AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Mar 7 Avr - 14:07

Une à deux fois par mois, Jia Li s'éloignait de la ville, de ses problèmes, de ses amants, des dangers et de ses ennemis qui la guettaient sans cesse... Elle s'éclipsait totalement de tout ce qui composait son monde et celui de Shui-Khan, pour se recueillir au cimetière.

Aujourd'hui était un jour particulier. C'était le 11e anniversaire de la mort de son frère jumeau. Ainsi, vêtue d'un long manteau sombre, ses cheveux attachés sur sa nuque, Jia Li se rendit au mausolée des Chen qui se dressait au coeur du paysage macabre. En cette fin de journée, le temps était plutôt sombre et gris .La sorcière dû remonter le col de son manteau jusqu'à ses joues pour se protéger du vent. Elle jura dans sa langue maternelle.

Une petite boîte entre les mains, la jeune femme se glissa à l'intérieure du bâtiment en marbre presqu'aussi obscures et glacial que le temps dehors. Ici reposait la plus part des membres de sa famille, Hsin, son père. Deux frères qu'elle n'avait pas connu, Qiao et Wu... Et finalement , la dépouille d'un adolescent anonyme, dont on avait privé le nom, le visage et finalement son existence tout entière. La jeune femme se pencha près du tombeau où reposerait à jamais Shui-Khan sous le faux nom de Chen Tai et posa devant celle-ci son offrande. Il s'agissait de friandises dont il raffolait à l'époque. Jia Li suspectait le gardien du cimetière de venir les prendre chaque fois qu'elle venait lui en porter, car à chaque fois les friandises disparaissaient.

La jeune femme avait fait un rêve absolument horrible cette nuit où le fantôme de Shui-Khan venait la hanter, lui jetant une malédiction  d'éternelle souffrance. À ce souvenir, un frisson d'effrois lui vrilla l'échine et sa vue s'embrouilla. Oh! Non! Elle refusait de pleurer! La jeune femme toucha la marbre froid une fois de plus et murmura quelques mots. Une fois debout pourtant, sa gorge se noua et elle porta sa main à sa bouche pour retenir un sanglot. Non! Hors de question...

La sorcière tourna rapidement les talons, voulant quitter cette endroit et vite. Une fois à l'extérieure pourtant son pied glissa dans l'escalier lorsqu'elle voulut redescendre. Jia Li perdit l'équilibre.Et la jeune femme s'affaissa sur ses genoux à travers des marches de ciment. Cette fois , c'en fut trop pour elle. Et sur le coup de la douleur, elle fondit en sanglot, se recroquevillant sur elle-même.


Dernière édition par Chen Jia Li le Jeu 25 Juin - 1:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Lun 20 Avr - 22:26

[HJ: L'inspiration n'étant pas là pour un exam-maison de philo, j'ai décidé d'investir mon temps dans un RP! ^^ J'espère qu'il te plaira! Oh, et corrige-moi si la description du mausolée ne te convient pas.]

C’était un après-midi de fin novembre : glacial et venteux. Encore heureux que la nature ne les afflige pas non plus d’une pluie frigorifiante! Malgré tout, Vullpjha avait décidé de sortir, de profiter de ce temps désagréable pour aller se ressourcer dans la tranquillité du cimetière. Il n’y avait presque plus de feuilles aux arbres et il avait déjà neigé deux jours auparavant, neige qui avait fondu depuis. La prochaine serait sans doute la bonne : il devait bien faire sous zéro aujourd’hui! Par contre, cela n’affectait pas le moins du monde l’elfe de feu qui s’était vêtu comme à son habitude : de son vieux paletot brun usé. Il avait cette fois omis d’apporter son sac en bandoulière, ne comptant pas être sorti suffisamment longtemps pour avoir faim. Seulement, emporta-t-il quand même avec lui un calepin et un crayon, qu’il glissa dans sa poche interne… ne savait-on jamais où l’inspiration pouvait le prendre.

Ainsi partit-il le pas léger, mais le cœur lourd. Cela ferait bientôt 30 ans qu’il avait abandonné Rawena aux griffes des bourreaux de l’UDPH… et qu’il n’avait plus eu aucune nouvelle d’elle. Peut-être était-elle morte, mais auquel cas, il aurait sans doute trouvé une épitaphe à son nom dans tout le cimetière… ce qui n’était jamais arrivé. Néanmoins, il ne perdait pas espoir et y retournait souvent, comme pour s’assurer qu’elle était toujours en vie, au fond.

Deux cris rauques et forts percèrent le silence automnal et l’elfe leva la tête. Un corbeau était perché à une branche basse. Riktuss le toisait d’un air inquiet… Tiens, il y avait longtemps que Vullpjha l’avait vu, celui-là. Il était étrange qu’il se pointe en cette journée précise, mais cela n’empêchait pas l’ermite de se sentir apaisé. En effet, il avait senti dès la rencontre avec ce corbeau que quelque chose les liait, comme si Rawena se présentait à lui par l’entremise de ce volatile. En jetant un dernier regard de remerciement à ce dernier, il continua sa route, se tournant de temps en temps pour constater que Riktuss n’était jamais loin.

Le vent soufflait fort, emportant dans son sillage plein de feuilles mortes qui obstruaient par moment la vue de l’elfe. Ses cheveux fouettaient son visage et il dut s’y prendre par trois fois pour les enfouir bien comme il fallait dans son habit. Il vérifiait quelques fois que ses oreilles restaient dissimulées, plus par réflexe, puisqu’aucune âme vivante, hormis Riktuss, ne semblait être dans les parages.

Il finit par atteindre l’entrée du cimetière après peut-être une demi-heure de marche et y erra une quinzaine de minutes, effleurant du regard les dalles, reconnaissant la plupart des noms dont l’inscription s’érodait toujours un peu plus. Il y avait bien quelques nouveaux morts, mais aucun n’avait attiré son attention plus de quelques secondes. Finalement, arriva-t-il dans la section des mausolées, tous plus imposants les uns que les autres, bien que quelques-uns se faisaient plus discrets malgré leur taille. Certains, encore, étaient impressionnants, mais ne cherchaient pas forcément l’attention par nombre et nombre de sculptures ou fioritures. L’un d’entre eux avait toujours fasciné le Renard. C’était un mausolée en marbre sans grand écriteau, aux lignes droites et à la parure modeste, malgré le matériau. De plus, ce blanc cassait totalement l’ambiance grise et morne alentour… Vullpjha ne se lassait de l’observer. Seulement, aujourd’hui, quelque chose était différent : la porte était entrouverte. N’osant pas trop s’approcher, il resta néanmoins aux aguets pour voir celui ou celle qui s’y était introduit.

Et cette personne ne tarda pas trop à se montrer, semblant se précipiter dehors, chutant des escaliers. Il n’en fallut pas plus à l’elfe pour sortir de sa cachette après avoir vérifié rapidement l’état de ses oreilles, mais il s’arrêta vite. Blottie en boule, la femme devant lui avait éclaté en sanglots. Sans doute ne souhaitait-elle pas être dérangée dans son recueillement, dans sa douleur… Vullpjha savait trop bien que la solitude devenait alors le seul refuge. À un peu moins de cinq mètres d’elle, il ne bougea plus, hésitant et hypnotisé par sa chevelure de geai noir. L’amertume que portait cette personne semblait emplir l’air.

Deux cris de corbeau retentirent alors juste au-dessus de sa tête… Avec cela, il en avait oublié Riktuss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Mar 21 Avr - 21:54

(HJ: pas de prob. Tu écris vraiment bien :3)
Jia Li enfouit son visage dans ses bras croisés sur la marche de l'escalier. Secouée de douloureux spasmes, la jeune femme laissa court à ses larmes longtemps refoulées. Sa tristesse était aussi intolérable émotionellement que physiquement. Plus que jamais elle se sentait abandonnée de tous, vulnérable. Toujours, elle avait garder la tête haute. La sorcière avait su supporter les pires trahisons, la pertes d'amis chers, d'horribles blessures et j'en passes. Pourtant en cet instant précis, elle se demanda comment elle avait pu en prendre autant sans jamais flancher. Jia Li n'avait jamais rien demander à personne.

Soudain, le croissement sinistre d'un corbeau la fit sursauter. La jeune femme leva les yeux et apperçut un étrange étrange, tout droit sortit d'un comte. Chen , qui d'ordinaire était un être alerte et rapide, demeura tolement pétrifiée devant cette vision surnaturelle. De grande taille, un homme à la chevelure de feu se tenait à quelques mètres d'elle.  Le temps sembla s'arrêter un très bref instant alors qu'elle le contempla avec des yeux de biches effrayées.

Puis son bon sens lui revint. Cette créature était bien réelle et lui voulait trè certainement du mal . Après tout , il était apparut sans même qu'elle ne s'en rende compte. Avec une souplesse étonnante , Jia sortit un revolver de sous son manteau. Toujours à moitiée étendue à travers les marches, Chen braqua l'arme sur lui.

"avancez d'un seul pas, et je tire." lança-t-elle.

Son visage s'était totalement fermé. Affichant à présent une expression froide et déterminée, elle s'était totalement métamorphosé, hormi ses yeux toujours rougis et ses joues ruisselantes. Elle chargea le révolver et le délic caractéristique retentit.

"que voulez-vous?"      
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Mer 22 Avr - 12:25

[HJ: Merci! ^^ Et ta réponse est vraiment géniale! J'ai eu un peu peur, j'te jure. xD Puis, c'était vraiment inspirant! Voici la première chose que j'ai faite en me levant, haha:]

Cette soudaine colère le prit de court; cela avait été tellement brusque! Il sursauta même quand celle-ci sortit son revolver et fit un pas en arrière. Rien n’avait annoncé cet accès de colère. Ce regard effarouché laissait plutôt prévoir qu’elle s’enfuie ou, oui, qu’elle lui mande de partir, mais, mais… pas avec un fusil, merde! L’elfe déglutit difficilement. Cela faisait deux fois que sa vie était, même juste un peu, menacée par ces engins de la mort en moins d'un mois… Deux fois en moins d’un mois. Son retour à la civilisation lui plaisait de moins en moins. Et encore, aujourd’hui aurait dû être une journée exclue de rencontre!

Bon… Trouver quelque chose à dire, et vite! Quelque chose qui ne traduise pas sa «monstruosité», car ne savait-on jamais qui pouvait être membre de l’UDPH… Cette dame frêle au regard pénétrant et dur semblait douter de tout ce qui bougeait. Et il ne pouvait toujours pas dire : «J’allais vous laisser seule, en fait, oui, oui, vous abandonner à votre sort, parce que, voyez-vous, je vis moi-même une peine terrible depuis déjà très longtemps, mais bon… peu importe… Sur ce, au revoir!» Bon, déjà, ce qui aurait sorti de sa bouche n’aurait sans doute pas ressemblé à ça, mais voilà…

Devant la menace qui planait sur lui, Vullpjha réfléchissait difficilement. Ses yeux braqués sur l’arme traduisaient sa peur. Il revoyait de vieilles séquences maintes fois répétées comme un leitmotiv macabre. De grands militaires baraqués voulant intenter à sa vie sans le moindre scrupule… et la frayeur dans les yeux de son Amour. Totalement transporté dans ses pensées, l’ermite sentit son cœur se briser en repensant à sa lâcheté. Alors qu’il fermait les yeux pour s’astreindre à ne plus voir la source de ses souvenirs brûlants, une larme perla au coin de son œil droit, qu’il ne prit même pas la peine d’essuyer.  Pendant qu’elle glissait le long de sa joue, il finit par lâcher, environ dix secondes après que la question lui ait été posée, un : «À  vrai dire, je souhaitais me recueillir.» Il rouvrit les yeux et ajouta : «Comme vous, j’imagine… Désolé de vous avoir importunée, je n’en avais guère l’intention.»

D’un calme olympien pour la situation, l’elfe de feu fit alors une révérence, la main droite sur le cœur – qui battait la chamade malgré tout –, en signe de respect… et éventuellement de départ par ailleurs. En effet, il n’avait pas l’intention de s’attarder bien, bien longtemps dans les parages maintenant qu’il savait ce qu’il y risquait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Mer 22 Avr - 15:59

[HJ: xD Tu as eu peur ? De quoi? :p désolée]
Les muscles douloureusement bandés, le souffle court, Jia Li demeura parfaitement immobile. Comment avait-il passé ses défenses aussi facilement? Deux de ses hommes étaient sensé ratisser sans cesse le périmètre .

Le visage de l'inconnu trahissait la surprise même la peur. Mais la sorcière avait connu des hommes qui avait su jouer leur rôle à la perfection même sous la torture, sans jamais révéler leur couverture. 

Le silence s'éternisa, Jia Li n'abaissa aucunement sa garde, même pas pour écarter les mèches de cheveux noirs devant son visage. La jeune femme vit soudain une larme au coin de ses yeux . Le ridicule de la situation la frappa alors. 

Elle cligna quelques fois des yeux. Cet homme était innocent. 

"Non. Monsieur! Ne partez pas."

La jeune homme abaissa difficilement son arme . Elle venait d'appeuré un pauvre type qui venait simplement visiter un être cher.

"Le cimetière appartient à tout le monde."

Elle essuya rageusement ses yeux en reniflant comme une gamine prise en faute. Jia regrettait son geste. Elle était bien placé pour comprendre l'importance de la paix et du calme lorsqu'on se receillait. 

Chen s'asseid finalement dans les marches du mausolée. Elle rangea son arme à feu.

"Je suis désolée... Vous m'avez surprise."


Dernière édition par Chen Jia Li le Jeu 23 Avr - 1:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Mer 22 Avr - 21:39

[HJ: En fait, j'me mettais dans la peau de Vull... et c'est quand même effrayant, être tenu en joue! x) Et... oooh! Jia Lia s'est excusée!!]

Vullpjha était sur le point de se retirer sans plus de cérémonie quand la dame le supplia de n’en rien faire. Elle semblait troublée et avait vraisemblablement baissé sa garde. Drôle de personnage, décidément. Ne voulant pas la brusquer, il arrêta donc son geste et attendit la suite, même s’il aurait, au fond, préféré s’éloigner de cette femme apparemment dangereuse ou, du moins, ayant un mécanisme de défense un peu trop aiguisé et réactionnaire pour ne pas avoir quelque chose à cacher.

«Je suis désolée… Vous m’avez surprise.»

Ah, oui, bien sûr… tout le monde, quand il était simplement surpris, restait pantois quelque temps avant de dégainer une arme… Évidemment. Mais l’elfe jugea judicieux de ne pas soulever l’étrangeté de la situation, restant sur ses gardes. Ils avaient beau partager, sans doute, une profonde souffrance due à la perte d’un être cher, cette femme n’en restait pas moins inquiétante aux yeux de l’ermite. Qui donc, autre qu’une militaire de l’UDPH – ben oui, il y avait certainement des femmes – pouvait ainsi réagir violemment à une présence étrangère et inusitée? Vullpjha eut soudainement peur de la suite des événements, mais n’en laissa rien paraître, restant de marbre. N’osant trop parler, de peur de dévoiler son âge par son patois, il dit seulement d’une voix neutre : «Ça va… ça ira.» sans grande conviction.

Pour cacher sa nervosité, il se mit ensuite les mains dans les poches où il tritura le tissu de ses doigts. La dame était assise dans les escaliers depuis un moment maintenant. Devait-il la rejoindre ou rester où il était? Riktuss s’envola alors après un croassement retentissant, fit un tour dans le ciel, puis alla se poser dans un if à côté du mausolée. Devait-il prendre cela comme une invitation? Hésitant, il avança, mais ne s’assit pas, regardant quand même fixement les marches vides. Il était vraiment pris de court, ne sachant que faire. Finalement, il reposa son regard sur Jia Li et lui demanda : «Ne cherchiez-vous pas la solitude?», réellement intrigué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Jeu 23 Avr - 1:54

[HJ: oui. J'imagines que c'est peu courant xD mais Vull est tellement cute, j'ai pas pu faire autrement.]

Ouais. Pas sûr que ça allait . Il n'avait sans doute pas l'habitude de tomber sur des gens qui faisait part de leur mécontentement avec un flingue. Le pauvre. La jeune femme rit jaune .

L'étranger se rapprocha de la sorcière puis elle eu un léger mouvement de recule. Elle ne s'était nullement attendue à se qu'il se rapproche ainsi. On se calme Jia Li. Elle ne craignait rien. On les surveillait . À son tour, elle se redressa , n'aimait pas être devoir lever le tête pour le regarder.

Elle remit de l'ordre dans son manteau, quelque peu froissé suite à sa crise de larmes.

"Je la cherchais. C'est vrai. Mais j'imagines que vous aussi." Dit-elle après avoir hausser les épaules. "Ça n'a pas d'importance."

Son regard se perdit un moment sur l'étendu de pierres tombales. Tout ces morts... Ça faisait froid dans le dos. Car, croyez-le ou non, la mort terrorisait la sorcière. Voilà bien une chose qui lui échappait, qu'elle ne pouvait contrôler. Les Chen avaient tous eu une fin terrible. Son grand-père s'était fait tiré entre les deux yeux par son propre frère. Puis , celui-ci avait été victime d'une horrible et plutôt suspicieuse explosion. Tout l'ancien quartier général y avait passer. Ses deux frères aînés avaient tous les deux péri dans une décente de gang. Shui-Khan n'avait jamais vécu réellement. Il s'était éteint à petit feu dès sa naissance. Puis Hsin, son père , avait été empoisonné. Sa propre mère avait sans doute été liquidée des années plus tôt. Seule Bao semblait narguer le destin, elle atteindrait l'âge vénérable de 94 ans dans moins d'un mois. Et elle finirait comme eux, sans doute. Elle me comptait plus le nombre de fois où on avait tenter de l'assassiner.

Elle perçut soudain un corbeau près du mausolée. C'était sans doute lui qui l'avait alerté un peu plus tôt. Il semblait y avoir une sorte de lien étrange entre l'oiseau et le grand roux. Jia Li plissa les yeux et pointa l'animal.

"Est-ce que... Ce corbeau vous appartient?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Jeu 23 Avr - 3:04

[HJ: Bâsouelle! J'suis ben qu'trop inspirée ces temps-ci! Impossible de me concentrer quand mon esprit divague comme ça! xD En plus, y'a un perso qui m'vient en tête...! En tout cas, ça s'annonce bien, ce RP! Very Happy]

Tous deux étaient trop suspicieux l’un envers l’autre, chacun y allant d’un mouvement de recul quand l’autre semblait trop s’approcher. En effet, quand elle se leva, Vullpjha crut d’abord à une autre attaque, mais il n’en fut rien… Elle replaçait seulement son manteau… et résumait parfaitement la situation. L’elfe opina simplement, pour toute réponse. Oui, peu importait, au fond.

Pendant que le silence régnait de nouveau et que Chen se perdait dans ses pensées macabres, lui y allait de ses questionnements, tentant d’analyser la dame devant lui en la regardant furtivement. Cheveux courts, regard sévère mais  air triste, épaules carrées mais non dénuées de sensualité, pistolet à portée de main, posture droite… Qui était-elle donc? Que pouvait-elle redouter qui la pousse à une méfiance et une défiance si spontanées? Peut-être valait-il mieux qu’il ne cherche même pas à en savoir davantage… De toute façon, cela serait sans nul doute impossible.

À l’interrogation de la dame en noire [HJ : Eh merde, j’ai la chanson de Louvain en tête…], Vullpjha leva les yeux vers Riktuss, qui semblait questionner ce doigt accusateur. L’elfe de feu se répéta les derniers mots et ne pouvait simplement pas comprendre. Il fronça les sourcils et pencha la tête sur la droite. Déjà, il n’avait pas le sentiment de détenir quoi que ce soit, hormis peut-être quelques vêtements, ses écrits et son toit, mais de là à parler de posséder quelconque être vivant… Il n’arrivait d’ailleurs pas à saisir que certains citoyens puissent se promener en tenant enchaîner des chiens dont la fougue et l’intelligence ne demandaient qu’à s’épanouir. Oui, les rues où les voitures circulaient pouvaient s’avérer dangereuse, mais il sentait un réel sentiment de supériorité, de dominance chez certaines personnes, ce qui l’agaçait profondément. Bref, il ne comprenait la question.

«Rien ne m’appartient…», dit-il d’un premier temps, puis, après réflexion, il ajouta : «… sauf mes pensées.»… et c’était encore heureux! Puis, il renvoya la question à son interlocutrice, en y mettant son grain de sel sans animosité : «Considérez-vous posséder vos semblables?» Et, par «semblables», il entendait tout être vivant dans Ténébris, car oui, pour lui, il en était ainsi… Évidemment, ce terme était interprété différemment par à peu près tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Jeu 23 Avr - 13:44

] tu penses te faire un DC? Very Happy)
Visiblemenent, sa question lui avait déplut. Jia Li grimaça.

"je disais simplement cela parce que... Non vous avez raison , ça ne fait pas de sens."

Elle ne sait pas trop pourquoi elle avait crut pressentir une sorte de lien entre ces deux êtres. Comment un simple humain aurait-il apprivoiser un animal sauvage? Même si elle demeurait persuader qu'il y avait quelque chose de surnaturel chez cet personne. Jia Li était devenu plutôt douée pour la différence entre un humain et un monstre. Enfin, monstre, le terme n'était pas vraiment approprié. Mais avec celui-là, sans savoir pourquoi, elle n'arrivait pas à être sûre.

"non?" dit-elle, surprise d'une telle question.

Enfin, si. Oui plutôt. Mais elle doutait fort qu'il veuille entendre la vérité. Car oui, bon nombres de choses et d'êtres étaient sous sa possession. Le monde lui appartenait. Mais cet écologiste gauchiste avec ses longs cheveux roux ne pouvait certainement pas comprendre ça. [HJ: j'ai pas pu m'en empêcher xD Je connais pas les aspirations de Vull . LOL désolée]

"écoutez. Nous avons très mal commencé cette discutions.... Je m'appel Jia Li"[/color]


Dernière édition par Chen Jia Li le Lun 27 Avr - 15:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Lun 27 Avr - 15:39

[HJ: Ouep, si la MDM me l'accorde...  silent Puis, pour Vull, haha! Tu m'as fait prendre conscience que j'ai aucune idée de son orientation politique! Razz J'ai pas tellement l'impression qu'il soit de gauche non plus... il se fout trop du monde autour. ^^']

Non, ça ne faisait pas de sens dans la tête de l’elfe sylvain. Il trouva plutôt agréable que la dame ne s’obstina pas. Cela aurait pu s’avérer fort pénible et aurait pu déraper… Mieux valait garder ses réflexions pour lui-même. Il avait vite compris qu’il les partageait rarement avec la gente humaine. Et, même si celle devant lui avait répondu à la négative, il avait senti comme une retenue chez elle… mais peut-être se trompait-il.

En tous les cas, elle finit elle-même par passer outre et par se présenter. Un peu mal à l’aise, Vullpjha aurait préféré éviter ce type d’échange; plus il restait anonyme, le mieux c’était. Il ne savait évidemment pas si Jia Li était son véritable nom, mais lui préférait ne pas révéler son identité ainsi, surtout à quelqu’un qu’il suspectait de servir l’UDPH. Il répondit donc, en restant de marbre, dans une légère révérence : Et moi-même, Loupy.», masculinisant le prénom de sa mère. Dans ses poches, il croisa les doigts pour ne pas recroiser la demoiselle, avant de sortir sa main droite pour montrer le mausolée. «Vous venez souvent ici?»

L'elfe de feu observa le visage de Jia Li. Il n'avait pas osé le regarder trop longuement, mais se le permettait maintenant; elle semblait avoir baissé ses défenses. Son tatouage l'intriguait et le fascinait. Il en avait souvent vu, surtout chez la tribu des loups-garous, mais ils étaient plus ou moins petits, pas forcément à un endroit trop visible. Alors que là... il était énorme et totalement impossible à manquer... Que pouvait-il donc signifier pour elle? Il ne voulut pas trop le regarder non plus, de peur de la froisser, mais il ne pouvait s'empêcher d'y porter furtivement les yeux.

Le vent se faisait rigoureux et fouettait leur visage. Pour se faire entendre sans entrave, il fallait augmenter un peu les décibels de leur voix. L’ermite eut une petite pensée pour le corbeau… Comment pouvait-il tenir ainsi perché, et même voler, sans partir avec les bourrasques? Riktuss était définitivement fascinant.


Dernière édition par Vullpjha Injis le Mer 29 Avr - 0:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Mer 29 Avr - 0:27

(HJ : j’ai bien hâte de voir ce que tu as eu comme idée de DC . )

L’homme devant elle était définitivement très particulier. Et voilà qu’il effectuait une révérence. Il semblait assez à l’aise pour quelqu’un qui savait qu’elle possédait une arme en ce moment même. Surtout qu’elle l’avait carrément menacé avec, deux minutes au paravent. Jia Li se remémora son air terrorisée et ressentit une pointe de remords.

‘’Loupy? C’est assez particulier.’’ Nota-t-elle.

Un surnom? Nom d’artiste peut-être?  Mais il faut dire qu’il y  avait toute sorte de gens plus ou moins excentrique à Ténébris. Avec des Vyle, des Tyee, pourquoi pas des Loupy. Ce prénom appartenait certainement à une culture qu’elle ne connaissait pas.
L’étranger à la chevelure rousse indiqua le mausolée des Chen dans son dos. Jia suivit son regard et se perdit un moment dans la contemplation du lugubre bâtiment. Elle se retourna finalement vers l’intéressé, les mains dans ses poches.

La sorcière haussa d’abord les poches, feignant l’indifférence avant de répondre.

‘’J’imagine. Surtout que la majorité de ma famille est là-dedans.’’

Elle eut un rire triste et sentit à nouveau ses yeux se remplir de larmes. La jeune femme retourna rapidement le regard et renifla une fois de plus.

‘’Désolée. Je ne sais pas trop pourquoi je vous dis cela.’’

Toujours de plus en plus ridicule. N’ayant pas envie de se retrouver seule avec ses pensées à nouveau, elle marcha vers lui.

Jia Li avait remarquer que l'inconnu avait regarder avec curiosité le tatouage de dragon qui recouvrait l'hémisphère gauche de son visage. C'était plutôt normal. La plupart des gens réagissaient de cette façon la première fois qu'ils contemplaient son visage. La sorcière n'en était aucunement offensée. Au contraire, elle leva fièrement le visage, exposant davantage le dragon.

‘’Vous voulez marchez un peu par là?’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Mer 29 Avr - 2:13

[HJ: Il est encore à travailler quand même. J'attends les précisions de Raphi avant de m'y lancer vraiment. En tout cas, si ça aboutit, j'risque de t'écrire un MP pour créer un lien! Wink]

«J’imagine.» Ah? Elle ne pouvait dire si elle venait souvent? Cette réponse était pour le moins incongrue. «… Surtout que la majorité de ma famille est là-dedans.» Le trouble de la dame le prit de court… Elle ne feignait décidément pas et cette légère ouverture lui fit presque regretter d’avoir menti… mais on n’était jamais trop prudent. Cela dit, elle ne semblait plus vouloir lui envoyer une balle de plomb en pleine figure, ce qui était quand même soulageant. Elle s’excusa même une deuxième fois.

«Vos excuses sont des intruses devant tant d’authenticité… Je n’ai moi-même plus aucun membre de ma famille… Ils ont tous tiré leur révérence, partis trop loin pour que je puisse les suivre… J’aurais dû.» Sur ces mots, il baissa les yeux au sol. Il avait usé d’un euphémisme fort répandu, histoire de dire la vérité, mais de la faire interpréter en sa faveur. Cela dit, il regrettait effectivement d’avoir été trop jeune, impulsif et naïf pour ne pas saisir l’ampleur de l’enjeu qui se tramait à l’époque. Ses gamineries auront eu raison de sa liberté. Et c’était sans parler de sa fuite de l’UDPH! Il aurait dû revenir sur ses pas, retourner auprès de Rawena, lui prouver son amour, et peut-être, oui, y passer, mais au moins, sans remords… Alors que, maintenant, il n’était presque pas mieux que mort… Sa gorge se noua; ses yeux s’embuèrent, mais aucune larme n’en sortit cette fois. Riktuss lança un croassement.

Vullpjha releva ses yeux vitreux sur lui, puis sur son interlocutrice et put examiner réellement le tatou de Jia Li puisque celle-ci l’exposait même avec une fierté apparente. Il devait définitivement avoir une grande signification pour elle… et il était vraiment réussi, en plus! L’elfe voulut lui en glisser un mot quand elle lui proposa de se promener avec elle. Il suivit la direction proposée du regard, mais sa trajectoire croisa l’ombre d’un mouvement sur sa droite. Une personne, haute et vêtue de noir, un homme sans doute. Évidemment, ce pouvait être simplement un visiteur, mais quelles étaient les chances que trois personnes, par un si mauvais temps, se retrouvent très précisément, par le plus curieux des hasards, au même endroit dans un si vaste cimetière? L’elfe de feu frémit et resta aux aguets, ses oreilles tentant de capter le moindre bruit. Si elle avait pu les voir, la mafieuse les aurait vues pivoter de gauche à droite en suivant les sons suspects. C’était imperceptible, certes, mais quand même existant, tout comme le rythme de son pouls qui s’accélérait.

Le craquement caractéristique d’un pas lourd sur sa gauche! Ça y était! Vullpjha n’avait plus qu’une certitude : il était traqué! S’ils étaient, de plus, venus à trois – voire plus! – pour le ramener dans les labos, c’est qu’ils devaient bien être certains de ce qu’ils faisaient. Ils avaient sans doute prévu qu’il faudrait plusieurs hommes et femmes costaud-e-s pour venir à bout de celui qui avait su s’échapper face à une dizaine de militaires au sein même de l’UDPH… mais, à l’époque, déjà, il était plus jeune, mais surtout, armé et en connaissance des failles du système de sécurité. Maintenant, même s’il connaissait bien les lieux, il était totalement désarmé… au mieux pourrait-il leur lancer un crayon pour les déstabiliser, mais encore… ce serait dérisoire. Et il n’avait absolument rien pour partir un feu, pas même de quoi faire une étincelle! Ferait-il mieux de se rendre de suite? Après toutes ces années à éviter ce moment précis? Non, quand même pas. Il jouerait l’innocence jusqu’au bout… peut-être en réchapperait-il? C’était un espoir fou qui le gardait encore en vie, un de plus ne pourrait être de trop.

Après à peine cinq secondes, il finit donc par répondre, tentant de paraître le plus naturel possible malgré tout ce qui lui traversait l’esprit : «Pourquoi pas, oui…». C’est alors que le corbeau s’envola de nouveau, dans la direction d’où ils étaient venus, se battant contre le vent, pour se poser dans un hêtre dénudé de feuilles. «En fait… par-là peut-être?» Au moins, ils allaient, même moindrement, s’approcher de la sortie principale. Il lui serait plus facile de s’enfuir si nécessaire. Sur ces mots, il essaya d'esquisser un sourire, mais ce dernier pris vraiment des allures de rictus; il était trop crispé. Il entama ensuite tranquillement la marche, pour camoufler son malaise dans ses mouvements lents. Il se retourna vers Jia Li pour voir si elle le suivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Jeu 30 Avr - 1:30

[HJ: oooh! Tu m'intéresse Very Happy]

Jia Lit fut légèrement déstabilisée par le choix de mot utilisé par l'homme devant elle. Ce n'était pas tous les jours qu'on entendait quelqu'un s'exprimer comme cela. On le croirait tout droit sortit d'un autre siècle. D'ailleurs, cela venait appuyé certains de ses suspicions à son égard. Mais Jia Li ne chercherait pas à percer ses secrets. Déjà parce qu'elle n'en voyait pas l'utilité. Ensuite, parce qu'il semblait être un être assez secret, tout comme elle d'ailleurs. Et finalement, parce que la plupart des non-humains ne cherchaient pas forcement à ce que leur véritable identité soit révéler. Dans tous les cas, il faudrait d'abord qu'il soit un monstre. Son pressentiment était absolument infondé après tout.

Jia Li distingua également la silhouette de l'un de ses hommes qui la suivait toujours comme une ombre. Contrairement à l'elfe en face d'elle, la présence de ces silhouettes mouvantes étaient pour elle d'un grand réconfort. La sorcière esquissa un petit sourire, avant de se retourner à nouveau vers le grand rouquin.

Son étrange compagnon mit un certain temps avant de répondre. Et la jeune femme se demanda si lui aussi avait remarquer son garde du corps. Néanmoins, il accepta de se balader un peu avec elle. Chen s'empressa de lui emboîter le pas, l'humeur légèrement plus légère.

Ils marchèrent un moment côte à côte . Jia Li était consciente que Chu-Jung les suivait discrètement , mais elle n'en laissa rien paraître. Pour elle, c'était tout naturel.

"Vous me semblez aussi un habitué du cimetière, si je puis me permettre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Ven 1 Mai - 0:44

[HJ : J’t’enverrai un MP dans pas long! Smile]

Perdu dans ses pensées, c’est à peine si Vullpjha entendit la remarque de la sorcière. Il était parti dans son élan paranoïaque en comprenant trop bien que les deux colosses qu’il avait entendus les suivaient au pas, même s’ils étaient suffisamment éloignés pour ne pas être vus, confirmant ainsi ses doutes.

«Pardon?... Heu… Oui… oui, effectivement.»

Il n’en ajouta pas plus, la peur lui coupant la voix. Son cerveau s’embruma pendant que son souffle se faisait court… ou inversement, manque d’oxygène. Son sang se rendait difficilement au cerveau et des sueurs froides s’emparaient de son corps. Des nausées le prirent ainsi que des étourdissements. Il s’arrêta, le cœur battant, déposant ses mains sur ses genoux pliés, comme pour reprendre son souffle, et Riktuss vint se poser à ses pieds, mais il ne le voyait pas. Les images dans son esprit accaparaient ses pensées jusqu’à sa vision : des laboratoires immaculés, des pièces capitonnées, des seringues, des scalpels, des scientifiques et des militaires croyant détenir un droit de veto sur sa vie et son bien-être… et ce regard… celui de Rawena, froid et distant, puis amoureux et passionné, et finalement suppliant et désespéré… Aujourd’hui, il avait peut-être ce qu’il méritait au final.

Il devait se reprendre, merde! Mais il ne pouvait réguler sa chute de tension. Se passant la main gauche dans le visage, il finit par voir le corbeau devant lui, mais ne put qu’esquisser un sourire. Ses forces le quittaient… Il allait se livrer sur un plateau d’argent… Toutes ces années à éviter cela, mais à entretenir cette phobie… Et voilà le résultat : un elfe à genoux en pâture à ses ennemis… Du moins, le croyait-il. Et il ne se sentait même plus la force de résister… À quoi bon?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Mar 5 Mai - 1:10

"Grand Dieu! Monsieur! " s'exclama Jia Li alerté par le brusque changement d'attitude de son compagnon. "Vous..."

Celui-ci lui fit penser à elle-même lorsqu'elle faisait ses fameuses crises . Il ne manquait plus que les spasmes, la blancheur cadavérique -de cela par contre il n'en était pas loin- et les pertes de conscience. Serait-il aussi un sorcier?

Et le voilà penché vers l'avant. Oh! Qu'il n'avait pas l'air dans son assiette.
Étrangement sensible à son mal pour souffrir de ce genre de maux assez souvent, elle posa sa main sur son épaule.

"Vous vous sentez bien? Ça va aller?"

Le pauvre! Qu'est-ce qui le mettait dans cet état?! Fallait-il l'emmener à l'hôpital. Elle jeta un regard paniqué autour d'elle. Mais où étaient ces imbéciles quand on avait besoin d'eux?! Elle jura puis reporta de nouveau son attention sur l'étrange homme.

"Voulez -vous vous asseoir? Il y a un banc à quelques mètres devant." Dit-elle d'une voix très douce.

Et dire qu'elle avait faillit lui tirer dessus 5 minutes plus tôt !

[HJ: xD on est très loin de la Jia Li qui a enchaîner Jonas pour le terrorisé ]
[HJ raphi: XD pour le terrorisé et abuser de lui! Mais loin aussi de la jia-li qui saute sur les hommes pour avoir leur faveurs XD... Ahhaaaaa Lise je t'aime ♥)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Mer 6 Mai - 15:43

[HJ : Haha! En effet! xD]

Au contact de la main sur son épaule, il se retira brusquement, n’ayant pas non plus la force de la repousser. Ses paroles semblaient destinées à le calmer, mais, dans son état, elles lui parurent hypocrites, utilisées dans le seul but de le berner. Il prit de grandes bouffées d’air, pour se ré-oxygéner, bien que son cœur battait toujours la chamade. Penché, ses cheveux roux formant un rideau  sur son visage, il ne remarqua pas que la dame cherchait ses gardes dans toutes les directions… heureusement, ça n’aurait été qu’un clou de plus à ses angoisses.

À la voix douce de Jia Li, il prit néanmoins conscience du ridicule de la situation, sans pour autant lâcher sa garde. En effet, alors qu’il était vulnérable, elle ne lui avait pas sauté dessus. Elle était armée, qui plus est, et n’avait pas usée de son fusil. Peut-être essayait-elle de gagner sa confiance? Mais pourquoi, diantre? Aussi, accepta-t-il d’aller s’asseoir et se laissa guider. Riktuss resta au milieu du chemin à les observer.

Une fois assis, il mit ses coudes sur ses jambes et déposa son visage dans ses mains. Bon… il devait vraiment se reprendre. Respirant le plus calmement possible, il écouta de nouveau les environs et remarqua que les pas suspects ne venaient pas dans leur direction, bien qu’ils restaient autour… pourquoi? Qui étaient-ils donc? Il remettait en question ses doutes, se demandant s’ils étaient fondés finalement… mais s’ils n’étaient pas de l’UDPH, qui étaient-ils donc? Pourquoi cette dame avait-elle deux colosses qui semblaient la suivre? Et s’ils n’étaient pas de l’UDPH, ils n’avaient aucun moyen de connaître son identité… son attitude risquait uniquement d’attirer les soupçons sur lui.

Retrouvant ses esprits et ses forces, il releva la tête et dit : «Merci… Auriez-vous de l’eau?»
Mieux valait se calmer, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Jeu 7 Mai - 13:39

Chen guida Loupy tant bien que mal jusqu'au banc qu'elle avait désigné un peu plus tôt.

Son mystérieux et énigmatique compagnon prit place et Jia Li demeura postée devant lui, impuissante. Malheureusement, elle n'avait sur elle aucunes potions, ni même de grimoire qui aurait pu lui venir en aide.

Au bout d'un moment, il finit par lui demander si elle avait de l'eau sur elle. 

"heu... Oui! Oui, pardon."

Bien sûr! Pourquoi n'y avait-elle pas pensé plutôt? Jia Li s'empressa de fouiller dans son sac à bandouillère. Elle en sortit une bouteille d'eau à moîtié entâmée.

"voilà Monsieur." dit-elle en lui tendant le contenant." dois-je appeler quelqu'un?"

Ce genre de crise chez lui était peut-être fréquent, avait-il recours à des soins? Il avait sans doute un médecin dans ce cas qui s'occupait de lui, ou un ami qui saurait quoi faire dans ces cas là.

"est-ce que ce genre de chose vous arrive souvent?"


Dernière édition par Chen Jia Li le Sam 16 Mai - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Lun 11 Mai - 0:40

Il prit la bouteille d’eau en la remerciant. Il l’observa un bon moment, incertain de s’il devait ingérer son contenu ou pas, puis il opta pour la plus logique dans sa situation : boire. Ainsi vida-t-il la moitié de ce qu’il y avait à l’intérieur du récipient, restant néanmoins à l’écoute de son corps et ses sens gustatifs. Aucune anomalie ne semblait le prendre et il tendit la bouteille à sa propriétaire, plutôt rassuré… et la voilà qui se proposait d’appeler quelqu’un! Mais qui donc, diable, pourrait venir à son aide, s’il en avait vraiment eu besoin? La seule personne en ville avec qui il avait apparemment, à ce jour, un lien assez fort se nommait Gemma Elfort, mais n’ayant pas lui-même d’appareil téléphonique, il n’avait aucunement songé à noter son numéro. Et puis… et puis, il n’allait pas si mal que ça, de toute façon. «Non, non, ça ira.»

Il essaya de faire se dessiner un sourire sincère sur ses lèvres, mais le résultat fut plutôt mince et il remit son front dans ses mains, prenant de grandes respirations… Bon, déjà, ses pensées semblaient s’éclaircir. Il n’avait pas été attaqué. Cette femme armée l’avait aidé et lui proposait même de joindre  une tierce personne pour lui porter main forte. Les pas lourds qu’il avait entendu les suivre rôdaient autour, mais semblaient davantage effectuer une ronde pour surveiller le périmètre, plutôt que venir directement à lui. Il n’était sans doute pas traqué, finalement. Reportant son attention sur Jia Li, il prit quelques instants à comprendre ce qu’elle lui demandait.

«Pardon…?  Ah! Heu… Non, pas particulièrement.» En fait, seulement non aurait été une réponse plus véridique, mais comment expliquer ensuite que ce malaise l’ait pris ainsi, lors d’une marche tranquille en compagnie d’une gente dame… qui lui semblait d’ailleurs toujours plus énigmatique. Qui était-elle donc?

«Ne sentez-vous pas que l’on nous suit?»

Presque instantanément après avoir posé la question, il s’en voulut. C’était une question trop directe, sans doute trop personnelle… Il s’était dit qu’il ne tenterait pas de connaître ses secrets, qu’il n’avait pas à chercher plus loin… mais la frousse qu’il avait eue semblait l’avoir fait changer d’idée.

Pendant qu’ils discutaient, le corbeau s’approchait tranquillement, en sautillant vers eux, picorant çà et là des miettes ou des graines imaginaires.

[HJ: HA! HA! Le Lion d'Or avec Vyle! xD J'avais nulle part autre où transmettre mon hilarité, mais bon choix de salle de spectacle! Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Sam 16 Mai - 12:12

"ce n'est rien." Lui assura-t-elle lorsque celui-ci se saisit de la bouteille.

Toujours debout, planté devant lui, Chen se surprit à vouloir le prendre dans ses bras pour lui caresser les cheveux. Cet élan de tendresse , aussi soudain que surprenant, l'étonna elle même. Le Dragon de Jade n'était pas reconnue pour être une mamie gâteau. Alors pourquoi s'était elle attachée aussi rapidement à cet énergumène roux à la santé douteuse?!

"Buvez tout." L'encouragea-t-elle.

Peut-être est-ce parce qu'il lui faisait penser à un genre d'animal sauvage blessé qu'elle aurait recueillit et soigner. Non cette théorie ne faisait aucun sens. Peut-être se faisait-elle des idées aussi. Peut-être ressentait-elle davantage de la pitié à son égards. Ça aussi, c'était un sentiment étranger à Jia Li. C'était à ne rien comprendre. Ce qui était sûr, c'est que cet homme avait réveiller quelque chose en elle tout à l'heure.

Sa réponse la laissa pantoise. Pas particulièrement? Mais ça ne voulait rien dire ça! La sorcière préféra ne rien ajouter, bien qu'un peu méfiante.
Sa question suivante la fit rire cependant .

"Que l'on nous suit? Non... Non, je suis suivit." Corrigea-t-elle, amusée."ce sont mes deux gardes du corps. J'aurais bien aimer que l'un d'entre eux vous porte assistance un peu plus tôt, mais il avait une fois de plus disparut."

La jeune femme s'assied près de lui sur le banc, gardant pourtant une distance respectueuse entre eux.

"Pourquoi? Cela vous a-t-il inquiété?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Mar 19 Mai - 18:19

Vullpjha ne se fit pas prier un vida la contenu de la bouteille. Ouf… ça faisait vraiment du bien. En même temps, il écouta la réponse de Jia Li et faillit s’étouffer. Elle avait dit cela avec une telle désinvolture, en riant même! Elle était suivie et elle en riait? Puis l’explication vint… des gardes-du-corps. Ainsi donc, cette femme devait avoir sa garde personnelle? Décidément, le mystère devenait de plus en plus opaque…

Quand elle s’assit, il l’observa longuement, portant une fois de plus son attention sur son tatouage facial. Qui était-elle donc? Pourquoi avait-elle peur pour sa vie au point de menacer d’une arme quiconque l’approchait un peu trop et d’avoir des gens pour surveiller ses arrières… mais tout en restant assez éloignés pour ne pas déranger sa liberté de mouvement et ne pas être vus? Cet imposant tatou avait-il une signification particulière?

Vullpja garda le silence quelque temps après qu’elle lui eut posé sa question, tout en continuant à la détailler du regard, l’air interrogateur. Cette femme lui donnait l’impression d’un félin mit en captivité, toujours aux prises avec son instinct naturel de chasseur, mais obligé de tourner en rond dans sa cage.

Passant outre les dernières paroles de la mafieuse, l’elfe de feu lui demanda plutôt : «Êtes-vous une célébrité?», puis, se sentant impoli, ajouta quand même, en guise de réponse : «Entendre de grands colosses rôder est inquiétant, oui.» Il n’avait pas envie de s’épancher sur le sujet, d’avoir à expliquer pourquoi cela lui avait fait faire une chute de pression. En même temps, s’il se montrait si intéressé aux secrets de son interlocutrice, il ne serait pas surprenant qu’elle lui retourne sa curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Lun 1 Juin - 2:11

Jia Li fut tenté de porter sa main à son tatouage, sentant son regard sur sa joue. Le dragon était un peu son totem, si je puis m'exprimer ainsi. Son symbole. Sa signature. Ce n'était pas pour rien qu'on l'a surnommait le Yúlòng, Dragon de Jade, tout comme l'on surnommait Shui-Khan, Lóng de tóu, Tête du dragon.

Dans sa culture, le dragon personnifiait notamment la puissance, le leader. Et c'était bien ce que Jia Li souhaitait montrer avec son tatouage.

L'inconnu lui demanda si elle était une célebrité. La jeune femme cligna des yeux, légèrement surprise. Ce n'était pas à la réponse à laquelle elle s'attendait.

"Heu... Non." Dit-elle avant de rire. "Vous m'auriez sans doute apperçut quelque part avant, si ça avait été le cas."

Jia Li baissa un moment les yeux sur ses mains posés sur ses genoux.

"Ils peuvent être assez intense, je dois le reconnaître."

La jeune femme ne su vraiment pourquoi, mais elle se sentit obligé de lui donner une explication.

"C'est que... J'ai, comment dire, beaucoup d'ennemis."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Dim 7 Juin - 17:57

Oups… C’était vrai. Habituellement, les gens normaux savent de quoi ont l’air les célébrités et les reconnaissent s’ils les croisent ou voient leur image quelque part. Totalement en-dehors de cette vie super-imagée et ignorant même jusqu’où pouvaient aller les journaux à potins pour dévoiler des faits cachés de la vie privée des stars, Vullpjha n’avait pas pris garde à cet élément. À son époque, oui, on pouvait connaître certaines célébrités, mais pas forcément toutes. Leur image n’occupait pas entièrement l’espace publique. On connaissait leur nom, leurs réalisations, leurs pensées davantage que leur apparence. Ainsi l’ermite ne comprit pas totalement ce que lui dit Jia Li et ne put s’empêcher de lâcher un «Ah bon…» d’incompréhension, en fronçant les sourcils.

Quelle dame étrange! Avoir beaucoup d’ennemis, tout en n’étant pas populaire? Ainsi, faisait-elle partie d’un regroupement illégal, tel l’OM? À moins, encore, qu’elle soit de l’UDPH tel qu’il l’avait suspecté aux premiers abords… Elle ne connaissait peut-être pas son identité, mais mieux valait ne pas trop en dévoiler, le cas échéant. Étrangement, l’elfe sylvain ne sentait pas l’aura magique de la sorcière, chose qu’il pouvait percevoir, même moindrement, habituellement.

Riktuss était maintenant rendu à leurs pieds, ce qui permit à Vullpjha de détourner son attention et d’éviter de trouver quelque chose à dire concernant les ennemis de l’inconnue. Il croassa en direction de Jia Li. Aux oreilles de l’elfe, cela sonnait comme un «Ne t’inquiète pas.», car il était habitué à saisir les différentes nuances dans le ton, le volume, la note, mais ce cri pouvait sembler agressif ou juste futile pour une personne inexpérimentée. Puis, le corbeau se tourna vers lui et le Renard put y lire de la confiance… puis il ferma les yeux et baissa la tête en guise d’acquiescement. Le volatil avait-il senti l’aura magique et cafardeuse de la dame?

«La source de vos algarades ne me regarde pas, mais n’y a-t-il pas moyen de les faire cesser? Cela semble vous gruger gravement…»

L’ancien eut  soudain un sentiment protecteur envers le Dragon de Jade. Malgré ses suspicions, il ne pouvait se résoudre à croire qu’elle soit de l’UDPH. Tout son être ne demandait qu’à être compris, à être libre et apprécié, peu importe ce qu’elle en laissait voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Ven 12 Juin - 0:24

Le volatile noir se posa devant eux et Jia Li le considéra avec étonnement. Elle avait rarement vu ce genre de comportement animal. Le corbeau, dit Wu Ya, dans sa culture était synonyme de gratitude filiale en plus d'être considéré comme un oiseau solaire. Contrairement aux occidentaux qui voyait en cette bête une image de mort et de malheurs. C'était au contraire, plutôt agréable de l'avoir en leur compagnie.

La sorci`re fut reconnaissante envers Loupy de ne pas insister. La dernière chose dont elle avait envie , c'était de mêler un innocent à ses sombres affaires. Même si étrangement, quelue chose dans on être la mettait à l'aise. Mais il y avait des choses comme cela que l'on ne révêlait pas facilement.

''Ça, je vous l'accorde.'' dit-elle avec un sourire résignée. ''Mais bon, ça ne m'empêche pas de vivre alors...''

La jeune femme croisa ses bras sur sa poitrine, avant de pousser un soupire. Un long silence s'installa avant que la jeune femme n'ouvre à nouveau la bouche.

''Ce corbeau, il nous suit depuis tout à l'heure, n'est-ce pas?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Vullpjha Injis

avatar

Race : Elfe
Lieu d'habitation : Cabane au fond des bois

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Dim 14 Juin - 1:19

Vullpjha n’osa ajouter quoi que ce soit après que Jia Li eût parlé… Qu’aurait-il pu ajouter qui en aurait valu les mots? Ainsi restèrent-ils silencieux à regarder autour d’eux. Le vent soufflait toujours, mais ses bourrasques intermittentes semblaient s’être espacées davantage. Ses cheveux se rebellaient et sortaient du col de son manteau par endroits. L’elfe se battait avec eux pour éviter de montrer la pointe de ses oreilles. Le Dragon de Jade semblait pour sa part ne pas être importunée par les caprices de la nature, restant droite et stoïque malgré tout.

Une fois qu’il eût fini de replacer sa tignasse, elle lui adressa la parole et Vullpjha esquissa un sourire calme.

«Vous avez un bon sens de l’observation…»

Il n’en dit pas plus et, sur ce, fit signe à Riktuss de s’approcher. Ce dernier sauta sur l’accoudoir à côté du sylvain et croassa à nouveau, quémandant de l’attention, qu’il reçut sans tarder par la main de l’elfe de feu lui grattant la tête.

Sa peur panique avait laissé place à une sérénité absolue. Étrangement, même s’il n’arrivait pas à saisir la dame devant lui, il commençait à lui faire confiance, suffisamment pour permettre un rapprochement avec Riktuss devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t142-vullpjha-injis
Chen Jia Li

avatar

Age : 26 ans
Race : Sorcière
Lieu d'habitation : Beaux Quartiers
Métier/Occupation : Chef de la Mafia/Antiquaire

MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   Mar 16 Juin - 22:55

Le sourire de cet être avait quelque chose de foncièrement sage, et son regard semblait trahir, malgré une profonde tristesse, un grand savoir. Alors que le vent s’engouffra également dans ses cheveux d’ébène, Jia Li pencha sa tête sur son épaule, lui rendant son sourire. Bao , sa grand-mère, avait dans ,les yeux ,cette espèce de lueur particulière aux gens qui avaient beaucoup de vécu. Mais elle n’avait jamais vu cela chez quelqu’un d’aussi jeune… et là encore jeune, elle ne saurait donner avec précision son âge. Un vrai mystère que cet homme.

Assise près de lui, elle se sentait étrangement apaisé, passé le stade de la méfiance et de la peur.
Le corbeau se posa sur le bord du banc et la sorcière demeura un moment à les observer en silence, tous les deux. Ils étaient comme de vieux compagnons, inséparables. À nouveau, elle leur envia leur complicité.

Soudain, elle baissa les yeux sur sa montre. Bon sang! Il commençait vraiment à être tard. Et elle avait rendez-vous avez le clan Jin.

’Je crois que je vais devoir y aller.’’ Fit la jeune femme en se levant doucement, ne voulant pas effrayer le corbeau (ou son maître).

Une fois debout, elle leur fit face.

’J’ai été enchanté de faire votre connaissance, Loupy. En souhaitant vous revoir un jour. OH! Pendant que j’y pense…’

Jia fouilla dans son sac puis lui tendit une carte fripée.

’Je tiens une petite boutique d’Antiquité, pas très loin du centre-ville. Le Dragon de Jade. Si jamais vous voulez passer. Ce serait sympa.’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t227-chen-jia-li#2721
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(terminé)Les grandes filles ne pleurent pas (PV Vull)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Ne te détourne pas de ceux qui pleurent, afflige-toi avec les affligés." [Livre II - Terminé]
» Les Grandes Citations
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Obscure Clarté :: La Banlieue :: Le Cimetière-
Sauter vers: