais… je vous saurais gré de m’indiquer où s’en est allé votre meute. »

Visiblement, le rouquin avait du mal à comprendre le second degré, et que le sculpteur utilise une image pour expliquer la mort de sa meute avait plus embrouillé l'elfe qu'autre chose. Mais le brun allait devoir répondre à l'elfe et commença donc à se préparer mentalement à l'annonce verbale de quelque chose qu'il avait toujours autant de mal à digérer.

"Ils sont morts."

Jacob n'avait pas parlé bien fort, mais suffisamment pour que les oreilles pointus de l'elfe perçoivent le grognement de Jacob, qui s'était, lui, empressé de s'enfermer (encore plus) dans sa carapace après avoir exprimé à haute voix le sort des trois membres de sa meute. Il y avait bien Odin, mais Jacob avait plus l'impression que l'animal l'empêchait de sombrer dans la folie plutôt que de lui apporter un réel équilibre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: Et si le loup y était?   Jeu 9 Juin - 14:08

Vullpjha reçut la réponse comme un coup de poing au ventre. Il écarquilla les yeux, sidéré, puis fixa le sol et ne dit plus rien. La voix et l’attitude de Jacob lui indiquaient assez clairement qu’il n’avait aucune intention d’en parler et que le simple fait de mentionner cette fatalité lui donnait envie de disparaître…

Comment donc l’elfe avait-il pu manquer d’autant de jugement? « Là où je ne peux la rejoindre. » était pourtant le parfait euphémisme pour pareille situation…

Le silence se prolongea pendant que le vieux Renard ressassait de mauvais souvenirs ou qu’il essayait de comprendre comment la tribu avait pu être massacrée ainsi, sans qu’il ne s’en soit même rendu compte… L’UDPH avait-elle découvert leur secret? Pourtant, il avait bien vu Hea accompagné le Maire lors de ses discours télévisuels dans une salle commune de l’OM… et ce, pas plus tard que la semaine dernière… À moins que… qu’il ne s’agisse tout simplement pas de cette meute-là. Après tout, il y avait bien des meutes en ville ou ailleurs aux alentours.

Vullpjha releva la tête, toujours sans mot. Il se refusait à prononcer les phrases clichées qui lui venaient à l’esprit : désolé; mes condoléances… Il ne connaissait ce loup-garou que depuis quelques minutes, comment aurait-il pu savoir quoi lui dire pour désamorcer cette situation pesante?

Posant les yeux sur l’arbre maintenant dénudé de ses branches, il préféra changer de sujet et dit, d’un ton faible et en pointant le végétal en question :  « Et… que sculpterez-vous sur cet érable? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si le loup y était?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si le loup y était?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si le loup y était, il nous man-ge-rait ! [Klem & Irving]
» Si le loup y était, il nous mangerait ♪ [PV Seven& Heather]
» Prom'nons nous dans les bois, tant qu'le loup n'y est pas, si le loup y était, il nous... [pv Ginger]
» Dans les bois quand le loup n'y est pas... |Trente-Six|
» Il était une fois... Carrefour!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Obscure Clarté :: La Banlieue :: La Fôret-
Sauter vers: