AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nuit sans lune (Pv Alec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Lun 10 Aoû - 20:44

L’alcool semblait le quitter en même temps que la peur soudaine de la mort. Non pas qu’il était parfaitement calme, bien au contraire, la vampire avait une aura bien particulière du chasseur devant sa proie qui avait tout pour l’inquiéter. En même temps, sa domination l’enivrait comme si il avait substitué le contenu de sa bouteille par la jeune femme devant lui. Oui, fasciné, il était tout bonnement fascine de se retrouver à deux pas d’elle et d’avoir une conversation. Le travail de sa vie, ses recherches qui l’avait rendu fou aux yeux de pas mal de personnes s’avérait vrai. Comment ne pas se sentir léger et soulagé dans un tel instant. Qu’est-ce qui importait d’autre que cet être parfait, et parfaitement inquiétant, qui se trouvait devant lui.

Bouche bée, voilà même qu’elle le complimentait. Elle lui rendait son éloge et il n’eut pas l’impression qu’elle mentait. Comme un vampire, qui se nourrit de sang humain, pourrait-il trouver un quelconque intérêt pour ses proies ? Il ne l’avait jamais envisagé ainsi. Serait-il possible que ces créatures ressentent vraiment de l’attrait pour leur victime ?


“Franchement je ne sais pas. Peut-être l’alcool, peut-être toi.”

Loin d’être indifférent à la peur de mourir, celle-ci le terrifiait. Toutes ces questions métaphysiques ayant un lien avec la notion de l’existence le hantait depuis des années. Son trépas aurait pu se tenir devant lui et il n’aurait pu que fuir, pourtant le travail de toute sa vie l’attirait plus que la fuite et le magnétisme de la vampire l’avait cloué sur place. Au point qu’il ne bougea pas d’un pouce lorsqu’elle toucha sa joue en replaçant une mèche rebelle. La tentation de prendre ses jambes à son cou s’était dissipée et d’ailleurs, il n’était pas sûr d’aller bien loin.

Elle continuait à lui parler, le questionnant sur son état et pourquoi il ne courrait pas comme un idiot en criant au secours. Fait avéré, il ne pouvait pas et il ne voulait pas. Il la laissa se pencher sur lui à nouveau, sentant malgré lui son pouls s'emballer et lui échapper. Son sang lui battait les tempes et la vampire pouvait le sentir en posant sa main sur sa jugulaire. Il ne voulait pas jouer les Psy sur elle, ne sachant pas comment elle pourrait réagir. Comment prendrait-elle ses réflexions ?


“Parce que je ne veux pas.”

Face à cette vampire qui venait de se pencher sur son coup, il ne pouvait qu'espérer qu'elle n'ait pas encore fini de jouer avec lui et qu'elle avait encore des choses à dire. Il se savait dans son jeu et il lui était impossible d'y échapper même s'il en avait eut envie. Il devait s'espérer être assez jeune et innocent pour qu'elle reste intéressée et qu'elle veuille le préserver en quelque sorte.

“Si je courrais, tu me pourchasserais ?” dit-il en sentant ses cheveux lui caresser la peau.

Comment arrivait-elle à mêler dangerosité et à être si mélodieuse ? Il n'avait jamais été aussi près de la mort et aussi vivant. Il sentait la vie parcourir chaque fibre de son corps et l'emplir comme un électrocution de défibrillateur dans le torse qui le tirait vers le haut. Pourtant, il se sentait joueur, téméraire à cause de l'alcool, ou autre.


“Tu me courrais après ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Éloïse Galtier

avatar

Race : Vampire
Lieu d'habitation : Appartement chic au centre-ville
Métier/Occupation : OM et contrats d'assassinats des fois.

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Lun 24 Aoû - 15:40

Il ne voulait pas? Éloïse fut étrangement satisfaite de sa réponse. Il était bien étrange cet homme. Elle aimait les défits et il en était un bien intriguant. Elle ne pouvait se débarrasser de lui maintenant, il était trop fascinant et semblait savoir tant de choses, avoir tellement de connaissances à partager. Malgré son désir de planter ses crocs dans son cou, Éloïse avait une petite hésitation qui l'empêchait d'agir. Elle désirait le préserver encore. Le garder pour elle encore un peu. Elle entrouvrit les lèvres, mais son geste resta en suspens.

“Si je courrais, tu me pourchasserais ?”

Elle se redressa avec surprise et le dévisagea un moment intriguée. Un mince sourire étira ses belles lèvres et elle posa ses mains sur les épaules du jeune homme pour le maintenir contre le dossier du banc. Elle pouvait sentir le sang parcourir ses veines chaudes et son coeur battre sous ses paumes blanches. Il était désirable et la vampire frissonna en sentant l'odeur qu'il dégageait. Sa détermination brillait dans ses grands yeux et la jeune femme ricana avec enthousiasme. Un être humain bien téméraire, ou peut-être simplement un peu idiot? Qu'importe, elle avait le désir de jouer aussi. Jamais elle n'avait cru que c'était possible. Elle se sentait comme une gamine qui allait jouer à la cachette. Mais elle doutait de son réel rôle dans cette partie de cachette. Allait-elle se cacher aussi? Ou allait-elle être la seule à chercher? Allait-il fuir avant la fin ou allait-il jouer jusqu'au bout avec elle malgré les possibles conséquences? Elle avait bien envie de savoir.

“Tu me courrais après ?”

La vampire se redressa lentement devant le jeune homme et étira doucement son bras vers lui pour lui offrir la main et l'aider à se relever. Le vent siffla contre sa nuque agitant ses longs cheveux autour de son corps tendu de plaisir, faisant frissonner sa peau de porcelaine. Elle leva son visage vers le sien et le regarda droit dans les yeux en lui offrant un sourire suave le regard rouge brillant comme de la lave en fusion. Elle recula d'un pas alors que la lune sortait timidement de derrière les quelques nuages qui traînaient paresseusement dans le ciel et les rayons argentés vinrent s'affaisser contre son corps svelte lui donnant l'allure d'un fantôme. Elle écarta les bras doucement, paumes tourner vers lui, lèvres entrouvertes, le corps tendu par l'appréhension. Elle espérait qu'il soit agile et rapide.

-Cours petit lièvre, ne te retourne surtout pas, minauda-t-elle du bout des lèvres en lui offrant un sourire inquiétant.

La ville était bien grande, la nuit encore jeune. Elle avait tout son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t275-eloise-galtier-pire-cauchemar-ou-alliee-termine#3913
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Ven 28 Aoû - 14:00

Sans le vouloir, il était rentré dans son jeu. Laissant l'alcool faire le reste, il semblerait qu'Alec soit devenu plus idiot que boulet. Il savait que s'il avait été dans son état normal, il se serait enfuit mais la tentation était trop grande, la tentation de cette vampire avait prit le dessus complètement et il était encore trop subjugué pour prendre les bonnes décisions. Elle était penchée vers lui l'empêchant de se lever, de bouger et c'est assez agréable, presque coquin. Bien malgré lui, il avait poussé cette dernière question et voilà qu'elle le prenait aux mots. Un nouveau sourire c'était dessiné sur son visage, un sourire d'envie, elle en frissonnait presque.

Quel revirement... Peut-être le fascinait-elle vraiment après tout, à moins que ça ne soit que l'effet de son sang sur elle. Comment savoir ? Elle se redressa lentement et, à sa surprise, elle lui tendit la main. Il l'attrapa et s'aida de l'appui qu'elle lui avait généreusement offert pour se lever. Une fois debout, il se rendit compte qu'il était bien plus grand qu'elle et il la regarda droit dans les yeux alors que le visage de la jeune femme était balayé par le vent.

Dans la lumière de la nuit, qui finalement montrait le bout de son nez, elle était encore plus fascinante. Sa mine fantomatique était encadrée par deux yeux rouges éclatants de vie et de danger. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait, c’était comme si elle exerçait un magnétisme sur lui, une sorte d’hypnose. Etait-ce donc vrai ce qu’on disait à propos du charme des vampires ? Etaient-ils si ensorcellants qu’ils vous manipulaient sans le savoir ? Alec ne savait plus quoi penser. Il se voyait agir, s’entendait parler mais il n’avait pas le contrôle complet de son corps et de ses pensées. Elle n’avait pas prit possession de lui l’obligeant à faire des actions contre son gré mais il était définitivement dans un état second, l’alcoool aidant.


“Il va être bien difficile de ne pas me retourner.” Dit-il avec un sourire.

Il était indéniable qu’elle était d’une beauté rare, ce genre de beauté inquiétante et dangereuse qui pouvait attirer un homme sans qu’il ne s’en rende compte. Tout le monde devait se retourner sur son passage, c’était l’évidence même, si seulement elle pouvait se débarasser de la dureté sur son visage, elle en deviendrait bien plus belle, plus humaine. Ça le surprenait de rester dans cette situation de danger, sans avoir bu il y a bien longtemps qu’il serait partie. Pourtant, elle n’avait pas mit ses menaces à exécution et il était extrêmement curieux de connaître le fond de sa pensée, ses idées et sa vision des choses.

Le jeune homme toujours aussi fasciné ne savait pas comment il tenait sur ses jambes sans tanguer mais il y arrivait. Il lui faudrait quand même quelques secondes de plus afin de vérifier qu’il puisse bien courir sans se viander mollement sur sol. Franchissant l’espace qui les séparait, il se pencha vers elle, chacun son tour, et lui murmura à l’oreille :


“Commence à compter...”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Éloïse Galtier

avatar

Race : Vampire
Lieu d'habitation : Appartement chic au centre-ville
Métier/Occupation : OM et contrats d'assassinats des fois.

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Mer 2 Sep - 21:24

“Il va être bien difficile de ne pas me retourner.”

Son sourire était ravissant et Éloïse lui en offrit un à son tour avant de ricaner.

-Pas trop souvent alors.

Sourire en coin, elle croisa les bras sur sa poitrine et arqua un sourcil, se crispant d'impatience dans l'attente. Elle ferma les yeux quelques secondes et prit une grande inspiration ; humant l'air frais, les odeurs environnants, le parfum de cet humain qu'elle aimait de plus en plus sans pouvoir expliquer ce qui l'attirait réellement chez lui, sa témérité? Sa curiosité? peut-être la fascination qu'il lui portait. Elle ne savait même pas son nom. Comme bien de ses victimes d'ailleurs, mais lui, il était bien différent de ses repas, il avait quelque chose de plus, de précieux qui empêchait la vampire de jouer son rôle proprement. Elle le traitait presqu'en égal, se résignant à ne pas le blesser, lui laissant son sang en entier sans se permettre d'en prendre une seule petite goûte... Bien, pour le moment.

Elle ouvrit lentement les yeux quand les froissements des vêtements du jeune homme se rapprochèrent. Il fut devant elle, tout près d'elle, en un rien de temps et elle dû lever son visage vers le sien pour le regarder droit dans les yeux. La lune éclairait son visage et elle entrouvrit les lèvres en le  contemplant d'un air effaré. Il se pencha vers elle et elle put sentir la chaleur que son corps plutôt imposant dégageait. Un frisson lui parcouru l'échine ; elle ne pouvait se rappeler la dernière fois qu'elle avait senti la morsure d'un corps encore chaud et vivant si près d'elle sans que ce ne soit une de ses victimes. L'orsqu'elle sentit son souffle dans son cou, elle ferma les yeux et pinça les lèvres en décroisant les bras.

“Commence à compter...”

Le vent se leva de nouveau à ce moment et elle ouvrit lentement les yeux pour le dévisager au travers de ses longs cils noirs, sans sourire, le considérant longuement d'un air indéchiffrable. Après quelques secondes un mince sourire étira ses lèvres et son regard rougeoyant se mit à briller tel le regard d'un dangereux animal sauvage. Elle le contourna et le frôla au passage pour retourner s'asseoir sur le banc où elle couvrit son visage de ses mains blanches ; elle se mit à compter à voix haute du bout des lèvres sans pouvoir retenir son excitation. Qu'elles sensations extraordinaires cet homme lui offrait... Jamais elle ne s'était sentie ainsi au par avant. Elle voulait que la nuit ne se termine jamais, qu'elle resta avec lui encore un peu. Si elle ne le trouvait pas avant le lever de l'astre solaire... Le reverrait-elle un jour? Une nuit en fait. Allait-elle à nouveau croiser son chemin? Et enfin savoir ce qui semblait tant l'accabler. Elle ne savait toujours pas pourquoi il s'était perdu dans la boisson ni pourquoi il était si amer. Elle n'avait jamais vraiment eu de réponse. Peut-être une autre fois ; elle l'espérait bien.

Éloïse savait qu'elle ne le laisserait jamais vraiment partir. Il avait enflammé quelque chose en elle et attisé sa curiosité à un point tel qu'elle se fit presque la promesse de veiller sur lui, de le protéger des dangers, elle, étant le seul danger qui avait le droit de peser sur lui. Elle serait son ombre durant les nuits éclairées par les éclats glacés de la lune. Elle ne savait pas ce qui lui prenait, peut-être un jour ne voudra-t-elle plus être cet ange gardien que les humains recherchent tant durant leur vie, mais pour l'instant, secrètement, elle avait le désir d'avoir un petit animale faible à surveiller. Mais personne ne devait savoir, pas même lui. Surtout, pas lui, si elle venait à lui faire du mal, il ne devait pas se sentir trahit. Un nouveau sourire éclaira son visage d'albâtre au travers de ses mains. Éloïse la vampire protectrice. Quelle ironie. Mais une nouvelle pensée la fit frissonner : et s'il était un membre de l'U.D.P.H... Elle ne le savait pas. Un mercenaire peut-être, il ne semblait pourtant pas bien dangereux. Elle balaya cette pensée d'un grognement et serra les mâchoires. Elle se ferait un devoir de savoir la vérité à son sujet, lorsque le moment sera venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t275-eloise-galtier-pire-cauchemar-ou-alliee-termine#3913
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Jeu 3 Sep - 14:31

Captivé, il redressa légèrement la tête l’admirant de près alors qu’elle le considérait sans un mot, sans un geste. Elle était si près, il aurait été si facile de franchir le peu d’espace qui les séparait. Pourtant il s’en fit rien et l’expression de la vampire changea doucement en une risette qui le fit rigoler doucement. Si il avait su que ces deux là aurait put s’entendre, il aurait certainement essayé des lui parler lui longtemps avant de suggérer un jeu. Elle était si fascinante qu’il se demandait bien ce qu’une simple conversation pouvait être avec elle. Il pouvait le dire, il était sous le charme, complètement sous le charme. Que se passerait-il si ils se perdaient de vue en cette nuit. Il ne la reverrait jamais... Il ne pourrait jamais la trouver. Pas de nom, juste un visage, un style vestimentaire et un comportement de prédatrice, le Prof n’avait pas les ressources pour la retrouver.

Il lui était déjà assez difficile d’etudier ces créatures sans jamais les rencontrer mais en retrouver une en particulier... Non, jamais il n’y arriverait. De toute façon, il n’aurait peut-être pas besoin de se poser la question, elle le rattraperait sûrement. En songeant à ce jeu dans lequel ils s’étaient lancés, Alec réalisa qu’il ne pouvait pas sortir des limites du Parc. Courir serait déjà assez compliqué mais, s’il devait transporter son sac, casque et bouteille avec lui, il aurait atteint l’impossible. Ça aurait été un doux moyen de s’assurer que la vampire le rattrape. Néanmoins, il faudrait bien qu’il récupère ses effets à un moment ou un autre.

Souriant toujours, il la suivit dans yeux alors qu’elle le contournait et le frolait. Quelle joueuse... Ces deux là auraient certainement put continuer à se tourner autour longtemps et sans se lasser, c’était assez rafraîchissant à vrai dire et un vrai comble si on considérait qu’elle était vampire. La regardant s’asseoir et se couvrir les yeux, il étira ses jambes et sentit certaines de ses articulations craquer et inspira une bonne bouffée d’air frais. Au final, ce n’était pas une si mauvaise nuit pour courir un peu. Il jeta un dernier coup d’œil à la jeune femme résistant à l’envie de revenir vers elle et embrassa l’horizon de vue. Sous le couvert des arbres et la rumeur faible de la lune, c’était un terrain rtès approprié pour leur petit jeu. Il sourit et s’élança sur l’herbe.

Doucement pour commencer puis plus vite, il courrait vers les arbres. Bizarrement, il ne trébuchait pas et ses jambes semblaient le porter convenablement. Il souriait même, ravi de se nouveau développement et passa sous les blanches basse. Le Prof connaissait ce Parc comme sa poche, il y passait beaucoup de temps et adorait flâner par-delà les chemins. Pourtant, cette fois, s’était du sérieux, c’était une course dans un endroit désert et quelle belle course. Le jeune homme courrait déjà depuis un petit moment mais avait perdu la notion du temps. Cela aurait aussi bien put être 1 minute que 3 ou 5. Il n’aurait su le dire. Sa course ralentie d’elle-même alors qu’un poing de côté se fit sentir et qu’il réalisa qu’il devait reprendre son souffle. S’arrêtant non loin de la marre, il prit de grandes inspirations tout en regardant derrière lui. Rien...

Ce ne fut pourtant pas ce qui avait derrière lui qui attira le plus son attention que ce qu’il y avait devant lui. Au loin, il entendit du bruit. Une sorte de marche en cadence qui était juste à portée d’oreille et des petites lumières qui se rapprochaient, comme des lampes torches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Éloïse Galtier

avatar

Race : Vampire
Lieu d'habitation : Appartement chic au centre-ville
Métier/Occupation : OM et contrats d'assassinats des fois.

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Sam 5 Sep - 16:41

Les sens aux aguets, elle écoutait le moindre son qui se rendait à elle. Chaque pas que le jeune homme faisait libérait les parfums de la rosée et enivrait la jeune femme qui s'allongea sur le banc, yeux fermés et comptant du bout des lèvres. Elle voyait le trajet qu'il faisait dans le parc, elle savait exactement où il était. Un mince sourire étira ses lèvres et elle se concentra sur autre chose pour avoir le plaisir de le chercher réellement. Traquer sa proie comme l'animal qu'elle est. Les sons environnants de la ville lui parvenaient comme de légers murmures sombres, l'odeur de ces quelques personnes qui trainent les pieds dans la rue, désorientés et effarés. Le vent faisait bruisser doucement les feuilles qui semblaient chanter pour elle. La vampire ouvrit doucement les yeux et fixa le grand vide que le parc lui offrait. Lentement, elle retira son châle qu'elle posa sur le banc, puis elle s'attaqua à ses bottes qu'elle posa sous le banc avant d'attacher ses cheveux en une longue tresse serrée. Elle leva les yeux vers le ciel qui s'était couvert de nuages à nouveau cachant la lune et ses rayons protecteurs. Un frisson d'appréhension lui traversa tout le corps et elle se leva, excité par la course qui l'attendait. Éloïse huma l'air longuement avant de s'engouffrer dans la noirceur du parc.

Elle sautait agilement par-dessus chaque petits obstacles, se glissait entre les arbres avec une grâce toute féline, s'arrêtait pour profiter de la superbe nuit qui s'offrait à elle. Jamais elle ne s'était senti si libre, ce qu'elle vivait en ce moment était bien mieux que n'importe quel vin, note de musique ou victime. C'était différent, elle se sentait presqu'humaine. Un poids énorme venait de quitter ses épaules alors qu'elle courait dans l'herbe mouillée, qu'elle se laissait aller sans craindre les regards de ses pairs. Elle était libre de faire ce qu'elle voulait et de mettre ses instincts meurtriers de côté. L'horrible chat sauvage devenait un simple chaton qui ne pensait qu'à s'amuser avec ce qui lui tombait sous les griffes. Mais ce jeune homme était bien plus, il était comme un souffle frais, revigorant, dont elle semblait déjà ne plus pouvoir se passer. Elle s'arrêta soudain et une boule lui monta à la gorge. La vampire ferma doucement les yeux en soupirant. Elle allait tout de même devoir abandonner ce jeune homme. Il était trop dangereux pour elle, il en savait trop sur son cas, Vyle et Luce ne devaient jamais l'apprendre, s'ils venaient à le savoir, elle mettrait le jeune homme et elle-même en danger. Éloïse se frotta les yeux en pinçant les lèvres et s'agenouilla au sol pensive, paupières closes. Elle ne voulait pas y penser, pour l'instant ce qui importait était lui, lui seul, le plaisir qu'il lui offrait était trop précieux pour qu'elle ne le laisse glisser entre ses doigts.

Un immense frisson parcouru son corps en entier et elle se redressa d'un coup en ouvrant des yeux hagards. Elle avait senti quelque chose... Une autre odeur, peut-être deux, plus précisent que celles en villes, plus fortes et bien différentes de celle du jeune homme. L'appréhension et la crainte la gagna, qui pouvait bien prendre une marche à cette heure-ci? Elle fronça les sourcils et se dirigea vers cette odeur piquante et désagréable. L'odeur la dirigea sans qu'elle ne le sache jusqu'au jeune homme qui était figé sur place. Elle fronça les sourcils, les deux personnes se rapprochaient dangereusement de lui et allaient le voir. Éloïse bondit sur lui et posa sur main sur sa bouche et agrippa sa taille de son bras pour l'amener dans l'ombre avec elle. Elle se blottit contre un arbre et poussa un petit grognement en montrant les crocs avec hargne. Attendant qu'ils se rapprochent. Lentement elle lâcha prise et laissa le jeune homme respirer un peu. Elle se pencha légèrement vers l'avant pour observer les deux hommes. Elle avait le choix sur leur sort : les tuer, les fuir, les assommer, attendre qu'ils ne partent. Elle cacha son visage dans l'une de ses paumes en psalmodiant ; ils avaient oublié leurs effets sur le banc de parc, si les deux hommes étaient des gardiens, des policiers ou peu importe ils partiraient à leur recherche dès qu'ils verraient les vêtements et la bouteille.

Éloïse se retourna vers le jeune homme. Elle vint vers lui de nouveau et posa son index contre ses lèvres pour l'empêcher de parler. Elle devait attendre qu'ils se rapprochent. Pourtant quelque chose la retenait de leur sauter à la gorge. Elle ne pouvait pas tuer ces gens devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t275-eloise-galtier-pire-cauchemar-ou-alliee-termine#3913
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Mar 8 Sep - 10:12

Intrigué, il resta sous le couvert des arbres tout en voyant deux hommes s’approcher. Ils avaient en effet des torches en main mais leurs silhouettes étaient encore trop sombres pour qu’il puisse distinguer quoi que se soit. Le seul bruit de leurs bottes sur le sol et les hâlos de leurs lampes signalaient leur présence. Totalement focalisé sur ce point c’est à peine si le bruissement félin de la vampire lui parvint avant qu’elle ne le tire en arrière. Sans la poigne qu’elle avait utilisée ni le fait qu’elle avait couvert sa bouche l’empêchant de s’exclamer, il aurait bien put révéler leur position. Pourtant, il resta silencieux, voyant d’un coup d’œil que ce n’était pas une étrangère qui l’avait attrapé de la sorte mais bien la jeune femme avec laquelle il avait passé une bonne partie de la nuit.

Il se détendit immédiatement en la reconnaissant mais accueillit bien volontiers le relâchement qu’elle exerçait lui. Finalement libre de bouger et parler, il se pencha lui aussi mais n’arrivait toujours pas à appercevoir qui arrivait. Sans lumière pour les aider, seuls les contours des nouveaux venus lui apparaissaient mais cela ne lui disait rien qui vaille. Ces hommes marchaient avec un but précis soutenant une cadence rapide comme si ils avient une destination sûre. Alors qu’il allait chuchoter quelque chose à la vampire il s’interrompit en pleine lancée en sentant un des doigts de cette dernière se poser contre ses lèvres. Décidément, elle avait décidé de l’empêcher de bouger ou parler par tous les moyens possibles.

Pour la première fois depuis qu’ils avaient quitté le banc, il la regarda droit dans les yeux. La confiance et le contrôle total qui irradiait d’elle avait disparut, fondu comme neige au soleil. A la place, il y vit une certaine confusion et plus une peur. Elle restait bien sûre dangereuse et nota qu’elle ne s’était pas défaite de sa hargne. Encore plus qu’avant elle semblait osiller entre une question de vie ou de mort, comme si elle répugnait à comettre un crime. Cette indécision le troubla plus que lorsqu’elle était dirigée vers lui et il leva les yeux avec les deux hommes qui s’avançait. Ses yeux s’arrondirent alors qu’il comprit où résidait son trouble. Le Prof l’enlaça au niveau des épaules en la serrant contre lui et hôcha négativement de la tête. Cette maigre étreinte ne l’empêcherait pas de se défaire, elle était beaucoup plus forte que lui après tout mais il voulait l’empêcher de commettre l’irréparrable.

Non, elle ne les tuerait pas. Elle ne bougerait pas. A côtés d’eux, sur le sentier, les deux hommes étaient devenus plus visibles. Ils portaient des tenues militaires et étaient armés. Alec frémit tout en les regardant s’arrêter à une fourche non loin d’eux.


- Tu vois quelque chose ? demanda l’un deux.
- Non, rien de rien. Répondit l’autre.
- Qu’est-ce qu’on fait ? On a rien vu passer mais notre source est formelle, ils devraient être dans le coin.
- Le reste de l’escardon est déployé en amont, on va couvrir ce côté et remonter en boucle vers l’endroit de leur signalement pour rejoindre les autres. Reste sur tes gardes.

Les deux hommes bifurquèrent sur le côté laissant le chemin par où ils étaient venus libre et désert. A en juger parce qu’ils venaient de dire, ces deux militaires cherchaient deux personnes. Des fugitifs ? Se pourrait-il que se soit eux qu’ils recherchent ? Que quelqu’un les aient vu sur le banc et aient appelé les autorités. Sans doute auraient-ils contacté la police et pas l’armée. Se pourrait-il que se soit elle qu’il cherche, que quelqu’un ait vut sa non-humanité ? Alec avait toujours douté de la sympathie que le gouvernement pouvait porter aux personnes comme cette vampire, sinon se ne serait pas un secret d’état. Il la relâcha gardant ses yeux sur les deux hommes qui leur tournaient le dos et s’éloignaient désormais au pas de course.

“Tu dois partir...” dit-il tout bas, assez pour ne pas être entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Éloïse Galtier

avatar

Race : Vampire
Lieu d'habitation : Appartement chic au centre-ville
Métier/Occupation : OM et contrats d'assassinats des fois.

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Mar 22 Sep - 21:35

Éloïse serra les dents et ses crocs se logèrent dans sa chair, elle avait envie de leur sauter à la gorge, des les torturer jusqu'au lever du jour et de se repaître de leur sang jusqu'à ce qu'ils en soient complètement vidé avant de déposer leur dépouille sur le seuil de la mairie. Un frisson de rage fit frémir sa peau mâte et elle vacilla sur ses jambes en les contemplant d'un oeil dangereusement vorace. Elle fit un pas vers eux, mais son geste fut interrompu par le jeune homme qui venait de l'enlacer contre lui. Cette étreinte la troubla et elle entrouvrit les lèvres avec confusion, mais elle garda un silence inquiet et elle se calma au contact de son corps. Elle se sentait comme une jeune fille qui, pour la première fois, se sentait en sécurité et protégée. Éloïse n'avait jamais été protégée par quelqu'un même lorsqu'elle était humaine. Son père l'avait vendu à une famille de vampire, cette famille avait voulu sa mort, elle avait été capturée par des militaires qui avaient passé des années à la torturer. Même son infante voulait sa mort et ne veillait aucunement sur elle. Elle était seule et entourée de danger et de gens qui voulaient sa mort. Mais pour la première fois, elle vivait le contraire. Bien sur il ne la serrait pas, car il craignait qu'elle ne se fasse attaquer, mais il ne voulait pas la laisser s'attaquer à des militaires, bien qu'ils soient pratiquement plus dangereux qu'elle en ce moment. En effet, ils semblaient être nombreux en ce moment, les deux qui étaient devant eux n'étaient pas seuls et ils étaient armés comme s'ils allaient à la guerre. Éloïse eut un mauvais pressentiment. Étaient-ils ici pour elle? Si oui, comment avaient-ils su qu'elle était là?

Le jeune homme frémis contre Éloïse qui frissonna à son tour en osant glisser ses bras contre lui, autour de ses côtes. Elle se tourna vers le chemin de terre et les vit enfin. Ils étaient très grand, très armés, et vêtu comme ceux qu'elle avait vu à l'entrer de leur base, ils ne venaient pas simplement patrouiller, ils venaient chercher un monstre, mais qui? Elle leva le visage vers le jeune homme qui observait d'un oeil septique les deux hommes. Elle tendit l'oreille et les écouta à son tour avant de rester le souffle couper. Le jeune homme était-il en danger lui aussi? Si c'était le cas elle était entièrement responsable. Elle ne pouvait le laisser ici seul, c'était à son tour de le protéger. Elle l'avait mis en danger et s'il devait lui arriver quelque chose, Éloïse ne pourrait jamais se le pardonner. Il la relâcha soudain et elle s'éloigna d'un bond en avalant de travers. Si cela n'avait été de lui, les deux militaires seraient déjà morts. Elle plissa le nez de mécontentement en regardant ses proies partir au pas de course et se retourna vers le jeune homme.

"Tu dois partir..." 

La vampire ferma les yeux et pinça les lèvres sans répondre, toutes leurs affaires étaient restées sur le banc, elle ne pouvait les laisser là, lui non plus d'ailleurs, c'était trop risqué d'aller les chercher, mais c'était presque pire de les laisser là, si quelqu'un venait à les ramasser, l'armée pouvait être très surprenante côté technologie, Éloïse avait eu la chance de goûter à quelques inventions des plus imaginatives, qui sait ce qu'ils pouvaient faire de quelques petits objets oubliés au milieu d'un parc. Elle fut de nouveau près de lui et elle leva son visage vers le sien en le fusillant du regard. 

-Il est hors de question que tu restes ici seul, souffla-t-elle en le regardant droit dans les yeux. Ils ne feront pas exception parce que tu es humain, s'ils pensent que tu as quelque chose à voir avec les deux fugitifs dont ils parlaient, ils feront tout pour te faire avouer, je suis très connaisseuse de leur technique, laisse moi te dire qu'elles sont plutôt persuasives...

Elle frissonna de dégoût et de crainte avant de glisser ses doigts entre ceux du jeune homme. 

-Et si tu es la personne qu'ils cherchent, cela risque d'être encore pire. Et même si tu n'as rien à voir avec tout cela, ils ne te laisserons pas partir avant d'avoir décider que tu ne mentais pas... Ne reste pas ici seul, c'est bien trop dangereux et si tu te fais prendre par ma faute, je ne me le pardonnerais jamais, alors suis-moi je t'en prie.


Elle passa sa tête au travers des arbres et observa l'endroit avant d'humer l'air longuement.

-Nous allons devoir aller chercher nos choses sur le banc avant eux... Ils ne sont toujours que deux dans le parc pour l'instant, nous devrons faire vite.


Elle se tourna de nouveau vers lui, hésitante et soupira avant de le regarder de nouveau, lèvres pincées.


-S'ils venaient à nous voir, promets-moi que tu ne m'empêcheras pas de les tuer, dans leur monde c'est eux ou nous... Et je ne peux les laisser nous approcher, même s'ils pensent que nous ne sommes que deux adultes qui se promènent dans le parc, ils vont me voir tout de suite... 


En effet, Éloïse était sûrement le monstre le plus connu de l'U.D.P.H, elle était l'une des rares, sinon la seule à s'être enfuie après avoir tuer près d'une dizaine de militaire, personne ne pouvait l'oublier maintenant, pour l'instant, et elle ne pouvait quitter Ténébris, elle était prisonnière. Elle lança un regard suppliant au jeune homme et lui serra la main avec force, il ne pouvait pas refuser, même s'il s'interposait, il ne l'empêcherait pas de les tuer, mais il pourrait être gravement blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t275-eloise-galtier-pire-cauchemar-ou-alliee-termine#3913
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Jeu 24 Sep - 21:04

La vampire se défit de lui, encore plus hargneuse que précédemment et le regardait d’un œil coupable. C’est vrai qu’il avait essayé de l’empêcher d’agir, de commettre un meurtre et de se débarrasser de ces deux militaires mais il n’avait pas le choix. Il n’aurait pas supporté de la voir faire ça. C’était bien entendu dans sa nature de chasser et de se nourrir mais elle n’avait pas cette intention. Elle voulait tout simplement tuer, vite et bien. Ça, il ne pouvait le concevoir, même pour sa propre protection il n’aurait pas été capable de protéger son existence si la réponse était un meurtre. Du moins, il ne s’en croyait pas capable.

Alors qu’elle le regardait avec insistance, il nota tout même qu’elle n’avait pas agit et qu’elle était restée contre lui jusqu’à ce que les deux militaires s’éloignent. Elle aurait put très facilement l’écarter et passer outre son objection mais elle n’en avait rien fait. Puis... vint les mises en garde. Une en particulier qui lui fit froid dans le dos. Il avait du mal à croire ce qu’elle disait et combien elle croyait en tout ce qu’elle expliquait. La jolie blonde dû le voir car elle attrapa sa main avec insistance.


“D’accord, je te suis.”

Elle avait réussit à lui faire peur et une bande de militaires au loin l’effrayait encore plus qu’une vampire tout près de lui. Si elle lui avait foutu une petite frousse en se dévoilant, ça n’était rien devant ce qu’il ressentait en ce moment. C’était tout de même bizarre que quelqu’un ait donné un signalement dans un Parc en pleine nuit. Comme si on les avait vu et qu’on ait appelé du renfort. Il n’y comprenait strictement rien. Pourtant une autre partie de cache-cache commençait et les personnes en face de lui n’allaient pas attendre sagement en comptant qu’ils aient disparu dans la noirceur de la nuit, ils seraient sur eux en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

Bon, ils devaient faire au plus vite et tenter de sortir du Parc sans se faire voir. Tu parles d’un challenge, c’était presque impossible. Peu confiant en ses capacités, le Prof n’ignorait pas qu’il n’avait aucune chance face à des personnes entraînées. De plus, il ne s’était pratiquement pas retrouvé dans une bagarre. A part à l’Université, durant une soirée ou quelques fois, certains de ses potes dépassaient les bornes et il aidait à les sortir mais jamais avec violence. Qu’est-ce qu’il y connaissait à la force, la brutalité, se battre en général, strictement rien. Alors qu’il acquiesçait à la demande de la blonde de s’éloigner, il resta bloqué parce qui suivit. Lui ? Ne pas l’empêcher de tuer quelqu’un ?


“Tu ne peux pas me demander ça...” lui dit-il interdit.

Il ne pouvait endurer cette idée qu’elle comptait tuer sous ses yeux. Non... C’était au delà de lui, bien au delà ses convictions. Il ne pouvait pas faire une entrave à ses principes jusqu’à ce point, c’était parfaitement impossible ! Même s’il l’avait voulu, il n’aurait pas pu.


“Non.” Dit-il en lui serrant la main en retour. “Je ne peux rien te promettre. Est-ce que tu pourrais me promettre de partir si je te le demandais ?”

Ce n’était pas vraiment une question, il connaissait déjà la réponse. La vampire serait déjà loin si elle l’avait voulu et il serait désormais seul. Pourtant, contre toute attente, elle était là. Il regarda aux alentours, pensant ce qu'il se passait. Rien... Pas un bruit, pas un son ne lui parvenait. Il se demandait bien comment il se mettait dans des situations pareilles, c'était sur-humain comme situation. Sur-humain justement, laissant la jeune femme en charge, il lui fit signe de mener la marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Éloïse Galtier

avatar

Race : Vampire
Lieu d'habitation : Appartement chic au centre-ville
Métier/Occupation : OM et contrats d'assassinats des fois.

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Mar 3 Nov - 3:20

Elle se glissa entre quelques arbres, le souffle court et le jeune homme près d'elle, elle aimait sentir la chaleur de son corps près du sien et contrastant avec le froid glacé de sa peau pâle. Elle ne pouvait lâcher sa main de peur de le perdre. Il était maintenant à elle qu'il le veuille ou non. Elle ne pouvait plus se résigner à le laisser partir. 
Le vent s'était levé et elle pouvait sentir l'odeur de la poudre et de la terre qui collait à la peau des militaires. Ils sentaient le sang séché et la sueur. Un haut le coeur la fit vaciller et elle figea en écoutant ce qu'il lui disait. La vampire se retourna vers le jeune homme et elle le dévisagea un moment, lèvres entrouvertes, interdite. Bien sur que non! Elle n'était une lâche. Encore moins maintenant qu'il était là et qu'elle le savait en danger. Elle fronça les sourcils sans ouvrir la bouche et se mordit la lèvre pour ne pas répondre, il devait bien savoir ce qu'elle pensait. Si elle avait voulu partir elle l'aurait fait, et il aurait été sur ses épaules à moitié conscient. Il lui fit signe d'avancer et de les guider, ce qu'elle fit sans se faire prier. Plus vites ils arrivaient au banc et plus vite ils pourraient partir et se cacher loin du parc, s'ils avaient le temps. Son vente était noué et elle vacillait sur ses jambes. Elle ne voulait pas retourner là-bas. Jamais elle n'avait eu plus peur qu'aujourd'hui. Les images horribles qui avaient peuplés ses nuits de cauchemars la hantaient en ce moment même et la faisaient frissonner d'horreur. 
Les doigts toujours enlacés dans ceux du jeune humain elle le guida dans la nuit noir, la lune était à nouveau cachée sous d'épais nuages, ce qui leur donnait un avantage, léger, mais c'était un avantage tout de même. Elle s'arrêta un moment et s'adossa à un arbre avant de fermer les yeux et d'écouter attentivement le silence. Un silence lourd et horriblement inquiétant. Inquiète elle passa la tête derrière l'arbre et observa les alentours. Le banc était à quelques pas d'eux et rien autours ne bougeait. Tout était d'un calme et d'un silence de mort. Elle s'approcha lentement du sentier légèrement éclairé du lampadaire, le jeune homme derrière elle et s'arrêta au milieu du chemin pour humer l'air.
La vampire frissonna et baissa les yeux au sol où la terre avait bougée un peu. Elle s'accroupit lentement au-dessus du sentier et passa ses doigts sur la surface où elle pouvait distinguer des traces de bottes, lourdes et d'une largeur impressionnante. Éloïse blêmi, elle était déjà si blanche, qu'elle semblait devenir transparente. Elle leva doucement son visage vers le jeune homme, la lèvre inférieure tremblante et les pupilles dilatées. 

-Ils sont passés par ici... murmura-t-elle dans un souffle semblable à une brise froide. 

Elle se releva lentement, tressaillant sur ses jambes molles. Ils devaient savoir qu'ils viendraient chercher leurs effets. Où étaient-ils cachés? Éloïse crue qu'elle allait s'évanouir. Jamais elle n'aurait cru vivre d'émotions si fortes maintenant qu'elle était immortelle. Un bruit derrière la fit sursauter et elle se retourna d'un coup en montrant les crocs, protégeant son humain de ses bras, se mettant devant lui pour empêcher qui que ce soit de le toucher. Plus rien ne se produisit par la suite. Un silence lourd et inquiétant venait de s'abattre sur eux et les écrasait de son poids effrayant. Éloïse s'affolait de plus en plus, elle ne voulait pas perdre le contrôle de la situation ils devaient faire vite. Étrangement, elle hésitait à toucher à ses bottes. Il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t275-eloise-galtier-pire-cauchemar-ou-alliee-termine#3913
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Mer 2 Déc - 13:58

Alec suivit la jeune femme sans broncher, ne se rendant pas compte de la transition qui venait de se produire entre eux. Ignorant le fait qu'il appartenait désormais à la vampire et, qu'il dépendait complètement de son bon plaisir, le Prof essayait tant bien que mal de se frayer un chemin à sa suite. Plus il avançait, et plus il désespérait de voir le banc. Avait-il courut plus vite et plus loin qu'il ne l'avait cru ?

L'étreinte de la vampire se fit plus forte contre sa main et il y sentit la crainte et une certaine peur. Lui aussi était effrayé, plus qu'il ne l'avait jamais été, plus qu'il ne pouvait se souvenir. Enfant, il avait eu les mêmes craintes que d'autres. Le noir, des monstres sous le lit, la liste était longue... Plus tard, adolescent, la peur de l'inconnu c'était transformée en passion dévorante qui, au lieu de l'effrayer, le fascinait complètement, La vampire à ses côtés en était presque l'allégorie vivante et l'épouvante qui étirait ses traits ne le rassurait nullement. C'était une bien étrange sensation de voir une des personnes qu'il avait tant admiré avoir un telle faiblesse.

Blanche comme la neige, presque maladive, il lui rappelait bien d'autres personnes qui lui avaient montré leur fragilité et il ne pouvait l'ignorer. S'avançait vers sa lèvre tremblante, il l'aida tant bien que mal à se relever accueillant sa remarque avec autant d'impassibilité qu'il le pouvait. Regardant à son tour le sol, gardant la vampire contre lui, il ne distingua pratiquement rien au milieu de la terre, peut-être quelques traces mais il n'aurait pas été capable de dire qui les avaient faites et quand.

A quelques pas seulement, il voyait le banc avec son sac et son casque et il n'avait qu'une seule envie, courir dans cette direction, attraper le tout et continuer à courir. Pourtant, un bruit à peine audible attira également son attention. Un claquement qu'il n'aurait normalement pas entendu si le silence n'avait pas été total. Qu'est-ce qu'il avait envie de se retrouver dans une pièce chaude remplie de personnes rigolant et, surtout, ignorant ce qui se passait au dehors. L'ignorance pouvait être une bénédiction des plus douces.

Alors qu'elle hésitait à reprendre ses effets, Alec s'avança doucement la dépassant. Le silence était lourd, oui, mais il ne s'en rendait pas compte. Il ne percevait pas autant qu'elle et n'avait pas la même clairvoyance. Il attrapa son sac par une des lanières et le plaça sur son dos tout en se saisissant de son casque sa main libre. Inquiet de ne pas voir la jeune femme faire de même, il fit volte face vers elle dans ce lourd silence.


“Qu'est-ce que tu att...” dit-il avant d'être interrompu.

Sans qu'il sache d'où cela venait, une multitude de vrombissements fendirent l'air et il discerna tout autour d'eux des cercles métalliques qui tombaient à même la terre, comme des boules de ping-pong en métal. Sans qu'il puisse prononcer le moindre mot, une gaz épais s'en échappa, rendant en moins d'une seconde le sol inexistant, bien vite, ce gaz allait ce répondre autour d'eux et ils ne pourraient rien y voir. Il se tourna vers elle à nouveau, la peur bien visible sur son visage et le souffle court et, une douleur lancinante déchira son dos le faisant tomber au sol à genou. Incapable de bouger, c'était comme si il courant électrique parcourait son corps et il ne pouvait s'en défaire. Il ferma ses yeux lâchant un cri, une plainte qui résonna autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Éloïse Galtier

avatar

Race : Vampire
Lieu d'habitation : Appartement chic au centre-ville
Métier/Occupation : OM et contrats d'assassinats des fois.

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Jeu 4 Fév - 22:16

Le jeune homme fit un pas devant elle et la vampire resta interdite en le regardant se diriger vers le banc avec son insouciance d'humain. Ses yeux aux iris sanguinaires brillèrent avec agacement et elle se mordit la lèvre inférieure en se retenant de l'agripper par le bras pour le retenir auprès d'elle. Parfois, l’instinct humain pouvait être aussi bon que celui de n'importe quel animal, ils en avaient seulement moins conscience. Elle décida alors de l'observer de loin un moment alors qu'il prenait ses effets un à un avec un calme plutôt désarmant. Elle fut presque rassurée et son corps alors tendu s'affaissa légèrement et elle retint un soupir en tentant de reprendre une contenance qui lui était plus avantageux. Elle ne pouvait pas montrer de faiblesses devant un humain, encore moins s'il y avait des militaires autour, elle en avait tué assez pour savoir comment se défendre contre eux. Le seule problème était le nombre qu'elle ne connaissait pas et le jeune homme qui semblait être contre toute forme de violence. Ses yeux sombres et insistants avaient eux raison d'elle un peu plus tôt. Mais elle ne pouvait lui promettre réellement de ne tuer personne, c'était son mode de vie maintenant et la seule défense qu'elle connaissait, et elle savait à quel point un militaire bien grand et en santé était nourrissant. 

Éloïse fronça un moment les sourcils en observant le jeune homme et passa une main dans ses longs cheveux qui voltigeaient devant ses yeux au gré du vent frais qui faisait frémir les feuilles sombres. Il se retourna vers elle au moment où elle avait décidé de le rejoindre et un faible sourire étira ses lèvres lorsqu'il fut interrompu par un son étrange. Ses sens aux aguets la vampire figea lorsque le premier projectile rebondit à ses pieds. Elle écarquilla les yeux et un cri de colère resta pris dans sa gorge lorsque le gaz s'échappa des nombreuses bonbonnes qui les entouraient.  Le gaz épais montait en fumé dense à ses pieds et elle ne distinguait déjà plus le sol. Le regard qu'il lui lança lui donna un haut-le-coeur d'appréhension. Bientôt elle perdit de vu le jeune homme qu'elle savait devant lui seulement par son odeur et les battements puissants de son coeur. Elle aurait voulu dire son nom pour qu'il vienne vers elle, mais elle ne le connaissait pas et ne savait comment l'appeler, elle décida donc de se diriger elle-même vers lui lorsqu'un bruit lourd à sa droite la fit arrêter. Elle pouvait sentir leur odeur et entendre leur respiration. Ils étaient entourés... 

Elle perçu un mouvement dans la direction de son humain et le vit tomber à genoux devant elle l'air souffrant. Éloïse sauta devant lui et lui agrippa le visage pour le regarder dans les yeux, ses pupilles étaient dilatées et son corps était recouvert de spasmes. Elle serra les dents et se releva d'un coup en sentant une présence dans son dos. Le militaire l'agrippa par la nuque de sa main puissante et la vampire poussa un cri qui ressemblait plus à un rugissement félin qu'à quelque chose d'humain. Ses crocs sortirent d'un coup d'entre ses lèvres et ses iris rouge se mirent à briller dangereusement avec cette folie que seuls les gens de son entourage avaient appris à ne pas craindre s'ils n'en étaient pas la cause. Elle posa une dernière fois les yeux sur le jeune homme et donna un coup de coude dans le ventre de l’énergumène qui devait avoir deux fois sa taille avant de le pousser dans la brume où elle pourrait s'occuper de son sort loin de yeux innocents.  

Bientôt sa crainte se changea en excitation, la faim et le désir meurtrier firent vibrer son corps tout entier et elle perdit cette petite parcelle d'humanité qui l'avait retenue de tuer le jeune homme auparavant. Son instinct animal ayant prit le dessus elle ne se rendit pas compte que le militaire était déjà mort lorsqu'elle planta ses crocs dans son cou. Elle n'eut pas le bonheur de se rassasier puisqu'il n'était pas seul et que son humain allait être en danger si elle ne revenait pas vers lui. Elle se redressa lentement en prenant une grande respiration tel un mort qui reprenait enfin vie. La vampire se glissa comme un félin en direction du jeune homme qui n'était plus seul et s'arrêta à quelques pas devant lui les yeux rivés sur les deux militaires qui se tenaient derrière lui, un la mettant en joug et l'autre maintenant l'humain debout à côté de lui menaçant de lui briser le coup si elle tentait quelque chose.

Elle devait avoir une allure bien effrayante... La lumière du lampadaire éclairait son corps couvert de sang, ses yeux brillants de folie et ses cheveux presque blancs flottant autour de son long corps crispé. Au fond d'elle-même elle sentait une pointe de honte n'ayant pas tenue sa promesse, mais cela avait été plus fort qu'elle.

Elle lança un regard courroucé aux deux militaires, évitant le regard de l'humain qui se tenait entre les deux hommes. Comment faire pour le sauver sans le blesser ou les tuer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t275-eloise-galtier-pire-cauchemar-ou-alliee-termine#3913
Alec Kane

avatar

Race : Humain
Lieu d'habitation : HLM
Métier/Occupation : Enseignant en Psychologie à l'Université

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Mar 12 Avr - 14:48

Ce choc électrique le cloua au sol et il tomba lourdement sur ses genoux sans voir ce qui lui arrivait ni qui l’attaquait. Il avait planté ses yeux sur la vampire qui vrombissait de colère dans une plainte pour qu’elle vienne l’aider mais un gaz, comme de la brume, l’empêchait désormais de bien la distinguer. L’électricité qui avait parcouru son corps venait de s’arrêter et elle prit son visage entre ses mains. Toujours empris de spasmes, il distingua à peine les pupilles flamboyantes de l’inconnue alors qu’elle l’observait et se laissa tomber comme un poids mort sur le sol.
 
Alors ça, c’était un mauvais coup. Il avait encore ses esprits mais il était dans un sacré état. C’était la première fois qu’il ressentait ça et il avait encore du mal à comprendre ce qui venait de lui arriver. Alec n’avait pas pu voir un Militaire derrière lui qui lui avait envoyé un bon coup de tazer entre les omoplates assez pour faire s’effondrer un humain moyen. Cris et plaintes s’élevaient en même temps que son corps qui se redressait malgré lui. Un des assaillants le maintenait désormais debout et une montée d’adrénaline lui permit de retrouver ses esprits.
 
La vampire se tenait devant lui couverte de sang, une prédatrice née dans l’éclat du lampadaire. Une autre lueur vint les éblouir suivie par ce qui semblait être le bruit d’hélices d’un hélicoptère. Alec leva les yeux sur le côté notant distinctement un engin de ce genre qui volait vers eux. Au passage, il nota qu’un des Militaires croisa son regard et ce dernier indiqua à l’autre qu’il était humain tout en gardant la vampire en joue. Il reporta son attention sur elle sentant la prise sur sa nuque faiblir mais rester ferme. Il n’arriverait pas à s’en défaire et au moindre geste de la femme, il se ferait tuer.
 
“Cours…”
 
Il ne parla pas, se contentant de mimer le mot de ses lèvres. Elle avait une chance de s’échapper, pas lui et bien que le Militaire ne le laisse pas partir, il ne se sentait pas en danger de mort… L’alcool aidant, sans doute, il pensait de pas être celui qui était le plus en danger. Comme elle ne réagissait pas, il mima à nouveau le même mot du bout des lèvres :
 
“Cours…”

Derrière elle, et même tout autour d’eux, d’autres troupes s’avançaient, il les voyait à la lisière des arbres qui s’avançaient en courant vers le lampadaire. Lourdement armé, prêts à la tuer, la capturer, il perdait sa gentillesse naturelle et l’adrénaline qui pompait son sang le fit s’exclamer :
 
“Mais tu vas courir bordel !”
 
Dans un dernier regard, il la supplia de l’écouter. Il se savait fait, mais elle avait encore une chance de s’échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t146-alec-john-kane
Éloïse Galtier

avatar

Race : Vampire
Lieu d'habitation : Appartement chic au centre-ville
Métier/Occupation : OM et contrats d'assassinats des fois.

MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   Dim 17 Avr - 18:33

Éloïse avait l'impression de se changer en pierre. Son système en entier fonctionnait au ralentit. Tout se passait terriblement rapidement. Elle ne savait plus comment agir. Elle regarda le jeune homme qui lui mimait de courir, mais elle ne pouvait pas le laisser. Ils allaient le torturer pour savoir où elle était. Il ne la connaissait même pas alors pourquoi devrait-il souffrir pour elle? Mais elle-même ne retournerait jamais là-bas. À l'habitude elle l'aurait laissé mourir, mais cette fois elle n'en avait pas envie. Elle savait qu'il lui serait d'une grande aide si elle avait besoin de lui un jour. Elle se devait donc de le garder en vie. Elle allait devoir faire vite. La vampire ferma donc les yeux et se concentra sur les bruits, les odeurs. Elle percevait chaque mouvements autour d'elle. Elle se mordit la langue en comptant combien ils étaient. C'était beaucoup moins important que ce qu'elle aurait cru. Mais elle ne pourrait pas ne pas en tuer un ou deux autres si elle voulait le sauver. Elle avait besoin d'un plan. Si elle partait ceux qui la mettaient en joug la poursuivraient. Les deux autres resteraient avec le jeune homme et l'hélicoptère allait sûrement faire le tour du parc pour la retrouver et si c'était le cas elle n'allait avoir que quelques minutes pour agir. Les intercepter avant qu'ils se rendent au camion et que l'hélicoptère ait fait le tour du parc une fois. Elle allait devoir se cacher. Grimper dans un arbre serait le plus sûr si elle voulait semer les autres rapidement et revenir vers son nouveau protéger. Ça y est. Elle savait. Elle sortit de sa transe au moment où le jeune homme lui cria après. Sans se faire prier elle tourna les talons et détala en direction des arbres. À partir de là elle comptait au moins une à deux minutes pour l'hélicoptère à parcourir le parc, une trentaine de seconde pour semer les militaires et peut-être moins d'une minute pour empêcher les deux militaires de partir avec l'humain. 

Elle serra les dents et retint un grondement avant de sauter d'un coup dans un arbre où elle resta perchée en silence en suivant la course des soldats qui se séparèrent en trois groupes, ce qu'elle n'avait pas prévu. Elle leva les yeux au ciel en se pinçant les lèvres. Un des groupes revenait vers le banc, ce qui allait compliquer la tâche. Une fois certainement d'être seule elle descendit de sa cachette en grognant. Elle avait moins de trente secondes pour aller aider son humain. Que faire? Elle paniquait rien de tout cela n'avait été prévu. Elle devait faire vite. très vite. Sans réfléchir elle se précipita dans le groupe de militaire formé de cinq hommes. Elle en égorgea deux sans difficulté, en assomma un et fit tomber les deux autres. Sans attendre une seconde de plus elle sauta sur le jeune homme et le plaqua au sol avant de recevoir l'un des deux militaires qui la poignarda dans les côtes. Elle poussa un cri de rage et lui sauta à la gorge avant de se retourner vers l'autre qui la tenait en joug. Il avait alerté les autres soldats qui sa ramenaient rapidement vers eux. Elle n'avait plus le temps. 

Éloïse empoigna le jeune homme par le collet et le tira vers elle avant de lui sourire.

-Surtout accroche toi et tente de ne pas perdre pied. 

Éloïse l'enlaça de ses bras puissants avant de faire un bon vers la rue où elle se mit à courir le plus rapidement possible avec un homme plus grand et plus lourd qu'elle dans les bras. Une fois sortie du parc les soldats firent feu et elle eut peur que le jeune homme se fasse toucher, elle se plaça donc devant lui pour le protéger et le traîna jusque dans l'ombre d'une ruelle où elle le laissa respirer avant de tomber à genoux, le souffle court et difficile. Elle poussa un grognement rauque en s'accroupissant, le front contre l'asphalte froid.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-clarte.forumactif.org/t275-eloise-galtier-pire-cauchemar-ou-alliee-termine#3913
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit sans lune (Pv Alec)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit sans lune (Pv Alec)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» Sans rêve ni cauchemar [ PV : Petra Traümer ]
» Solitude sous la Lune (PV Miriane Lonira) [ ABANDON ]
» .:: Il était une fois... une Nuit?! la Lune?! un Enfant de la Lune?! ::. {Pv Matheo-san}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Obscure Clarté :: Le Quartier des Affaires :: Castel Park-
Sauter vers: