AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Divergence involontaire [PV Alec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Krimhilde Latt

avatar

Age : 18 ans
Race : Vampire
Lieu d'habitation : Bidonville
Métier/Occupation : Chômage

MessageSujet: Divergence involontaire [PV Alec]   Mar 18 Aoû - 12:23

Cette nuit, l’air était frais et une brise légère s'engouffrait entre les murs des immeubles et faisait voleter les longs cheveux roux de Krimhilde alors qu’elle déambulait dans les ruelles du centre-ville. A cette heure-ci, les habitants de la ville étaient tous endormis, ou au moins cloitrés chez eux. Le seul bruit qui troublait le silence nocturne était celui de sa canne contre le sol pavé. La petite aveugle avançait ainsi lentement à travers le dédalle que constituait le centre de la métropole.
Un tas de pensées se bousculaient dans la tête de la jeune vampire ; aujourd’hui, ou plutôt cette nuit, c’était l’anniversaire de sa transformation; elle se rappelait chacun des détails du rite et frissonnait occasionnellement au souvenir de l'immense douleur qui l'avait parcourue. Elle continuait quand même sa marche inattentive en se posant beaucoup de questions auxquelles elle n'arrivait pas à trouver de réponses jusqu’à heurter quelqu’un. Tout à coup, ses songes furent interrompus. Elle sursauta et, rattrapée par sa timidité, elle bafouilla quelques paroles confuses, avec une voix aussi douce que faible en écarquillant ses grands yeux presque blancs.

« Je.. désolée.. je ne voulais pas vous.. »

Elle avait la tête baissée et le dos courbé, et si elle avait pu, elle aurait rougis. Elle avait reculé d’un pas, à cause de la surprise, ce qui permettait à l’individu de l’observer dans sa globalité. La jeune fille était frêle et la pâleur de sa peau ressortait sous la lumière blafarde de la Lune.
Quelques instants après s'être maladroitement excusée, Krimhilde se retourna précipitamment pour éviter d'avoir à assumer plus longtemps une gêne immense à ses yeux. Elle avait toujours, cachée dans l'une de ses manches trainantes, son instrument qu'elle serra instinctivement très fort. Elle se mis alors à rebrousser chemin en marmonnant quelques paroles incompréhensibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t361-krimhilde-latt
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Mar 18 Aoû - 13:58

Et une petite insomnie qui va bien, comme dans le temps ! Le Prof croyait vraiment qu’elles avaient disparut, mais non. Avec sa baisse de régime et les évènements de ces dernières semaines, son côté dépressif avait prit le dessus. Elle le laissait épuisé dans la journée et complètement éveillé la nuit. Refusant de prendre des medocs ou d’aller voir un Psy car il savait exactement ce qu’il allait lui dire, ou ne pas lui dire, Alec vivait plus de nuit que de jour. De plus, étant Psy lui-même et ayant quitté le milieu par dégoût, il s’était ancré dans la tête que tous les gens de sa profession étaient des charlatans et qu’il saurait gérer lui-même son malaise. Si seulement il avait put aider quelqu’un comme dans le temps...

La fin des partiels avait sonné une baisse de régime au boulot et ça n’allait que s’aggraver avec les vacances, ainsi pas d’étudiant à booster et pas de moral à remonter. La seule autre personne qu’il s’était plut à aider ces derniers temps, Lise Vernay, et à la sortir de son quotidien, il n’arrivait même plus à la regarder en face. Il faut dire que l’avoir mit enceinte n’avait pas aider et il évitait tout contact physique avec elle. Il s’en serait donné des baffes. Tout ça pour dire que lorsque ce gros monstre de dépression était venu lui ramolir de cerveau et aspirer toute sa joie de vivre, il s’était laissé faire comme un bleu.

Le visage fermé, seul et sans but précis, il avait gagné le Centre et s’était mit à déambuler au cœur de la nuit. Il n’aurait pas sut dire où il était tant il ne faisait pas attention à sa destination et bloquer ses environs complètement, tant et si bien qu’il ne vit pas une personne arriver devant lui. Une petite silhouette frêle lui rentra dedans ou plutôt, il la bouscula de plein fouet et elle recula sous le choc. Pendant un instant, il la regarda d’un air vide, comme s’il ne la voyait pas mais sa situation lui sauta au visage. Elle avait plus mauvaise mine que lui ! Il regarda son teint blanc comme la neige, ses yeux éteints et sa canne qu’elle tenait à la main et il se choqua lui-même de ne pas avoir fait plus attention. Il venait de rentrer dans une handicapée, un aveugle !


“Non c’est moi, je...”

A sa grande surprise, elle avait détallé, marmonnant, pestant contre elle tout en s’éloignant dans le sens opposé.

“Attends !” dit-il en s’élançant à sa suite. “Je ne t’ai pas fait mal au moins ?!”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Krimhilde Latt

avatar

Age : 18 ans
Race : Vampire
Lieu d'habitation : Bidonville
Métier/Occupation : Chômage

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Mar 18 Aoû - 19:35

Après avoir fait quelques pas en sens inverse, la jeune fille s’arrêta. D’après le son de sa voix, elle déduisit qu’elle était rentrée dans un homme, assez grand à en juger par la tessiture. Elle se retourna alors, très surprise par le ton qu’il avait employé. Peu de personnes auraient tenté de s’excuser ici, à cette heure-ci. Krimhilde lui répondit alors, la tête toujours baissée.

« Merci, je vais bien. »

Or, elle se demandait pourquoi il lui  avait demandé de ne pas s’en aller. Elle l’avait entendu se précipiter derrière elle, et cela ne la rassura pas tellement. La rouquine connaissait la rue, et les gens qui y trainaient tard le soir, seuls. L’inquiétude monta progressivement en elle. Après deux ou trois secondes de réflexion intime, elle reprit d’une voix toute aussi délicate.

« Vous savez, ce n’est pas très sûr de trainer ici le soir. Les gens racontent beaucoup de choses.. »

Elle avait entièrement conscience de l’absurdité de sa remarque, puisqu’elle était en apparence beaucoup plus fragile que lui, ou n’importe qui d’autre d’ailleurs. A ce moment-là, une violente bourraque vint traverser la rue ; la petite vampire frissonna sous son pull portant les effets du temps en se recroquevillant un peu sur elle même pour se tenir chaud. De plus, elle bailla légèrement, cachant le bas son visage avec sa main enfouie sous sa manche trop longue; c'était une des seules habitudes de sa vie dans la bourgeoisie qu'elle avait conservé. Les réflexions qui la préoccupaient ces derniers temps lui causaient de longues journées d'insomnie en plus de grands cernes violettes sous ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t361-krimhilde-latt
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Mar 18 Aoû - 20:59

Juste après s'être élancé derrière elle, Alec fut rassuré de la voir se retourner. Un homme qui court presque après une jeune fille en milieu de la nuit dans une rue déserte n'était pas une chose qui était vu du meilleur œil. Il interrompit sa petite marche rapide lorsqu'elle lui fit face à nouveau et se planta devant souriant immédiatement.

“Excuse-moi je ne t'avais pas vu... entendu !... arriver. Pardon.” avoua t-il en se rattrapant.

Il avait la fâcheuse habitude de faire des blagues pourries de derrière les fagots et cette fois-ci, c'était sortit tout seul. Le jeu de mot qu'il ne fallait pas faire devant une personne aveugle, ou mal voyante qui sait, et il venait de la faire. Mais quel boulet. Il garda son sourire mais intérieurement il se donnait des baffes. Il se gratta la tête alors que la rousse semblait réfléchir et finalement remarqua qu'ils étaient complètement seuls dans cette rue. Personne à l'horizon... Combien d'autres personnes étaient dans une ruelle sans aucun autre être avec eux. Le Centre de Ténébris était tellement habité que s'en était presque improbable, voir impossible.


“Je sais, je ne cesse de le répéter moi-même.” dit-il en penchant la tête sur le côté. “Mais ne t'inquiète pas je ne ferai pas de mal à une mouche.”

Si Alec savait parfaitement de quoi elle parlait, il ne se considérait pas comme une personne dangereuse et n'avait rien à voir avec un prédateur des rues. Pourtant, il tilta qu'elle ne faisait pas entièrement référence au basique truand citadin, voleur ou pire encore. Comme si elle en savait plus... Quelque chose dans cette scène ne tournait pas rond. Il faisait nuit noire déjà et elle était bien jeune pour vagabonder les rues à cette heure dans son état et puis quelque chose ne collait pas. La différence entre son maintient, ses mots et puis ses vêtements et cette dernière remarque, il avait l'impression d'être devant un puzzle et de ne pas pouvoir remettre les pièces en place. Elle l'intrigua immédiatement mais il avait peur qu'elle prenne la mouche si il lui posait trop de question ou de le prendre pour un fou à lier qui allait l'attaquer.

“Excuse-moi de te demander ça, ne le prend pas mal, mais... tu as froid, il fait nuit noire et tu as l'air absolument épuisée. Qu'est-ce que tu fais dehors à cette heure ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Krimhilde Latt

avatar

Age : 18 ans
Race : Vampire
Lieu d'habitation : Bidonville
Métier/Occupation : Chômage

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Mer 19 Aoû - 9:26

Krimhilde avait plus ou moins l'habitude qu'on lui pose cette question. C'était même plutôt la question qu'on lui posait le plus puisque c'était celle qui venait instantanément à l'esprit quand une pauvre petite chose comme elle prévenait sur les dangers du noctambulisme. Et ça, la jeune fille en était parfaitement consciente; elle servit alors à son interlocuteur le même discours qu'à chaque fois.

" Ce que je fais dehors à cette heure-ci? C'est que.. j'ai horreur du bruit, et là où j'habite, il y en a en permanence. Je viens juste chercher un peu de.. quiétude. "

En soit, cette réponse n'était pas mensongère, mais elle ne dévoilait pas entièrement les raisons de sa présence ici à une heure si tardive de la nuit. La chétive demoiselle pouvait sentir l'embarra qui submergeait l'homme, et elle rajouta quelques mots pour essayer de l’atténuer.

" Vous n'avez pas à être gêné vous savez. Ce n'est pas parce que je ne vois pas que vous ne devez pas voir. Il y a même des fois où j'en suis heureuse, de ne pas avoir à contempler toute l'horreur du monde. "

Une expression de profond dégoût succéda à sa mine morne et lasse. On pouvait deviner tout l’expérience qui se cachait derrière ce portrait renfrogné, mais cela ne dura que quelques courts instants. La jeune fille retrouva son minois habituel. Elle sentait bien que l'individu devant elle nourrissait un certain intérêt à son égard; c'était une des choses qu'on apprenait à détecter quand la vue fait défaut. Le ton de sa voix, et même le vocabulaire employé étaient autant de petits détails que les voyants négligeaient.
Krimhilde n'aurait pas refusé outre mesure de répondre à toutes les questions qu'il se posait, mais elle était contente de ne pas avoir à le faire. Cependant, elle était convaincue que celui à qui elle s'adressait était bien inoffensif, par rapport à elle, et eut l'air d'attendre qu'il lui pose la question. Celle qui répondrait à toutes les autres et qui épargnerait des paroles inutiles. Elle ne savait pas ce qu'elle lui donnerait à entendre, mais pour y réfléchir plus, elle enchaîna rapidement.

" Je sens que quelque chose vous turlupine.. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t361-krimhilde-latt
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Mer 19 Aoû - 13:38

“Ah ok.”

De la quiétude ? Il y avait tellement d’endroits en ville où elle aurait put aller qui étaient bien plus agréables que le Centre et ses ruelles. Il en connaissait au moins 3 qu’il affectionnait particulièrement. Il imaginait bien que le paysage importait peu pour elle mais quoi de mieux que d’aller dans le Parc et écouter le bruissement du vent dans les feuilles et le clapotis de l’eau au bord de la marre. Au lieux de ça, elle choisissait une partie de la ville franchement lugubre avec le risque de rencontrer des gens peu plaisants. Toujours embarassé par ce qu’il avait dit, il essayait de la masquer oubliant presque qu’elle ne pouvait pas le voir.

Pourtant, il se prit d’une immense compassion pour elle en observant sa mine et en l’entendant parler. Elle avait dû en voir... Aïe, mauvais choix de mot. Elle avait dû bien souffrir pour parler avec autant de sagesse et de justesse du monde. De plus en plus intrigué, il savait désormais que cette rencontre le laisserait pantois pendant un bon moment.


“Bien sûr que quelque chose me turlupine.” Admit-il sans peine.

Elle avait l’air si jeune, si pâle, si fatiguée et pourtant si intuitive. Même pour du bruit, elle aurait dû rentrer chez elle et se reposer ou trouver un autre endroit pour dormir. Il voyait aussi que les pièces du puzzles ne collaient toujours pas. Elle était bien trop polie et sophistiquée, dans un sens, pour répondre à la classe sociale que ses vêtements indiquaient. Il était possible qu’elle ait fait une fugue, après tout c’était probable comme théorie ou qu’elle ait eut une bien meilleure éducation qu’elle ne laissait voir. Peut-être était-ce même son handicap qui l’avait amené à vivre dans un foyer ou par elle-même ? Etait-elle toute seule ? Perdue ? Sans personne pour l’aider ?

Ce sentiment d’aide qu’il aimait apporter aux autres, il le voyait dans cette jeune fille. Est-ce qu’il pouvait l’aider ? Est-ce qu’elle l’autoriserait à lui donner un coup de main ? Il se gratta la tête un instant et soupira.


“Ecoute, je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas mais, tu t’es enfuie de chez toi, c’est ça ?” demanda t-il d’une voix douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Krimhilde Latt

avatar

Age : 18 ans
Race : Vampire
Lieu d'habitation : Bidonville
Métier/Occupation : Chômage

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Mer 19 Aoû - 18:34

Quelque chose dans cette phrase sonnait faux à ses oreilles et provoqua chez la jeune fille une petit rire sarcastique mais néanmoins discret. Elle se retint, par respect pour l'homme qui semblait lui accorder toute son attention. Elle poussa ensuite un long soupir, plus sérieux, fermant ses yeux comme pour sonder son propre esprit. La noctambule lui répondit alors, sans aucune sorte de tristesse par rapport à la gravité de ses propos.

" Ça fait un peu plus de deux ans maintenant, pourquoi? Mes parents viennent de s'en rendre compte? "

La noctambule marqua une petite pause avant de reprendre. Son ton était devenu moins désinvolte et on aurait pu sentir une pointe de mélancolie lui serrer la gorge.

" Et puis, chez moi, c'est assez vite dit vous savez. Après tout, un chez-sois, ce n'est pas un endroit où on se sent bienvenue? "

Une petite larme qu'elle s'empressa de sécher d'un revers de main dans un sursaut de fierté coula le long d'une de ses pommette. Krimhilde bailla à nouveau, ouvrant grand la bouche mais cette fois-ci, sa main ne fut pas assez grande pour cacher l'intégralité de sa dentition presque parfaite. Elle réalisa alors ce qu'elle avait donné à voir et pria alors pour qu'il n'aie pas vu ses deux canines proéminentes. La vampire lutta alors fort contre sa mâchoire pour la refermer le plus vite possible. Elle espéra ensuite, dans le cas le plus compliqué, qu'il ne pose pas la question qui le démangerait. Il à présent semblait clair que son interlocuteur était un humain, tout ce qu'il y a de plus naturel, dans le cas contraire, il aurait déjà deviné sa.. véritable nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t361-krimhilde-latt
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Mer 19 Aoû - 20:16

Elle rit dans sa barbe comme si il lui avait fait une blague et se sentit perdu même si sa réaction était contagieuse. Il fut encore plus surpris par le ton qu'elle employa et cette lueur dans le visage. C'était la première fois qu'il voyait une once de sarcasme en elle, cette petite fleur qui était franche et directe.

“Oh non...” murmura t-il entre ses dents.

Il baissa la tête d'avoir posé cette question et de n'avoir pas réalisé ce qui lui était arrivé avant qu'elle ne le lui dise. Il déglutit même alors qu'elle reprenait la parole. Là encore, son cœur fit un tour. Elle était toute seule, perdue et sans reperd. Personne n'avait donc songé à l'accueillir, à lui donner ce que tout le monde demande, d'être accueillit quelque part ? Il se sentait tellement mal pour elle qu'il en grimaça jusqu'à voir une larme couler sur sa joue. Comme pouvait-on laisser une petite puce comme elle partir de chez soi sans essayer de la retrouver et de la ramener à la maison.


“Je ne voulais pas...” dit-il en se penchant vers elle et en interrompant son geste immédiatement.

Dans la lueur des lampadaires, la dentition parfaite de la jeune fille scintilla sous ses yeux écarquillés. Des canines pointues qu'il avait vu de bien trop près une nuit pareille à celle-ci. Si la première fois, son cœur s'était emballé par peur. Cette fois-ci se fut par peine. Il sentait une connexion et un attachement platonique pour elle depuis qu'il s'était élancé à sa poursuite et, avait tellement besoin de s'occuper de quelqu'un qu'il s'était conforté dans l'idée qu'il pouvait l'aider, qu'il se le devait. Quelle serait une sorte de rédemption, son rachat pour tout le mal qu'il avait fait ces derniers temps. Une chance de faire du bien et de se sentir mieux.


“Pas toi... pas encore...” lâcha le Prof.

Le puzzle était complet, ou le croyait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Krimhilde Latt

avatar

Age : 18 ans
Race : Vampire
Lieu d'habitation : Bidonville
Métier/Occupation : Chômage

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Jeu 20 Aoû - 8:46

Un sentiment étrange, mélange de honte et d'indignation, monta en Krimhilde. Elle était extrêmement mal à l'aise à cause du récent dévoilement de ce qui la rendait potentiellement si dangereuse, mais également terriblement offensée par la dernière remarque de l'homme en face d'elle. Elle bouillait à l'intérieur, mais n'en laissait paraître aucun signe. Elle resta bloquée quelques instants qui lui parurent une éternité sur ce "pas toi" très dur à entendre. La petite vampire savait que ces paroles étaient dénuées de tout sentiment hostile; elle entendait elle, dans ces deux seuls mots, quelque chose qu'elle ne saurait pas nommer mais qui la blessa. Elle lâcha à son tour quelques mots sur un ton monocorde qui en disait long sur l'état d'esprit de la rouquine.

" Si j'avais voulu vous faire du mal, vous seriez déjà mort. "

Or, si elle n'avait pas été en mesure de lui faire du mal, elle serait déjà morte.
Elle avait envie de se frapper la tête contre un mur jusqu'à s'en évanouir, mais son visage devenue morne et inexpressif le cachait bien. Pourquoi fallait-il toujours qu'on la dénigre à cause de cela? La jeune fille se le demandait tout les jours, elle qui avait tant lutté contre ses instincts primaires pour les réduire à un silence relatif. D'autres questions lui virent alors en tête. Avait-elle bien fait de ne pas suivre la direction que ses crocs lui indiquaient? Se serait-elle senti mieux? Mais une lui faisait plus peur que les autres; ils étaient seuls dans une ruelle, il était humain, elle était vampire; il était en somme une proie facile, même pour une créature privée de la vue.
Non, elle refusait tout ça. Elle ne voulait pas devenir une meurtrière, alors elle tourna les talons sans un mot de plus. En se retournant, la demoiselle s'étira longuement et le craquement de son dos résonna dans la rue. Elle poussa à nouveau un long soupir avant d'entamer sa marche vers son "chez-elle".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t361-krimhilde-latt
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Jeu 20 Aoû - 10:05

Il n’avait pas pensé à l’offenser. Ce –pas toi- résultait uniquement de sa peine et de sa frustration qui découlait par des mots. Aider une jeune fille seule passe encore, mais une vampire... Elle n’avait rien en commun avec la blonde de la même race qu’il avait déjà rencontré et contrairement à elle, la petite fleur rousse ne s’était pas lancée dans un jeu malsain de prédateur/proie, tu bouge/je te tue. Au contraire elle était si... si... humaine... Si transparente qu’elle le désarçonnait. Elle semblait déjà avoir été pleinement rejetée durant sa vie humaine et sa –nouvelle- condition ne devait pas aider. Comment faire pour rattraper le coup...? S’il avait réussit à tenir une conversation avec une suceuse de sang psychopathe sur les bords qui jouait à le terroriser, il n’aurait aucun problème à être lui-même.

Pourtant, la jeune fille devant lui se faisait la malle à nouveau et marchant en s’éloignant de lui. Ça aurait été trop difficile à cet instant de la laisser faire, il s’en serait voulu pendant un long moment. C’est pourquoi, il commença à marcher également, la suivant et la rattrapant doucement.


“J’ai l’impression que quoi que je dise, je fais du mal aux gens en ce moment.” Dit-il à quelques pas d’elle assez fort pour que la demoiselle l’entende.

La liste était longue et elle ne ferait que s’alonger si il ne redevenait pas lui-même très vite. Le Prof s’était trop longtemps laissé aller et avant d’en arriver au point de non retour, il devait se secouer. Arrivant à la hauteur de la demoiselle, il ralenti le pas pour se câler sur son rythme et mit ses mains dans ses poches.


“Je n’ai pas peur de toi. Je sais bien de quoi tu es capable mais je serai déjà loin si tu me faisais peur.” Lui confia t-il avec sincérité.

Elle lui semblait tellement humaine, un peu pâle c’est sûr, mais si perdue et si seule. Il préférait regretter de l’avoir blessée que d’être rongé par le remord de l’avoir laissée dans cette ruelle alors qu’elle n’avait rien demandé. Après tout, il n’avait personne à aider à part elle. Elle, qui semblait en avoir le plus besoin.


“Qu’est-ce que je peux faire pour me racheter ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Krimhilde Latt

avatar

Age : 18 ans
Race : Vampire
Lieu d'habitation : Bidonville
Métier/Occupation : Chômage

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Jeu 20 Aoû - 15:42

Krimhilde avait besoin de marcher pour évacuer toute sa frustration. Elle avançait furieusement dans les rues du centre-ville, ne prenant même plus la peine d'utiliser sa canne. Elle ignora l'homme pendant une dizaine de seconde après sa dernière intervention avant de ralentir le pas. Elle souffla pour signifier qu'elle était passé d'un état de colère sombre à un état d'agacement profond. Tout en poursuivant sa promenade, elle répondit à l'homme qui la suivait alors.

" Si vous faites du mal en parlant, ne parlez plus. "

Son ton n'était pas méchant, il était plutôt celui des conseils que l'on donne alors que l'on pense dire l'évidence même. Or, c'était un conseil que la jeune fille n'arrivais que trop bien à appliquer. Elle n'était pas du genre bavarde, et n'appréciait guère ceux qui utilisaient trop le don de la parole. Elle sentait qu'il voulait l'aider, mais ce qu'elle sentait avant tout, c'est que lui avait besoin d'aide. Il y avait une différence majeure entre eux deux, mis à part leur sexe, leur âge, leur race: le temps et la douleur limait la carapace de cet altruiste encore étranger, alors que celle de la petite vampire ne faisait que s'endurcir. Après quelques secondes, elle avait repris une cadence plus modérée, avait vidé son esprit de toutes les pensées mal venues et retrouvé on calme. Elle s'adressa à nouveau à lui avec sa voix angélique.

" Je ne vous en veux pas. Je me suis emportée trop vite. "

La remise en question était profondément encrée dans son caractère; quand on est victime d'un handicap quelconque, la faute est souvent rejetée sur vous par une grande majorité de la population, comprenant parents et camarades.
Une autre bourrasque vint déferler, et la rouquine, glacée, croisa les bras pour essayer de se tenir chaud, sans un gémissement ou l'ombre d'une plainte, baillant une nouvelle fois en baissant la tête et ainsi cacher sa bouche dans son pull.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t361-krimhilde-latt
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Jeu 20 Aoû - 19:11

Elle était tenace, il devait lui donner au moins ça, aussi flamboyante que ses cheveux cette petite vampire. Il restait tout de même fasciné par ce qu'elle était, représentait, elle qu'il admirait au plus haut point. Comment ne pouvait-on pas s'émerveiller de son existence même, tout en la craignant et en ressentant une certaine tristesse. Il avait cru que par sa race, elle aurait perdu toute humanité et c'était bien le contraire. Elle restait plus humaine que pas mal des humains qu'il connaissait. Répondant à sa voix angélique, il ne pu s'empêcher de sourire.

“Et tu en as parfaitement le droit, je me suis comporté comme un sombre idiot.”

Au moins, il avait merdé, elle s'était calmé et ça allait mieux. Il ne pouvait pas vraiment faire pire... Quoi que... Elle ne semblait pas aimer qu'il lui raconte sa vie ou qu'il se justifie non plus, il allait certainement devoir arrêter de faire ça. En fin de compte, s'il arrêtait de faire des erreurs, il n'aurait pas besoin de s'excuser autant.

“Sinon, tu allais où comme ça ?” lui demanda t-il.

Immédiatement après avoir finit sa phrase, un tourbillon de vent glacé vint lui fouetter le visage en même temps que la demoiselle mais ne l'atteint pas autant qu'elle. Il était bien protégé par sa tenue de moto et adorait la porter toute l'année, c'était juste plus pratique. Il nota que la rousse souffrait encore du temps et de sa fatigue, il aurait voulu lui servir de par-vent et qu'elle se sente mieux mais, indépendante comme elle était, elle ne l'aurait pas laissé faire. Il se sentait tout de même d'humeur chevaleresque, oubliant pas à pas la race de la demoiselle pour se concentrer sur son humanité et ce qu'elle dégageait.


“Tu veux ma veste ? C'est une veste de motard, ça coupe bien le vent. J'ai aussi un pull, si tu préfères ?” proposa t-il enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Krimhilde Latt

avatar

Age : 18 ans
Race : Vampire
Lieu d'habitation : Bidonville
Métier/Occupation : Chômage

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Jeu 20 Aoû - 20:46

Il avait décidé de ne pas suivre son conseil, alors il fallait qu'un d'eux deux le fasse, et ce fut elle. Krimhilde marchait lentement à présent dans les rues de Ténébris. Elle se dirigeais vers le bidonville, petit à petit, avec toujours l'étranger à ses côtés. Elle ne connaissait même pas son nom, mais après tout, peu lui importait.
Quelques minutes de marche passèrent où elle resta les bras croisés et la tête à moitié enfouie dans son pull. On pouvait distinguer la chair de poule à travers des trous dans ses vêtements, mais elle refusa néanmoins sans un mot le manteau ou le pull. Au bout de ces quelques minutes, la jeune vampire sembla s'affranchir quelque peu de ce froid mordant; elle leva la tête au ciel et étendit son cou pour humer l'air frais qui fouettait sa peau blanche comme la neige. Elle laissa ses bras pendre le long de son corps chétif et la brise faisait voleter ses cheveux aux reflets rougeoyants.

La rouquine allait esquisser un semblant de sourire quand des cris, hurlements et bruits de casse caractéristiques la ramenèrent à la réalité. Cette réalité était celle des quartiers les plus défavorisés. Elle s'arrêta alors quelques mètres avant le pont qui menait au bidonville. Tout ce qui aurait pu s'apparenter à du bien-être précédemment avait totalement disparu et son visage avait retrouvé toute sa lassitude habituelle et perdu tout son éclat. Elle s'adressa alors à son escorte galante, brisant alors son silence des 30 dernières minutes.

" Je ne veux pas y retourner maintenant. Je suis sûre que vous connaissez des endroits plus paisibles. "

On pouvait entendre dans sa voix la même mélancolie que quand elle avait parlé de son chez-elle, qui était à présent à une centaine de mètres devant elle. La petite vampire serrait les poings sous ses manches et se mordait la lèvre inférieure. La frustration grandissait chez elle à chaque seconde qu'elle passait à la portée de l'aura nauséabonde de son lieu de résidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t361-krimhilde-latt
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Jeu 20 Aoû - 21:37

Et silence... La jeune fille était donc claire sur son conseil. Ok... Il était temps de se taire. Ce qu'il n'aimait pas avec les longs silences comme ça c'était que son esprit avait tout le temps de dériver et de se perdre. Tant et si bien que son corps se mit sur pilote automatique et qu'il ne sentit pas cette demi-heure passer physiquement. Mentalement, il s'égara et passa tous ses problèmes en revue jusqu'à se donner un mal de tête. C'était le problème avec lui et il aurait pu se torturer pendant des heures avec ça. Se furent un bien triste spectacle qui le tira de sa rêverie morose. La mine de la vampirette s'était fermée comme une huître et il comprit bien vite pourquoi.

Sous ses yeux, un pont qui séparait deux mondes. Il connaissait ce pont, il l'avait vu il y a des années de ça plusieurs fois lorsqu'il était minot mais n'avait jamais été si proche de nuit. Le quartier avait changé comme jamais et la misère régnait au delà de cette séparation. Derrière eux un silence qui l'avait précédemment effrayé et devant lui l'inquiétude pour la demoiselle. Elle vivait dans le Bidonville. Comment n'avait-il pas sentit ça plus tôt ? Il aurait dû le savoir, s'en rendre compte ? Ça faisait combien de temps qu'il avait perdu ses capacités d'analyse et de déduction ? Écoutant les bruits insolites qui lui parvenait, il s'interrompit devant le pont alors que la jeune fille lui parlait à nouveau.

Il se tourna vers elle, ignorant les cris, l'ambiance lugubre et l'odeur qui parvenait à ses narines malgré la distance. Elle voulait vraiment le suivre ailleurs que dans cet endroit et il comprenait absolument pourquoi, il savait maintenant la raison de son silence sur leur destination, qui avait vraiment envie de se rendre dans un lieu si sinistre et délabré. La pauvre... Si seulement elle avait put rentrer chez elle, dans sa vraie maison. Le Prof aurait voulu lui parler franchement, il avait 10 minutes de monologue dans la tête avec des solutions et ce qu'elle pourrait faire à la place. Mais elle allait certainement l'envoyer paître, encore une fois. C'est pourquoi, il passa lentement près d'elle et lui posa cette très simple question.


“En intérieur ou dehors ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Krimhilde Latt

avatar

Age : 18 ans
Race : Vampire
Lieu d'habitation : Bidonville
Métier/Occupation : Chômage

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Ven 11 Sep - 13:55

"Dehors, si possible."

A question simple, réponse simple. Or, la jeune fille adorait cette simplicité; elle trouvait que le mots étaient utilisés à torts et à travers, et qu'ils étaient détournés de leur véritable raison d'exister: communiquer simplement. Si lui aussi avait compris cela, ils allaient peut-être commencer à s'entendre correctement.
La petite vampire se mit alors à imaginer où il pourrait l’emmener. Un petit coin de verdure tranquille où seul le bruit de l'eau d'un ruisseau heurtant la roche dénudée viendrait rompre le silence, ou encore une plage de sable fin où le bruit des vagues éphémères la bercerait et où l'air marin et sa fraicheur viendrait l'embrasser. Une myriade d'idées et d'envies lui venaient en tête et elle se plaisait à rêver d'un paradis terrestre, à l'écart de tout et dans lequel régnerait quiétude et apaisement. Malheureusement, Krimhilde n'était pas une utopiste et son pessimisme lui souffla d'arrêter d’espérer, car l’espoir était devenu au fil des années synonyme de déception.

Ainsi, la rouquine ravala ce sentiment d'elle-même avant que la vie ne lui enlève plus douloureusement. Cependant, la crispation de son visage s'était relâchée, cédant la place à une expression certes plus neutre mais ne dégageant plus de tristesse.

"C'est gentil de rester avec moi."

Elle avait lâché cette autre phrase spontanément. Elle n'avait pas un sens très profond dans la bouche de n'importe qui, mais dans la sienne, c'était différent: elle témoignait implicitement bien entendu de l'affection naissante qu'elle ressentait à l'égard du brave homme qui avait accepté de la faire s'évader de cet enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t361-krimhilde-latt
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Mar 15 Sep - 10:49

Le Prof hôcha la tête, oubliant complètement que la jeune fille était aveugle et qu’elle ne pouvait pas le voir et emboita le pas pour s’éloigner du pont. Il n’arrivait toujours pas à croire où elle vivait et dans quelles conditions elle se devait de survivre. L’humain qu’il était n’y serait pas parvenu et une bouffée d’immense respect pour elle l’enveloppa. Tout en recommençant sa marche, il songeait à l’endroit où il pouvait l’emmener. Il y avait pas mal de bijoux à Ténébris qui aurait su l’émerveiller, des petits coins de paradis cachés dont on lui avait parlé ou qu’il connaissait. Le fait qu’elle ne puisse pas voir limitait son choix. Il ne pouvait pas l’emmener dans un endroit où seule la vue était solicitée mais qu’il sait, peut-être entendait-elle des choses qui lui étaient inconnues.T Tout en y pensant, il songea qu’il valait mieux rester sobre et choisir un lieu évident. Quelque chose de doux et d’agréable qui l’appaiserait. Pas à pas une idée se forgea dans son esprit mais il ne se fixa dessus que lorsqu’une brise vint lui chatouiller la nuque. Le vent...

Souriant pour lui-même, il réorienta leur marche vers une nouvelle destination qui arriverait sans doute à charmer la jeune vampire et à lui faire oublier le vacarme de son lieu de résidence. Les rues étaient de nouveaux silencieuses et pratiquement vide, on ne voyait presque personne à part l’occasionnel badaud qui ne leur accordait qu’un regard furtif avant de disparaître à un angle de ruelle. En fin de compte, cette marche lui faisait du bien à lui aussi. Il était passé par différent stade de silence pour en arriver à ne plus penser à grand chose, comme si marcher lui était bénéfique et lui faisait du bien à lui aussi. C’est pourquoi il fut surpris lorsqu’elle lui adressa à nouveau la parole. Tout ce qu’elle disait, selon elle, n’était pas anodin et il fut touché par sa remarque.


“C’est normal.” Répondit-il.

Il aurait voulut lui demander pourquoi elle restait seule, pourquoi personne ne restait avec elle mais la réponse s’offrait à lui sur un plateau. Soit elle ne les laissait pas, soit personne ne s’était proposé. Ces deux possibilités l’intriguèrent tout autant mais une fois de plus, il se tut. Après de longues minutes de marches, il commença à ralentir pour finalement s’adosser à un petit mur surplomber d’une grille. Le petit parc privé qui se tenait derrière lui n’était plus ouvert au public mais on pouvait toujours entendre ce qui s’y passait. Attendant un autre coup de vent, il entendit soudain mêlé au chuchotement de la brise, des bruits de carillons à vent en bambou qui s’élevait des branches. Quelqu’un en avait accroché des dizaines aux arbres du Parc faisant une sorte de jardin des sons qui était nettement plus agréable que les bruits du guetto.


“Ça te plait ?” demanda Alec doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Krimhilde Latt

avatar

Age : 18 ans
Race : Vampire
Lieu d'habitation : Bidonville
Métier/Occupation : Chômage

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Dim 27 Déc - 20:48

[HJ: Je suis vraiment navrée du retard.. Avec le peu de temps que j'ai, je voulais quand même écrire quelque chose de correct et j’espère agréable à lire]

Au fil de la petite marche qui les menait au paradis que la jeune fille attendait tant, elle eut l'impression de ne plus entendre grand chose. Peut-être à cause de la fatigue qui commençait à envahir son être, ou bien tout simplement parce qu'à cette heure si avancée de la nuit que même les zonards désertaient les rues. Sûrement un peu des deux. En effet, même si elle le cachait du mieux possible, son corps et son esprit avaient perdu de leur relative vivacité. L'homme à ses côtés pouvait observer que sa posture avait gagné en désinvolture, mais aussi en lassitude; elle traînait les pieds, laissait pendre ses bras et sa tête, si bien bien que ses deux omoplates semblaient vouloir s'échapper de son petit corps chétif. C'était comme si il y avait, emprisonné au fond d'elle, quelque chose de profondément inconnu pour quiconque comme pour elle, qui ne demandait qu'à sortir.

La rouquine sortit de son état de léthargie lorsqu'elle entendit les pas du prof s'arrêter. Elle se redressa alors d'un coup en faisant résonner autour d'eux le bruit du craquement de son dos jusque là courbé. Elle pris quelques secondes pour apprécier l'endroit avant de répondre à la question. Elle pouvait sentir le parfum léger de la nature paisible. A ce tableau olfactif venaient s'ajouter la senteur subtile de l'écorce des vieux arbres et la douce odeur de l'herbe proliférante. Ses oreilles quant à elles distinguaient le bruit de la brise circulant dans les branches des êtres de bois, et sans aucun parasite, celui des carillons qui, tous ensemble assuraient la sérénité du lieu comme de petits gardiens passifs.

Alors, la vampire vint à son tour s'adosser au mur de pierre, tout près de lui. Elle croisa les bras et donna un léger coup de tête sur le côté pour éloigner de son front une mèche de cheveux. Puis, tout doucement, elle se mit à basculer de son côté pour déplacer son appuis du mur au bras de son chevalier. Bien que très réservée, elle appréciait énormément la proximité des gens de confiance.

Au bout d'une quinzaine de secondes, Krimhilde prit une grande inspiration pour emplir ses poumons de l'air paisible qu'imposait l'endroit, laissant apparaître à la lueur de la lune sa dentition particulière. Dans la continuité de cette inspiration, elle répondit tout bas, comme si elle craignait qu'on ne l'entendît.

"J'adore."


C'était sincère. La noctambule appréciait réellement l'image que lui donnait ce lieu, sorte de tableau impressionniste aux nuances électriques et à la fois douces de bleu et de vert, ainsi que son aura de sérénité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t361-krimhilde-latt
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Lun 4 Jan - 16:39

[HJ : Pas de soucis, voyons Smile Merci pour ta réponse qui est très bien d’ailleurs !]

Au fil de leur marche, Alec n’avait rien dit et c’était plus concentré sur leur destination que sur le paysage. Plongé dans ses pensées, il s’était focalisé sur ce que devait être le monde sans la vue et avait imaginé des scénarios de sa vie quotidienne en essayant de -visualiser- ce qu’il serait sans ses yeux. Il ne pourrait plus enseigner, plus corriger de copies, plus faire de moto ! Si adossé au muret, ces pensées c’étaient évanouies pour mieux lui revenir plus tard, il comprenait mieux ce que cette jeune vampire vivait.

Osant enfin la regarder, il la trouva plus pale et fatiguée que précédemment. Elle était si chétive qu’un souffle de vent aurait pu l’emporter. Pire… il avait l’impression qu’elle aurait pu disparaitre à tout moment. S’effacer dans le paysage pour ne faire plus qu’un avec lui, la petite flamme de ses cheveux s’éteignant, noircissant pour enfin devenir cendre. Il en frissonna presque… Pauvre gamine, qui avait bien pu la laisser seule et vulnérable, l’obligeant à vivre dans un taudis dont il n’en connaissait que les cris distants. Le Prof se sentit déglutir au souvenir de son lieu de vie et se focalisa à nouveau si les carillons de bois et bambous qui amenaient un certain bien-être. Là encore, il ferma les yeux et oublia tous ses sens sauf l’ouïe pour voir qu’elle effet ça faisait de se retrouver près de cette musique éventée.

S’il oublia ses autres sens, il restait tout de même alerte et la pression de la rouquine contre son bras attira son attention en un sourire. Tout naturellement, il passa son bras autour d’elle, n’exerçant aucune pression pour ne pas l’effrayer et posa sa main sur son épaule. Là encore, elle lui sembla sur le point de casser, de s’effondrer. Il avait bien trop peur qu’elle prenne la poudre d’escampette pour lui confier ses craintes. Pas encore. Le simple fait que de lui offrir son aide pourrait la faire déguerpir. Bien qu’avec un sacré handicap, il avait déjà vu une vampire en colère et ne souhaitait pas renouveler l’expérience.

A peine audible, la phrase simple qu’elle lui adressa lui décrocha un sourire. Si la vampire aux yeux rouges était fascinante, celle-ci l’était tout autant mais dans un autre registre. Gardant un ton calme et en élevant à peine la voix, il lui répondit :


“Tant mieux.” Furent les mots qui passèrent ses lèvres alors que le vent se calmait momentanément. “Tu veux aller ailleurs ? Un autre endroit calme peut-être. Au bord de la rivière ? En bord de mer ?” Demanda-t-il finalement alors qu’une bourrasque relançait le chant des fluteaux et des carillons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Krimhilde Latt

avatar

Age : 18 ans
Race : Vampire
Lieu d'habitation : Bidonville
Métier/Occupation : Chômage

MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   Lun 11 Juil - 14:02

(HJ: est-ce nécessaire de préciser que je suis morte de honte du délai avec lequel je réponds.. Avec le bac, tout mes projets, je trouve seulement le temps de répondre maintenant mais vous m'avez énormément manqués, bref, je serais ravi de raconter ma vie en mp parce que ça commence à devenir long.. ^^'')

'' C'est parfait ici. ''

Il n'y avait pas grand chose à rajouter, alors la jeune vampire marqua quelques instants de silence pour profiter de l'atmosphère apaisante du lieu ainsi que de la présence de l'homme, qu'elle appréciait de plus en plus. Elle sentait un lien impalpable se tisser avec lui, même si elle n'était pas encore certaine de la nature de ce lien. Dans tous les cas, Krimhilde sentait qu'elle pouvait lui faire confiance, alors elle repris la parole pour éviter de laisser la lassitude prendre le pas.

'' Je m'appelle Krimhilde. Et toi ? ''

Il ne lui avait pas demandé son nom, certes, mais il était évident, en tout cas pour la jeune fille, qu'il avait envie de la connaître plus. Et elle aimait se sentir bercée par son pouls lent et régulier. Chacun d'eux semblait trouver son compte dans cette relation naissante. Pour elle, cet homme qui n'était encore qu'un sombre inconnu il y a une heure devenait petit à petit une personne de confiance, même s'il ne voyait sûrement qu'un cas intéressant pour une personne cherchant à éviter ses propres problèmes. Qu'importe, à peine eut-elle posé la question que Krimhilde senti sa tête tourner, sûrement à cause de carences alimentaires. L'instant d'après, une violente migraine la frappa de plein fouet ; elle gémis faiblement en prenant sa tête entre ses mains.
Elle ne voulait pas susciter de pitié chez lui, ou du moins encore plus. Cependant, elle ne pouvait lutter contre ces maux de tête, et plus la rouquine pensait, plus la douleur s'accentuait, alors elle chercha à faire le vide dans son esprit. Elle se concentra sur le son des carillons pendant qu'elle s'appuyait un peu plus sur l'humain qui l'avait amenée ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t361-krimhilde-latt
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Divergence involontaire [PV Alec]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Divergence involontaire [PV Alec]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bousculade involontaire ? (pv Zeno)
» [Ajilah] Intrusion involontaire. [TERMINE]
» alec ▲ the show must go on.
» Un point sur les émotions [PV Alec Lockheart]
» Alec Volturi ► "Sister, they send you out for one and you bring back two... and a half. Such a clever girl."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Obscure Clarté :: Le Centre Ville :: Les Ruelles Piétonnes-
Sauter vers: